LMS

Paris met fin à l’invincibilité de Cesson

Dainis Kristopans (Paris Saint-Germain)

En clôture de cette 23e journée, Paris arrivait avec l’intention de poursuivre son impressionnante série de 22 victoires en autant de rencontre. Cesson souhaitait rester invaincu à domicile et Sébastien Leriche ne comptait pas laisser le PSG surprendre ses joueurs. Après une première mi-temps serrée, Paris a trouvé son rythme et n’a laissé aucune chance aux Bretons (23-30).

L’intensité bretonne met à mal Paris

La Glaz Arena est complète et bouillante pour recevoir le leader parisien. Les visiteurs commencent à défendre en 1-5, avec Elohim Prandi aligné d’entrée de match. Robin Molinié ouvre le score sur le premier jet de 7 mètres du match (1-0, 2′). Mathieu Grebille va ouvrir la marque pour Paris, chahuté en ce début de rencontre (3-1, 5′). Les Cessonnais sont mieux rentrés dans leur match que leur adversaire, avec une défense très agressive, qui bouscule Paris. Les Bretons vont écoper de la première exclusion temporaire, par le biais de Sylvain Hochet (3-2, 8′). Joze Baznik est en grande forme et va même arrêter le jet de 7 mètres de Ferran Sole. Vincent Gérard va être moins en réussite et laisse Cesson en tête sur un nouveau 7 mètres (4-3, 12′). Les locaux continuent leur course en tête, laissant place à un affrontement de gardiens.

Paris va mieux et va même prendre l’avantage pour la première fois du match (6-7, 20′). Cesson va prendre le premier temps mort de la rencontre, ayant de grandes difficultés en attaque. Les parisiens vont creuser l’écart malgré cette minute de pause avec quatre buts d’écart, le plus important du match. Raul Gonzalez va lui aussi prendre son premier temps mort. Cesson est plus en réussite sur cette fin de rencontre, bien que Paris reste en tête (9-11, 27′). A l’attaque dans ces deux dernières minutes, les locaux ont l’occasion de revenir à un but mais Kamil Syprazk passe les siens à +3 (9-12, 29′). Les Parisiens vont rentrer aux vestiaires avec deux buts d’écart, suite à un deuxième temps mort de Raul Gonzalez (10-12, 30′).

Plus appliqués, les Parisiens déroulent

D’entrée, Kamil Syprazk va marquer le treizième but parisien, c’est la première fois que Paris marque si peu de but en une période (11-13, 31′). Le pivot polonais va permettre aux siens de rester en tête avec trois longueurs d’avance, encore sur jet de 7 mètres. Paris semble enfin rentré dans son match, Cesson peine à contenir les assauts des géants parisiens et commet des petites erreurs, comme une relance trop longue de Joze Baznik (14-17, 36′). Les esprits s’échauffent et les deux minutes volent, un de chaque côté pour Ludwig Appolinaire et Kamil Syprazk. Cesson espère tirer parti de cette infériorité parisienne, sans parvenir à revenir au score (15-19, 40′).

Robin Molinié, le joueur cessonnais le plus en réussite, vient à nouveau tromper son vis-à-vis sur 7 mètres, après l’exclusion de Dainis Kristopans (17-20, 42′). Cesson est dans un temps fort, réduisant l’écart à deux longueurs. Elohim Prandi remet les siens à +4 et oblige Sébastien Leriche à poser son deuxième temps mort (19-23, 46′). Il ne reste que dix minutes à jouer et Luc Steins vient porter l’écart à six buts d’avance, plus gros écart du match jusque là (20-26, 51′). Joze Baznik continue son show et va inscrire un but, profitant d’une cage vide côté parisien.

Paris va de nouveau se retrouver privé de joueurs à savoir Kamil Syprazk et Luc Steins (22-27, 56′). Sébastien Hochet va prendre son deuxième deux minutes du match, on assiste à une fin de match intense. Paris va finalement s’imposer 23-30.

Paris va s’imposer non sans difficultés dans une rencontre intense du début à la fin. Les coéquipiers de Vincent Gérard vont mettre fin à la série d’invincibilité à domicile.  Cesson perd mais la tête haute, en ayant livré une belle prestation, notamment en première mi-temps.

7 CommentairesPoster un commentaire

  1. Martial - le 10 avril 2022 à 21h27

    Jolie partie dans l ensemble avec une belle ambiance. Paris a démarré assez cool avec ntanzi à la mène et avec l intention s économiser ses cadres. Mais ils ont du s employer un peu pour prendre la tête du match et ensuite gérer à distance +3/+4 sans trop.trembler.
    On a failli avoir cesson à -1 pendant une seconde mais le tir de prandi a pris le poteau et le ballon a rebondi sur baznik avant de rentrer. +3….. et c était fini.

    Il faut saluer le formidable match de Robin Molinie. Superbe en attaque. Gros matchs des 2 pivots Kambtchop Baril et Guillo en défense. Vraiment un bonheur. Dommage que luka K n ait pas mis un pied sur le terrain.

  2. Philippemhb - le 11 avril 2022 à 14h30

    Finalement aucun article sur la rencontre St Raphaël/Montpellier mais un papier sur le retour au Danemark de Lauge Schmidt dans plus d'un an qui va lui permettre une réduction d’impôts ????
    Parfois je me pose des questions sur "comment Handnews place ses priorités pour le choix des articles" ?

  3. Jack3544 - le 11 avril 2022 à 15h31

    Un site polonais annonce le transfert de Steins à Kielce?
    https://kielce.wyborcza.pl/kielce/7,35259,2832586
    Ce serait une très mauvaise nouvelle pour le PSG.

Afficher tous les commentaires

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).