Recherche

Pas de résultat

Veuillez taper au moins 3 caractères...

EDF (F)

Les Bleues confirment en Lettonie

, par Mork

Crédit photo : FFHB

Deuxième match de qualification pour l’Euro 2024 aujourd’hui pour l’Équipe de France féminine, qui n’ont fait qu’une bouchée des Lettonnes (8-55), dans la lignée du match contre l’Italie il y a trois jours. C'est un nouveau record de buts dans un match international pour l'équipe de France féminine !

Parties à 15, suite à la mise au repos de Pauletta Foppa et Hatadou Sako, et la blessure de Coralie Lassource, les françaises débutent la rencontre sans trop de difficulté en inculquant un 4-0 dès la cinquième minute de jeu. Les Lettonnes (battues 51-13 par les slovènes), ouvriront leur compteur qu’à la 6’ malgré un arrêt sur pénalty de Laura Glauser.

Notre adversaire du jour nous permet de travailler notre défense étagée (1-5) et nos combinaisons, comme ce passe-et-va réalisé entre Méline Nocandy, Chloé Valentini et Estelle Nze Minko sublimé par un kung-fu. Le sélectionneur français en profite pour faire tourner son effectif très rapidement dans la rencontre, alors que les Lettonnes n’arrivent toujours pas à trouver le chemin du but français (1-12, 15’).

Si on ne bat peut-être pas le record de buts marqué de mercredi, sans doute bâterons-nous le record du moins de but encaissé. Les fautes techniques des Lettonnes, le manque d’agressivité défensive, et les arrêts de Glauser, permettent aux Bleues de mener +20 à la 24’. Nos ailières brillent sur attaque placée et contre-attaque permettant à la France de regagner le vestiaire à la mi-temps sur le score de 1 à 26.

Pressées d’en finir

La mi-temps est écourtée de deux minutes du côté de Dobele, signe de vouloir terminer ce match rapidement. Et c’est Camille Depuiset qui aura en charge les cages françaises, alors que le deuxième but letton est signé à la 35‘. Les françaises déroulent durant cette deuxième mi-temps, permettant une fois de plus à Valentini de signer un très beau geste technique (est ce que l’on peut appeler ça un lob pétanque) à la 45’ (2-39). La barre des 40 buts est passé deux minutes plus tard, pendant que Toublanc fidélise son compteur. Finalement, les bleues terminent la rencontre un peu mois attentives défensivement, mais assurément gagnantes (8-55 score final).

Le prochain rendez-vous de nos françaises aura lieu le 24 novembre à l’occasion du tournoi de France en vue du Mondial 2023. L’occasion peut être de revoir les blessées, Orlane Kanor (genou gauche), Grace Zaadi Deuna (pied droit), Coralie Lassource (pied) ou encore Cléopatre Darleux (commotion cérébrale).

Prochain match TV

Slovénie

18:00

Jeu. 29 Fév.

France

Voir le programme TV
0 0 votes
Évaluation de l'article
6 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Vinch1
Vinch1
4 mois il y a

non mais sans déc', 55 à 8. Vraiment, ça permet au hand de se développer ???
Bon, tu me diras c'est comme si le PSG venait jouer une équipe de région ou de département, ça met le feu pour le club qui accueille, quoi :):)

Sasori9
Sasori9
4 mois il y a
Répondre à  Vinch1

C'est le problème de IHF qui est rempli des conservateurs.. Il n'aide pas autres nations de se developper.
IHF organise des compétitions séparé, une sorte d'Apartheid. La Lettonie fait parti des champions des pays émergents et le vainqueur ne participe pas au championnat du Monde.

Ymo34
Ymo34
4 mois il y a

Question intéressante (en tous cas plus que le match)
Il faut se rappeler que la place du hand dans le concert mondial n’est pas acquise : sa participation aux jeux olympiques a été remise en cause pour cause de nombrilisme européen. Comme le foot américain centre sur les USA.
La solution imposée est double : faire accéder à des grandes compétitions internationales des pays débutants. Avec pour soucis des matchs France-Lettonie…
En même temps, il faut aider ces pays à former une élite de haut niveau. Et ça, ça va prendre un temps fou : le temps que les techniciens transmettent leurs savoirs et le temps que les jeunes soient encadrés jusqu’à maturité. On parle en dizaines d’années là.
Bref, je pense qu’il « faudra » voir des matches comme ceux ci pendant encore longtemps et participer à l’encouragement de ces petits poulets, nous les ogresses et les ogres…

drauglin09
drauglin09
4 mois il y a
Répondre à  Ymo34

Oui enfin, là, ça rime à rien… 1 but à la mi temps, suis pas sur que les joueuses prennent du plaisir à se faire défoncer. Il faut peut être créer des championnats mondiaux ou européens B ou C avec un système de montées/descentes.
D'ailleurs je crois qu'avant l'époque bargeot, la France jouait dans un mondial B.

Les calendriers sont déjà surchargés, la fatigue est présente et on force des sportifs/sportives à se taper des déplacements dans des pays lointains pour jouer des matchs en bois.

Alors certes, ça permet au selectionneur d'avoir ses joueuses une semaine et faire un rassemblement à la maison du handball. Mais les enseignements de ces deux matchs, sont nuls.

OhHandy
OhHandy
4 mois il y a
Répondre à  drauglin09

Ils étaient même en groupe C juste avant ….
Les groupes existent ils encore ?? je ne sais….

jpf_hb
jpf_hb
4 mois il y a

Ce genre de match montre bien que la séparation des différentes coupes de France a du bon (et c'est encore mieux aujourd'hui avec la création de la CDF fédérale).
Au hand + que dans d'autres sports (le foot notamment), les amateurs ne peuvent pas gagner contre des équipes pro.
Ici la Letonnie correspond à un niveau de jeu N3/N2, et se prend 55 buts… (et n'arrive pas à en mettre)
La différence physique est énorme : un gardien pro va avoir tout son temps pour lire un tir de loin d'un tireur amateur ; u n gardien amateur ne verra même pas la balle partir d'un tireur pro…

6
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x