LMS

Paris champion, Nancy toujours en vie

Alors que Paris a conquis son huitième titre de champion d’affilée dans le bas du classement, Nancy a relancé le suspens pour le maintien en battant Créteil.

Cela faisait bien longtemps qu’il n’y avait plus de suspens pour le titre de champion de France, s’il y en a eu un jour. C’est désormais fait, le Paris Saint-Germain a validé son huitième sacre national consécutif, en s’imposant face à Montpellier ce soir (37:33). S’ils ont été mené rapidement de cinq buts, les joueurs de la capitale ont retourné la situation, passant à la pause sur un score d’égalité (18:18) avant de creuser l’écart dès le retour des vestiaires. Yann Genty a été décisif, avec 11 parades à 39% de réussite, tandis que Luc Steins a inscrit huit buts lors de la vingt-cinquième victoire de Paris en autant de match. Montpellier, qui pointe désormais à cinq points du podium, a également perdu Yanis Lenne, touché à la main sur une fin de contre-attaque, et dont la saison pourrait être terminée.

Après trois défaites de suite toutes compétitions confondues, Nantes est reparti de l’avant du coté de Limoges (31:23) tandis qu’Aix a maitrisé son sujet face à Chartres (32:28). Le PAUC pointe toujours à un point de Nantes dans la course à la seconde place, qualificative pour la Champions League. Toujours autant diminué par les blessures, Saint-Raphaël a de son côté enchainé à domicile face à Toulouse (33:30), avec notamment huit buts de Vadim Gayduchenko.

Mais c’est surtout dans le bas du classement que les choses ont bougé. En battant Créteil (36:31), Nancy a repris deux points sur Istres et Saran, qui s’affronte ce samedi soir. En profitant de l’apathie défensive cristolienne, les joueurs de Benjamin Braux ont fait le trou dans le premier acte, passant à la pause avec sept longueurs d’avance (22:15). Et quand Créteil s’est réveillé, recollant à trois longueurs, c’est Obrad Ivezic qui s’est interposé, gardant les siens dans le match avant que Nancy ne reprenne le large dans les dix dernières minutes. Les Nancéens, s’ils sont toujours lanterne rouge, peuvent encore croire au maintien, d’autant qu’ils se déplaceront à Saran lors de la prochaine journée.

Kevin Domas

15 CommentairesPoster un commentaire

  1. ChrisSV92 - le 7 mai 2022 à 01h33

    Superbe match,ambiance au top et un Montpellier valeureux à son vrai niveau.
    Pas sur que la valse des gardiens soit bénéfique ,côté MHB.
    Arbitrage pas toujours cohérent.
    Il faudra mieux jouer toutefois et ne pas réitérer ce début de match contre Kiel,sinon ça pourrait coûter cher…
    Derniers efforts pour récolter le fruit de tout ce travail collectif pour Paris.

  2. Ymo34 - le 7 mai 2022 à 07h11

    Je n’ai pas vu le début flamboyant de Montpellier, mais, comme disait Onesta, c’est très difficile d’enchaîner des victoires contre une même équipe, surtout si la dernière est une fessée. Pour la suite, le MHB tombe les armes à la main. Sauf celle de Y.Lenne. Mauvais plan pour la fin de saison…

    Ceci dit, quel manque de constance chez les gardiens 1 et 2 du MHB… on aurait pu penser que le poste libéré par Sego serait occupé par une pointure européenne solide, sans faire injure à Desbonnet qui aura beaucoup à prouver. Il y avait plus fort sur le marché il me semble.

    Et j’apprécie la victoire des Nancéens : on aura pu les voir malmener beaucoup d’équipes jusqu’à la 45e minute. Là, ils ont été au bout. Super pour eux ! Mais c’est vraiment dur la LSL : ceux qui vont descendre ne sont pas vraiment des faiblards…

    • drauglin09 - le 7 mai 2022 à 08h10

      Nancy a enfin pu jouer avec un effectif etoffé. Donc quand il y a des rotations, ils peuvent jouer les montées de balle, courir, et hier, ils ont perforé Creteil de partout. Je pense toujours que Nancy va descendre, ils leur a manqué une année d'apprentissage, et peut être que tout se joue sur le premier match qu'ils perdent sur un pénalty obtenu au milieu du terrain à Chartres sur une perte de balle alors qu'il avait la balle de la gagne. La dynamique aurait été tout autre.
      Braux c'est peut être aussi tromper sur le recrutement du gardien suédois, hier, il a fait le job mais c'est le rare match où il a capté des ballons. Ivezic devait jouer en équipe 2 cette année. Idem Nori Benalima, n'a pas apporté grand chose. La bonne surprise, c'est Tiago Rocha.
      Bref, ils peuvent avoir des regrets mais bon, aucun second de proligue c'est maintenu, je crois… donc c'est dur dur. Il aurait fallu comme à Limoges, une année Covid sans descente ou un passage de 16 à 18 clubs pour donner cette année d'apprentissage sans pression de la desente et structurer le club.

Afficher tous les commentaires

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).