Recherche

Pas de résultat

Veuillez taper au moins 3 caractères...

EdF (M)

Luka ou le retour à 3 pivots

, par Omeyer

Luka Karabatic (France)

Touchés au dos et donc forfait sur les deux premiers matchs des Bleus, le pivot parisien a fait son retour contre la Slovénie et aura livré une prestation convaincante.

"Ce n'est pas dans les règles de la maison de garder des garçons qui ne seraient plus aptes physiquement" annonçait le sélectionneur tricolore au sujet de Luka Karabatic. De ce fait, on pouvait s'attendre à un retour plus ou moins imminent du champion olympique.

Dans l'attente de la reprise du Parisien, ce sont Nicolas Tournat et Ludovic Fabregas qui ont assuré la défense durant les deux derniers matchs, se partageant à eux deux beaucoup de temps de jeu, une situation assez inhabituelle pour les deux français : "C'est vrai que c'est un peu particulier, on a du s'adapter assez rapidement avec Nicolas, car Luka reste quand même la base de notre défense." déclarait le pivot de Barcelone.

Pas inquiet par cette absence, Guillaume Gille aura proposé de nombreuses rotations défensives, que ce soit avec Mathieu Grébille ou encore avec Thibaud Briet, sur le poste 3. Mais le retour de Loulou aura fait le plus grand bien aux Bleus, dans un match physique où la défense aura été mise à contribution : "D'avoir Luka avec nous et avec Chiki (Ludovic Fabregas), ça apporte beaucoup de stabilité à notre défense, on l'a bien vu en première mi-temps où les Slovènes se heurtent à notre défense."

Avec un temps de jeu un peu plus restreint que ses coéquipiers, Luka Karabatic continue de se remettre progressivement de sa blessure mais retrouve peu à peu son rythme et surtout reprend ses marques, juste à temps pour attaquer le tour principal : "Je suis content, j'étais frustré de par ma blessure au dos, je suis pas encore à 100% mais je peux tenir ma place, là c'est bon." Dans un secteur important du jeu bleu, ce retour à la compétition d'un des meilleurs défenseurs actuel permet d'assurer plus facilement les rotations sur le poste 3 et fait également du bien au moral tricolore, avant d'attaquer le tour principal, mercredi à Cracovie.

A Katowice, Théo Alleaume

Prochain match TV

Slovénie

09:00

Jeu. 25 Juil.

Danemark

Voir le programme TV
0 0 votes
Évaluation de l'article
5 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Etienne221
Etienne221
1 année il y a

Les Slovènes ont bien compris que l'arme principale de notre jeu était de trouver le pivot. Beaucoup moins de buts de nos pivots ce soir contre eux.
Vous imaginez bien que plus on va avancer dans ce mondial, plus nos adversaires vont faire en sorte d'isoler nos pivots. C'est pour ça que va falloir shooter et réussir aux 9 m sinon on va avoir un mal fou à gagner nos matchs. A Briet de briller (trop facile) et à Prandi de prendre confiance !
En tout cas qu'est ce qu'il manque Minne dans son dynamisme… On a que Mahé qui est dans son profil, ça fait pas beaucoup.

jpf_hb
jpf_hb
1 année il y a
Répondre à  Etienne221

Pour prendre confiance, il faudrait qu'il ait plus de 5 minutes de jeu quasiment sans ballon à la fin d'un match… La seule vraie balle qu'il ait eu s'est finie par une belle passe puis but à son ailier

Ymo34
Ymo34
1 année il y a
Répondre à  jpf_hb

J’etais dans le même état d’esprit (peu de temps de jeu = déficit de confiance) jusqu’à ce que je lise la déclaration de Bolzinger, enchanté d’avoir joué quelques miettes en fin de match déjà plié. Le jeune homme a pris ça pour un honneur et a vécu ces instants avec bonheur. Il en ressort bien heureux et déclare vouloir travailler encore et plus pour goûter à ça.
Cet état d’esprit est rarement connu dans le handball amateur et même professionnel, il touche surtout les équipes nationales.
Bolzinger a gagné en confiance en 5mn. Briet fait à peu près les mêmes déclarations avec un faible temps de jeu.
On dirait bien que ces personnes ont intégré deux notions : la notion de collectif et la notion d’honneur d’appartenir à une équipe nationale.
Ces notions là ne sont pas (plus ?) les valeurs du commun des mortels. D’où nos appréciations qui semblent bien erronées sur la confiance des joueurs en EDF.

Etienne221
Etienne221
1 année il y a
Répondre à  jpf_hb

Tu parles de Prandi là, merci de le préciser…
Il a eu plus de temps de jeu contre la Pologne et l'Arabie Saoudite, il n'a pas donné vraiment satisfaction, ce qui explique son si faible temps de jeu contre la Slovénie.
GG a perdu confiance en lui visiblement.
Il reste le match contre l'Iran pour se montrer, car contre l'Espagne ça sera Karabatic pendant 50 ' et Briet 10', sauf si Prandi en claque 8 contre l'Iran.
Contre le Monténégro, je pense que ça sera aussi l'équipe type avec Karabatic 50' et Briet 10'.

Etienne221
Etienne221
1 année il y a

Un petit mot pour parler du maillot blanc extérieur, Adidas se contente là aussi d'un maillot blanc, et de mettre des numéros et le noms dessus. Terminé. Les "stylistes" n'ont visiblement pas vraiment envie de travailler à la beauté et l'élégance d'un maillot.
Ils ont bosser le maillot domicile, on aime ou on aime pas (je commence à l'apprécier) mais le maillot blanc sérieux… Ils auraient pu garder les motifs du bleu et les mettre sur le blanc, c'est interdit un peu de fantaisie?
Le dernier maillot blanc innovant était celui de 2017 ou il reprenait les beaux motifs du maillot bleu foncé.
Voilà. C'était une petite parenthèse stylistique…

5
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x