Recherche

Pas de résultat

Veuillez taper au moins 3 caractères...

LMS

Montpellier tranquille, Aix coule contre Sélestat

, par Lanfillo

Lucas Pellas (Montpellier HB)

Avec un large succès sur Créteil (36-27), Montpellier continue sa course en tête en championnat, tandis que Toulouse s'affirme dans le top 5 avec une importante victoire face à une équipe de Cesson en difficulté (28-31). Le Fénix profite du nul de Limoges et surtout de la nouvelle défaite d'Aix, battu chez lui par la lanterne rouge Sélestat. Saint-Raphaël remporte de justesse la victoire à Chartres.

Ça plane pour Montpellier. Les Héraultais resteront en tête de Starligue cette semaine grâce à une victoire sans trembler acquise à domicile contre Créteil (36-27). Le MHB était évidemment favori face aux Béliers, qui jouent le maintien et n'ont jamais été en mesure de créer l'exploit : menés rapidement de quatre buts (8-4, 13'), les hommes de Fernando Barbeito ont été en grande difficulté durant toute la première période, et ont regagné les vestiaires avec pas moins de 21 buts dans la musette et un écart rédhibitoire pour espérer quelque chose au FDI Stadium (21-12, 30'). Après un premier quart d'heure de la deuxième période moins tranchant (25-21, 43'), les Montpelliérains ont assuré leur victoire en fin de rencontre, pouvant compter sur leurs ailiers Lucas Pellas (9 buts dont 6/8 pen.) et Yanis Lenne (7 buts) pour assurer le large succès. Les hommes de Patrice Canayer doivent attendre le match de Paris dimanche contre Nîmes pour savoir s'ils passeront la semaine en tête seuls, ou accompagnés.

Toulouse solide à Cesson, rien ne va plus à Aix

Sebastien Leriche (Entraineur Cesson-Rennes Metropole HB)

La lutte pour le top 5, et donc pour une place européenne derrière le trio de tête, a connu des rebondissements ce vendredi soir. Titulaire de la cinquième place avant cette soirée, Toulouse va le rester, grâce à sa victoire acquise en Bretagne contre Cesson-Rennes (28-31). Bien que diminué par l'absence de Fredric Pettersson, puis après avoir perdu rapidement son jeune pivot Idris Firmesse également sur blessure, le Fenix a su montrer de l'abnégation pour se détacher dans les dix dernières minutes, alors que le match était jusqu'alors indécis. Un 4-0 décisif (25-24, 49' ; 25-28, 54') durant lequel Jef Lettens, l'ancien Cessonnais, s'est manifesté en sortant un de ses trois penaltys stoppés ce soir (3/4 pen., 7 arrêts au total). Cesson est revenu à un but dans le money-time, mais un superbe tir d'Ayoub Abdi en bout de possession annihile les espoirs bretons de relever la tête après un début d'année 2023 bien compliqué (3 défaites en 3 matchs). Avec 10 buts de Nemanja Ilic, Toulouse signe une victoire précieuse.

Ian Tarrafeta Serrano et Youssef Ben Ali (Pays d’Aix Université Club)

D'autant que ses poursuivants ne tiennent pas le rythme. En attendant le déplacement compliqué de Nîmes à Paris dimanche, Aix, qui était à quatre points, continue de décrocher. Gravement. Les hommes de Thierry Anti sont encore une fois passés à côté de leur sujet à domicile face à Sélestat, lanterne rouge en net regain de forme sur ces derniers matchs. Jamais menés au score, les Alsaciens ont creusé l'écart au retour des vestiaires, pendant un quart d'heure où les Aixois n'ont réussi à marquer que trois buts (15-17, 30' ; 18-24, 44'). Les coéquipiers de Toke Schrøder, concentré à 7 mètres (7/8 pen., 9 buts au total), ont assuré la fin de rencontre pour s'offrir leur troisième succès de la saison (25-31). Pour Aix, qui n'a plus gagné à domicile en Starligue depuis le 21 octobre, la crise déjà profonde continue de se creuser.

Limoges tenu en échec par Istres, Saint-Raphaël s'arrache à Chartres

Edgar Dentz (Istres)

Autre équipe qui pouvait espérer, mais de plus loin, se mêler à la course à l'Europe en cas de défaillance toulousaine ou nîmoise, Limoges n'a pas réussi à prendre les deux points à domicile face à Istres, qui joue le maintien cette saison. Après avoir pris un 6-0 à cheval sur les deux mi-temps (11-10, 25' ; 11-16, 32'), le LH s'est mis en fâcheuse posture face aux Provençaux, emmenés notamment par leurs pivots Edgar Dentz (7 buts dont 5/5 pen.) et Andrea Parisini (5 buts). Pourtant, Limoges enchaîne avec 20 très bonnes minutes et reprend l'avantage (27-26, 51'). La fin de rencontre est serrée, mais Limoges croit tenir sa victoire dans la dernière minute. Un penalty transformé à la dernière seconde offre finalement le point du nul à Istres (32-32), un point si précieux dans la course au maintien.

Martias Caïs et Benjamin Bataille (Saint-Raphaël Var HB)

Car derrière, ça se resserre : Sélestat revenu dans la course, les cinq derniers ne se tiennent plus qu'en cinq points, alors qu'il reste douze journées à jouer. Dans cette optique, chaque point coûte cher, et Chartres a réalisé une bien mauvaise opération à domicile en laissant échapper un point dans les ultimes instants de la rencontre face à Saint-Raphaël (29-30). En tête durant 40 minutes, les Chartrains ont été repris et ont lutté dans les vingt dernières minutes au coude à coude avec les Varois. Dans un money-time irrespirable, et alors que le SRVHB était en infériorité numérique dans la dernière minute, une perte de balle chartraine offre une dernière action aux Raphaëlois, et Benjamin Bataille offre la victoire aux siens sur la sirène. Un scénario cruel pour les Chartrains, et une victoire précieuse pour les hommes de Benjamin Braux, qui respirent encore mieux au classement après leur première partie de saison médiocre. Les voilà désormais dixièmes, revenus à un point d'Aix et Limoges.

Retrouvez le classement à l'onglet Résultats.

MG

Prochain match TV

Orlen Wisla Plock

20:45

Mer. 21 Fév.

Montpellier HB

Voir le programme TV
0 0 votes
Évaluation de l'article
17 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
final
final
11 mois il y a

Le PAUC coule et la direction regarde ailleurs !
6e défaite d’affilée et un début d’année 2023 Aixceptionnel !

Quelle affluence encore ce soir, tribune derrière les cages derrière le rideau, places clairsemées en latéral, gradins du haut fermés.. à se demander si le PAUC ne ferait pas mieux de retourner au Val de l’Arc pour ce genre de rencontre quand on sait combien la location de l’Arena coute un bras au club !

Philippemhb
Philippemhb
11 mois il y a
Répondre à  final

Tu as tout dit. Le PAUC devrait jouer la plupart de ces matchs au Val de l'Arc à l'exception des matchs de gala et ses dirigeants devrait mettre la pression sur la municipalité locale pour la construction d'une salle du domaine public (3500 places suffises) et ou le club serait résident. Tout en organisant d'autres évènements en dehors du handball pour rentabiliser le lieu. Cela permettrait au Aixois de mettre leur argent ailleurs que la location de cette sublime salle qu'est l'Aréna d'Aix….
Il ne faut pas pêter plus haut que ses fesses dans ce sport et arrêter de se leurrer…le handball en France c'est 3000 spectateurs de moyenne dans les enceintes, pas plus…
D'ailleurs le MHB serait bien inspiré de modifier le FDI stadium et modernisant le lieu et ajoutant un millier de places et un parking plutôt que se lancer dans des dépenses faramineuses…
Pour le côté sportif c'est assez incompréhensblef car l'équipe a plutôt belle allure…je crois plutôt qu'il faut regarder du côté de la confiance si importante en handball et qui a conduit (à titre d'exemple) Toulouse a gagner Nantes, Paris et Montpellier à domicile…Les defaites qui s'accumulent n'aident pas pour l'esprit de compétitivité…

Red
Red
11 mois il y a

Ne plus jouer du tout l’Europe l’an prochain si tant est qu’il la joue ces dernières années sera peut-être une bonne chose pour relancer le PAUC.
Cette saison semble déjà terminée dans la tête des joueurs (et du futur ex-entraineur ?) même s’il faudra quand même essayer de jouer un peu contre les autres équipes du bas de tableau pour assurer le maintien !

A la saison prochaine !

Martial
Martial
11 mois il y a
Répondre à  Red

Que se passe t il exactement ? Le niveau de jeu et d envie semble au plus bas et on sent sur le terrain que personne n a envie de se faire violence. Thierry Anti semble résigné et surtout en manque de solutions comme si les joueurs ne répondaient plus.
Paradoxalement cesson qui vit une séquence tout aussi catastrophique donne l impression de s accrocher. Leriche propose et les joueurs mouillent le maillot. Meme si la défaite est la aussi.
Le projet du PAUC nouvelle place forte du hand hexagonal est en train de se dégonfler et je ne vois pas ce qui pourrait éviter le naufrage.

Didier
Didier
11 mois il y a

A partir de combien de défaites successives, la direction va reconnaitre la situation de crise et réagir ?
C’était déjà pas bien beau de prendre plus de 40 buts en Islande mais alors là sans faire injure à Sélestat, se faire balayer par l’équipe la plus nulle du championnat, c’est la l’ame en table !

Philippemhb
Philippemhb
11 mois il y a
Répondre à  Didier

Selestat n'est pas l'équipe la plus nulle du championnat. J'ai d'ailleurs trouvé leur prestation plutôt pas mal lors de la rencontre contre le MHB et je pense que l'équipe est meilleure que sa position au classement l'indique…

drauglin09
drauglin09
11 mois il y a
Répondre à  Philippemhb

Le terme nulle est dur, car effectivement Sélestat a pu monter une équipe intéressante alors qu'ils sont montés un peu par surprise et ont donc lancé leur marché très tard voire avait déjà signé des joueurs de "proligue". Après le niveau est devenu très dense dans ce championnat donc faut arrêter de croire que les "gros" vont se balader chez les "petits". Justement, le champion final sera celui qui aura perdu le moins de point chez un un soit disant "match gagné d'avance sur le papier".

Par contre, Aix déçoit quand même beaucoup, et perdre à Sélestat, reste quand même une grosse claque dans la gueule. En plus, la défaite est de 6 pions, donc ils se sont faits marcher dessus.

chavi92
chavi92
11 mois il y a
Répondre à  Didier

En effet le terme "nul" pour Sélestat n'est vraiment pas mérité.

Nancy aussi l'année dernière, avait montré une qualité de jeu intéressante.

Philippemhb
Philippemhb
11 mois il y a

L'énigme Andréas Holst Jensen….chaque prestation de ce sympathique grand danois est une véritable frustration car on sent qu'il y a du potentiel chez lui mais on attend toujours que quelque chose se passe et ça n'arrive pas…
1 sur 7 contre Créteil…au secours. Wallinius n'aura pas été remplacé comme semblait l'indiquer les dirigeants du club très optimistes…
Côté satisfaction, globalement le reste de l'équipe et surtout mention spéciale à Yannis Lenne qui est un ailier droit exceptionnel et je pèse mes mots…

Martinmatin
Martinmatin
11 mois il y a

Saint Raphaël s’arrache de rien du tout à Chartres, un match pourri par des arbitres à côté de la plaque tout le match …… C’est chaudon se demande ce qu’ils foutent dans le groupe elite ces deux là !

Hervé
Hervé
11 mois il y a

Selestat Nul, quel manque de respect!!!! Quand une équipe gagne de 6 , c’est qu’elle a bien plus de qualité que sont classement ne l’indique. Preuve en est, sur les match retour, victoire à Cessons victoire à Aix et une très belle prestation face au PSG à qui ils ont passé 31 buts en en encaissant que 34.

Kyle
Kyle
11 mois il y a

Nul doute en doute en tout cas qu’Aix est l’équipe la plus nulle en 2023 !

Jean
Jean
11 mois il y a

La relation Claire-Anti devenue toxique depuis quelque temps déteint sur tout l’équipe !
Les joueurs ont abandonné, ils ont lâché l’affaire ! ça sent la dégringolada !

Chantereyne
Chantereyne
11 mois il y a

Félicitation à selestat pour cette troisième victoire qui en appelle d autres . je leur souhaite un maintien . la place en LSL décrochée un peu à la surprise générale puisque classée 6 ème du championnat de proligue et vainqueur sans faiblir et contestation après avoir battu Ivry et la JSC en final 4 à Dijon l an passé. . Un recrutement tardif mais une dynamique et envie de bien faire qui se voient récompensée ces dernières semaines . Un maintien serait une énorme récompense pour le travail accompli et le public selestadien . .

Guiné
Guiné
11 mois il y a
Répondre à  Chantereyne

Selestat petit budget mais une ville de hand depuis longtemps .mon 1er match fut selestot OM avec des star de l’époque ds les années 90

fan_de
fan_de
11 mois il y a

C'est vrai que Sélestat a démarré difficilement il faut un peu de temps à ces jeunes pour s'acclimater à la ligue 1, alors un peu d'indulgence et surtout de respect car depuis la reprise c'est clair qu'il a eu un changement. La victoire à Limoges a été un déclic, alors même si cela sera difficile il ne faut pas enterrer Sélestat trop, on n'est pas à l'abri d'une bonne surprise. Laurent Busselier fait progresser individuellement et collectivement ses joueurs.
On fera les comptes à la fin…

rkj4
rkj4
11 mois il y a

Sélestat m'a vraiment bien plu dimanche dernier contre Paris. Déjà, leur match aller à Coubertin était très bon. Franchement, c'est une jolie équipe qui fait honneur à la Lnh.

Nos derniers articles

17
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x