Recherche

Pas de résultat

Veuillez taper au moins 3 caractères...

EdF (F)

Les Bleues avec une deuxième victoire face au Brésil

, par Schmid

Chloe Valentini (France)
Dans le cadre d'une rencontre assez similaire à la précédente, les Bleues ont eu raison du Brésil à l'usure, après une lente montée en puissance durant la deuxième période (23-18).  Ce deuxième duel face au Brésil était somme toute relativement similaire à celui de vendredi dernier. Si dans un premier temps les françaises semblent dominer, la défense du Brésil prend le dessus après un quart d'heure de jeu (6-7, 18'). Alors que la gardienne Moreschi réalise plusieurs parades en première mi-temps, ce sont surtout les pertes de balles qui coûtent cher aux Françaises. En effet, elles vont perdre pas moins de 10 balles, permettant ainsi au Brésil d'avoir l'avantage à la mi-temps (8-10  MT), dans un match pauvre en but. Si on peut se satisfaire des 10 buts seulement encaissés en première période avec une très bonne défense, l'attaque manque cruellement d'efficacité et les changement effectués par Olivier Krumbholz d'avèrent inefficaces.

Un quart d'heure avant de se mettre en route

Au retour des vestiaires, la défense brésilienne est toujours aussi solide avec une Moreschi qui enchaîne les parades : l'attaque française ne trouve la solution que sur des balles de contres. Bien heureusement, Camille Depuiset se hisse au niveau de son homologue brésilienne. Après quelques minutes, on met enfin du mouvement en attaque et on ajuste les passes : Chloé Valentini réduit l'écart à un but (12-13, 41') en signant un beau lob. L'entrée de Léna Grandveau apporte beaucoup de fraîcheur, de vitesse et de fluidité dans le jeu des françaises. Reste à régler des détails en défense, sur les entrées d'ailiers notamment pour que les bleues prennent véritablement le large (18-16, 50'). Hatadou Sako rentrée à la place de Depuiset enchaîne les parades et permet à ses coéquipières de creuser l'écart (23-18, 57') : le plus gros écart depuis le début de la rencontre. Le score va ensuite rester figé jusqu' à la fin. Malgré une première période assez médiocre dans le secteur offensif, la défense est restée constante toute la rencontre malgré quelques détails. Les Bleues restent donc sur deux victoires sur le Brésil. Il aura fallu un bon gros quart d'heure en deuxième période pour que les françaises mettent enfin du mouvement et de la fluidité en attaque, après une première période (avec 10 pertes de balles côté Bleues notamment) avant de dérouler sur la fin.

Prochain match TV

Montpellier HB

20:00

Sam. 13 Avr.

Dunkerque

Voir le programme TV
0 0 votes
Évaluation de l'article
8 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Averell
Averell
1 année il y a

On sera indulgents avec les bleues et OK qui a decide d'oeuvrer au long cours avec comme objectif les JO a Paris.
Pour l'instant, on constate ce qui n'est qu'une evidence avec l'EDF: forte en defense, faible en attaque.
Certaines joueuses me paraissent toutefois en-deca du niveau attendu et ce depuis longtemps: Sercien-Ugolin (mais qui beneficie de la faible concurrence sur ce poste) et Horacek (qui elle au contraire va avoir fort a faire avec Grace Zaadi, la montee en puissance de Grandveau et le retour espere de Nocandy).
En revanche, cote gardiennes, il y a l'embarras du choix et on ne devrait pas avoir besoin de demander a Leyneaud de remettre le maillot! 🙂

Sasori9
Sasori9
1 année il y a

SI on continue de dire que ce n'est pas grave et on est indulgent comme l'autre a dit. Eh ben on était indulgent, OK a fait les erreurs, On est indulgent, OK continue le meme erreur et on sera indulgent, OL continuera tjs le même erreur.
C'est ca que je reproche aux Francais coté polidor. Bonne défense, des gardiennes impitoyable mais l'attaque est pauvre. Le rouleau compresseur, ca peut fonctionner contre les équipes latines, Balkans et europe de l'Est mais bcp moins contre Danemark, monté en puissance depuis 2 ans, et ca fonctionnera pas contre les Déesses Nordique, Norge ou Norvège. A moins que les Russes barrent la route aux Norges pour le titre. Seules les Russes peuvent battre les Nordiques mais vu l'actualité… Norvege n'a pas de concurrence.

Sinon Les Brésiliennes ont tenu tete face aux Bleues pdt trois quart d'heure avec une bonne défense et une bonne attaque mais elles ont craqué phyiquement et mentalement. Il faut admettre qu'elles sont combattives, elles n'ont pas laché.
Coté Bleues, les gardiennes sont en forme !!! Leynaud est coach des gardiennes, c'est une bonne nouvelle.
MAis j'aimerais bien que OK embauche un coach des attaque venu de Pays Nordique.
Je ne sais pas si vous etes au courant mais après l'échec 2016-2018, le coach Norvégien n'a pas hésité de venir en France pour étudier la défense.

