EDF (F)

Paris 92 ne libère pas ses joueuses pour le stage des Bleues

Pour faire face à la décision du club de Paris 92 de ne pas libérer ses joueuses internationales pour le prochain stage de l’équipe de France début juillet à Capbreton dans les Landes, le sélectionneur a décidé de faire appel à 3 nouvelles joueuses : Oriane Ondono, Emma Jacques et Clarisse Mairot.  

Sommes-nous face à un cas de jurisprudence qui pourrait venir entamer la préparation des Bleues pour les JO de Paris 2024 ? En effet, après la décision du club parisien du Paris 92 de ne pas libérer ses joueuses internationales (Adja Ouattara, Méline Nocandy, Déborah Lassource et Coura Kanouté), et suite à différents échanges entre le club et la FFHB, le sélectionneur Olivier Krumbholz a du s’adapter et prendre acte de cette décision unilatéral du club parisien.

La FFHandball prend acte de cette décision et la regrette vivement selon son communiqué de presse.  Cette position est préjudiciable à l’intégration des athlètes dans le projet olympique et à la préparation de l’équipe de France à Paris 2024 selon la FFHB, un objectif majeur devant conduire le handball français au sommet. Cette décision du club de la capitale est une grande première dans le monde du handball féminin français d’autant plus à un an de l’échéance des Jeux Olympiques de Paris 2024. D’autres pourrons dire l’inverse et remettre en question un stage de plus de 2 semaines en période estivale et de vacances pour les autres joueuses et à plus d’un an des JO…

Olivier Krumbholz a donc revu la liste des joueuses convoquées pour ce stage à Capbreton et a choisi d’appeler : Oriane Ondono (Neptunes de Nantes), Emma Jacques (Metz Handball) et Clarisse Mairot (ES Besançon).

12 CommentairesPoster un commentaire

  1. fanforn39 - le 2 juin 2023 à 15h37

    sympa pour les 3 joueuses qui viennent faire le bouche trou

    • Vinch1 - le 2 juin 2023 à 16h02

      Ca leur fait toujours une expérience…
      On ne sait jamais…
      et il me semble qu'elles sont indemnisées, non ?
      Je pense plutôt à celles qui ne peuvent pas y aller !!!

    • L - le 2 juin 2023 à 18h11

      Je pense surtout aux 3 joueuses empêchées de rejoindre la sélection ….
      Après, une aubaine à saisir pour les 3 autres.
      Bizarre tout de même cette position de Paris 92.

Afficher tous les commentaires

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves