Proligue

Au bord du gouffre, Strasbourg lance une campagne de financement participative

Le club de Strasbourg tenait cet après-midi une conférence de presse pour expliquer la situation financière plus que compliquée qu’il traverse.

Dernier du championnat de Proligue avec un seul point pris en quinze rencontres, le club de Strasbourg connait également des jours compliqués en coulisses. Cet après-midi, une conférence de presse était organisée pour alerter sur l’état financier critique d’une entité qui a retrouvé l’antichambre de l’élite en 2018.

“Aujourd’hui, on a la trésorerie pour passer les salaires et les charges fixes de ce mois de janvier mais on’a pas de visibilité sur le reste de la saison” a notamment expliqué le président Clément Huber, qui a repris les rênes du club en fin de saison passée. “Nous avons expliqué aux joueurs que pour février déjà, ce sera à vue… On est dans une situation où on n’est pas sûr d’avoir la trésorerie pour payer nos joueurs jusqu’au bout.”

250.000€ espérés

En cause, notamment, le déficit accumulé de la saison passée de 120.000 euros, plus un certain nombre de factures laissées impayées, pour un peu moins de 100.000€. A leur reprise du club, en mai 2022, Clément Huber et son équipe avaient évalué le déficit à 96.000€. Le temps d’arriver à la fin de la saison, on était monté à 116.000€… Pour rattraper ce retard, les dirigeants alsaciens ont du puiser dans le budget de la saison en cours. Mais entre subvention de la région réduite de 50.000€ et partenaires plus compliquées à trouver du fait de la crise énergétique notamment, le compte n’y est plus…

“On a identifié de nombreuses hypothèses : un arrêt immédiat, une prolongation sans trop de garanties ou un lancement de lever de fonds via un financement participatif” continue le président. Concrètement, ce sont 250.000€ qu’espèrent réunir les dirigeants dans une collecte. Suffisamment pour finir la saison, terminer d’éponger les dettes et pouvoir commencer à envisager l’exercice 2022/23, que ce soit en Proligue ou en Nationale 1. Si le montant ne pouvait pas être réuni dans les deux mois, la solution pourrait être radicale : le dépôt de bilan.

Le lien vers la campagne de financement participatif du club de Strasbourg est ici.

Kevin Domas

Pub Espace Pronos Proligue

4 CommentairesPoster un commentaire

  1. Boubou - le 23 janvier 2023 à 17h16

    Outch, quand SÉLESTAT a tendu la main pour fusionner, il aurait peut-être fallu la saisir 😔
    Courage au club.

  2. BarbeRousse - le 23 janvier 2023 à 17h47

    😳 hallucinant…!
    Comment est ce possible, ds la conférence de press, à demi mot, il est pointé du doigt l’ancienne direction, comment peut on en arriver là ?
    La fameuse arrivée de Lathoud devait (d’après les articles) faire passer un cap au club, jouer en première division et j’en passe …
    La réalité fait très mal, le club pro va disparaître et avec une équipe 2, très loin de se maintenir en nationale 3 (incroyable aussi) c’est tout le handball Strasbourgeois qui sera effacé.

    Quelle tristesse, je soutien le handball ds ma région natale et courage aux joueurs

  3. Ymo34 - le 23 janvier 2023 à 18h05

    C’est désolant et dramatique ! Mais subventions qui chutent et sponsors qui fuient, il n’y a besoin d’aigrefins, un équilibre trop juste se transforme en cata sportive et surtout humaine. Bon courage !!

Afficher tous les commentaires

Comments are closed.

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).