Johnfitzgerald_
Johnfitzgerald_
1 année il y a
Répondre à  Sasori9

Ah ben voilà, on sait comment gagner des titres, faut arrêter d'être indulgent sur Handnews et le reste suivra 🙂

Ou alors peut-être que si on veut éviter les gros raccourcis on peut rappeler que la France jouait sans ses 2 demi-centres titulaires…

Averell
Averell
11 mois il y a
Répondre à  Sasori9

Interessant que c'est les garcons on reproche en permanence a GG de ne pas faire d'essai, ne pas tenter des choses, de ne pas lancer des jeunes.
Et quand OK decide pour les filles de se lancer dans une strategie a long terme dont les JO 2024 sont L'OBJECTIF, et que par consequent il decide de prendre le temps pour construire, ouvrir des chantiers, tenter des nouvelles joueuses, alors a ce moment, il ne faudrait surtout pas etre indulgent??????
Apres, un coach de l'attaque pourquoi pas, mais on n'en est pas encore au rugby ou au football americain avec des coachs specialises de l'attaque et de la defense. On peut aussi penser qu'OK et son staff ne soient pas incompetents sur le sujet.
Mais quand les filles ratent leurs duels au tir, ou refusent le tir, on parle plus d'un defaut general de formation des joueuses francaises et dans ce cas c'est a la federation de mettre en place un travail de fond pour ameliorer ce point (est ce que ca se fait, je n'en sais rien, mais c'est un autre sujet). On ne peut pas demander a OK en quelques jours de rassemeblement par an d'ameliorer les qualites de shoot de ses joueuses, alors qu'elles le travaillent toute l'annee en club?
Enfin, peu m'importe qu'elles gagnent ou perdent leurs matchs amicaux (en l'occurrence elles ont battu les Suedoises et le Bresil). L'important c'est le resultat aux JO!

bdid
bdid
11 mois il y a
Répondre à  Averell

Pas sûr que ce soit réellement un choix de OK de faire jouer des jeunes. Ce sont les blessures et les mises à la retraite qui le poussent à tester de nouveaux éléments. Il me semble que seules Glauser, Pineau et Niakaté ne sont pas blessées.
Pour Glauser, elle fait la paire légitime avec Darleux, donc en recherche de 2 autres gardiennes en remplacement en cas de blessures et ne pas oublier qu'il en prendra 3 pour les championnats du monde 2023.
A mon avis, Floriane André a un peu déçu OK pendant la dernière compétition. En tout cas, elle m'a déçue. Quand on regarde les pourcentages d’arrêt entre elle et Darleux, il y avait un fossé. Bref si j'étais à sa place, je tenterais une autre gardienne pour décembre 2023.
Pineau n'a plus le rendement d'il y a quelques années, donc à mon avis, c'est un peu mort pour elle en EdF. Niakaté est malheureusement trop inconstante en EdF.

Ces 2 matches montrent l'importance de Grâce Zaadi en attaque. Pourtant Nze Minko en Hongrie joue DC (surtout à Siofok). Mais il semble que ça demande une certaine expérience avec l'EdF. Méline Nocandy n'était pas encore affutée à ce poste et était bien plus efficace en ARG avec Zaadi en DC.

Bref, je trouve qu'on a du mal a trouver des nouveaux postes d'arrières

Bonyann
Bonyann
1 année il y a

L’idée de prendre un entraîneur spécifique pour l’attaque est une bonne option
L’attaque n’apporte pas assez de mouvements

NICOLAU
NICOLAU
1 année il y a

Trop a demander ou dans l’analyse a vouloir du « parfait ».Qu’est ce qu’il vous faut ? La victoire est la, l’EDF prend pas bcp de buts ,la défense est la,le vivier de gardiennes est là.Oui offensivement ça pourrait être meilleur.Ca va venir il y a une continuité et un souffle nouveau et une équipe rajeunit.Qui se cherche.Perso j’ai plus de plaisir à regarder l’EDF féminine que Masculine.

jeanloup47
jeanloup47
11 mois il y a

Admettons qu'il y a un gros chantier en attaque d'ici Paris 2024 !!
Nous avons un déficit évident pour la ligne d'arrière; Qu' Estelle et Orléane ne peuvent compenser à elles seules!
Le faite de papillonner latéralement en attaque placée, facilite le travail des défenses; nous ôtant la possibilité de services propres pour nos pivots.
J'ajoute que les absences conjuguées de Grâce, Laura, Béatrice voir Mocandi, étaient préjudiciable sur ces deux rencontres. Toutefois; cela a permis de tester de nouvelles, très jeunes éléments.

8
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x