Recherche

Pas de résultat

Veuillez taper au moins 3 caractères...

LMS J8

Le HBC Nantes s'impose avec difficulté contre Dunkerque

, par Dickson

Actuellement quatrième au championnat, le H recevait Dunkerque lors de la 8ème journée dans une H Arena toujours bien garnie. En enchaînant les semaines avec des matchs tous les 3 jours, le H souhaitait bien finir devant son public avant la trêve internationale, objectif atteint avec difficulté (41-36).

Un premier acte en faveur du H

Après une large victoire en championnat du côté de Chambéry le week-end dernier, le H est allé défier mardi soir en EHF le Rhein-Neckar Löwen. Invaincus à domicile depuis le début du championnat, les joueurs allemands se sont imposés sans trembler. Les joueurs du H ont payé leur grande indiscipline tout au long du match, n'arrivant jamais à prendre l'avantage au score. Il était donc nécessaire pour les joueurs nantais de se reprendre face à des Dunkerquois qui se classent à la 11ème place avec 5 points pris sur 14 possibles depuis le début du championnat. Le début du match a été un peu laborieux pour les deux équipes, les gardiens réussissant à contrer les attaques. Le premier but de la rencontre a été marqué après 2 minutes et 30 secondes par Alexandre Cavalcanti pour les joueurs nantais (1-0). Les deux équipes se sont tenues en respect en début de match, avec quelques erreurs individuelles des deux côtés et des pertes de balle évitables. Après 10 minutes de jeu, le H a pris l'avantage dans ce match et n'a jamais lâché le score (6-5). Franck Maurice a pris son temps mort pour essayer de stopper les offensives nantaises, mais en vain, le H continuait à faire quelques arrêts en défense et à marquer en contre-attaque, notamment par l'intermédiaire de Toto à deux reprises et Rivera sur penalty (10-7) au bout de 15 minutes. Dunkerque continuait de s'accrocher au HBC Nantes en laissant seulement 3 buts d'écart maximum sur la première période, avec quelques parades de Sejr Jensen Simon pour Dunkerque (14-11) au bout de 22 minutes de jeu. Les dernières minutes de la première mi-temps étaient tendues, avec beaucoup de tension du côté des deux équipes, une exclusion de 2 minutes pour Jean Louis Faustin, et un but de Minne à la dernière seconde mettaient fin à cette première mi-temps (19-17).

Une deuxième mi-temps intensive

Dans une deuxième mi-temps qui reprend sur les mêmes bases que la première, Grégory Cojean décide de maintenir le même sept de départ afin d'accentuer le score et d'entrer rapidement dans la seconde période. Les cinq premières minutes de ce second acte sont à l'avantage des Nantais (24-20). Les arbitres laissent beaucoup jouer, et les phases défensives sont assez conséquentes pour les deux équipes, ce qui provoque un nombre conséquent d'exclusions temporaires durant le match. Le H a souvent évolué en supériorité numérique au cours de cette partie, ce qui laisse un goût amer au coach dunkerquois. Toujours porté par son public, le H continue de respecter son adversaire en réalisant des montées de balles efficaces. Cependant, avec une défense fébrile ce soir, les joueurs nantais n'ont pas creusé l'écart face à leurs homologues (31-27) au bout de un quart d'heure de jeu. Au cours des 15 dernières minutes du match, la partie s'est emballée, les Dunkerquois réussissant à revenir à hauteur des hommes de Grégory Cojean, profitant de l'inefficacité des gardiens nantais ce soir, qui ne sont pas aidés par la défense en ce moment, ( 32-31) au bout de 20 minutes de jeu dans le second acte. En entrant dans le money time, les deux équipes sont au coude à coude, et nous pouvions imaginer des dernières minutes serrées. Cependant, ce sont les joueurs nantais qui gèrent mieux cette fin de partie. Tout d'abord, avec le carton rouge de Tom Pelayo à 5 minutes de la fin, sortant définitivement les Dunkerquois du match. Le H en a profité pour prendre le large grâce à une grande performance de Rivera ce soir, qui a prolongé son contrat d'une année supplémentaire du côté du club nantais. Les hommes de Grégory Cojean passent même la barre symbolique des 40 buts pour s'imposer (41-36).
Le HBC Nantes retrouve la victoire après la défaite de mardi en Allemagne, contre des Dunkerquois qui peuvent avoir quelques regrets quant à la physionomie du match : "On a dû jouer un quart du match à 5 contre 6, je trouve que le match n'a pas été arbitré de façon cohérente dans l'ensemble, cependant, j'ai apprécié les qualités morales de mon équipe, qui n'a jamais baissé les bras et a réussi à revenir alors que nous étions à -5 en deuxième mi-temps. Dans l'ensemble, je suis content de l'équipe", déclare Franck Maurice. Son homologue nantais est longuement revenu sur l'importance de bien conclure cette première phase par une victoire à domicile, mais en signalant les problèmes récurrents de Nantes en défense : "On n'a jamais réellement réussi à décrocher l'adversaire, pourtant on a marqué 40 buts ce soir. On a été parfois trop naïfs défensivement, notamment sur le jeu avec le pivot, mais cela renvoie aussi au problème que nous avons eu mardi soir et qui est un réel axe de travail", déclare le coach nantais. Dans une semaine à trois matchs, les organismes ont souffert, "nous l'avons vu avec la sortie par crampe de Julien Bos, qui était incertain pour ce match. Le point positif de ce match pour les Nantais est la gestion des supériorités numériques : "C'était important de bien gérer cela pour atteindre les 40 buts et être performants offensivement" ajouta Gregory Cojean. Place à la trêve internationale et au repos pour les joueurs qui ont beaucoup enchaîné depuis le début de la préparation.   Félix Landais

Prochain match TV

Slovénie

18:00

Jeu. 29 Fév.

France

Voir le programme TV
0 0 votes
Évaluation de l'article
6 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Philippemhb
Philippemhb
4 mois il y a

S'imposer de 5 buts en en passant 40…y'a pire pour s'imposer dans la difficulté…

Martial
Martial
4 mois il y a
Répondre à  Philippemhb

Le match a été difficile. Les nantais avaient fait le trou et ont été repris sur un gros temps faible : défense à l ouest, pertes de balle en série et gardien aux abonnés absents. Dunkerque méritait bien mieux que ce -5 avec un écart qui s est creusé à nouveau suite à 1 ou 2 décisions arbitrales contestables. Le H était plus fort cela ne fait pas de doute mais son jeu a repose quasi exclusivement sur un Minne en chaleur au tir. En défense, Jérôme Toto n est pas dans une belle période et Cavalcanti pas non plus en verve. La trêve va faire du bien aux Nantais qui doivent aussi retrouver des gardiens plus performants. Halgrimsson est très très irrégulier et passe plus souvent au travers qu il ne brille.
L USDK est une belle équipe valeureuse mais qui malheureusement passe presque toujours à côté des points….il leur manque un petit truc pour franchir un cap : un joueur majeur sans doute.

cochonne
cochonne
4 mois il y a
Répondre à  Martial

Bonjour Martial
Ce petit truc qui manque a l'USDK s'appelle un gardien.
Les deux qui restent sont des N°2 capables de sortir une performances occasionnellement mais pas de tenir le poste de N°1 et d'être rėgulier comme Bellahcène.
La saison va être longue et s'il n'y a pas pėril en la demeure vu le classement il y n'y aura pas de quoi non plus être serein.

Landais
Landais
4 mois il y a
Répondre à  Philippemhb

Victoire effectivement laborieuse. Pour ceux qui étaient au match, nous avons tous vu la même chose… Une équipe de Nantes qui prend beaucoup trop de buts pour prétendre aux deux premières places cette année. C’est dommage 😡

NICOLAU
NICOLAU
4 mois il y a
Répondre à  Landais

Ça veut pas grand dire grand chose du moment où tu met un but en plus.Paris prennait bcp de buts la saison dernière et il sont rester champion.

Jack3544
Jack3544
4 mois il y a

Je suis très mitigé en rentrant de ce match. Comment la défense impliquée et agressive contre Chambery, peut se montrer ensuite aussi permissive…
Autre point, l'arbitrage. On peut se pencher sur ce sujet ?
On va me dire, ça s'équilibre sur une année. A voir, et pas une excuse. J'aurai préféré perdre logiquement contre Limoges et gagner à Paris. L'impact sur le classement n'est pas le même.
Contre Limoges, les erreurs d'arbitrage nous permettent d'arracher un point mérité.
Contre Paris….bref, vous avez vu le match
Hier un arbitrage incohérent pendant une bonne partie du match débouche sur une fin de match confuse, où il se trompe, expulse Pelayo.
Et si je regard ailleurs, la fin de Nimes-Aix pose aussi question.
Les joueurs vont de plus en plus vite, sont plus puissants, et pour certaines paires (pourtant expérimentée),cela devient trop dur.

6
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x