Recherche

Pas de résultat

Veuillez taper au moins 3 caractères...

Proligue

Saran et Dijon de retour en Starligue

, par Omeyer

Déjà certain d'évoluer en Starligue l'an prochain, Saran a joué le coup à fond contre Pontault-Combault dans la première demi-finale de la journée. Dans la seconde demi-finale, Tremblay et Dijon se faisaient face. Au terme de ces rencontres, Saran et Dijon s'affronteront en finale mais surtout évolueront en Starligue l'an prochain.

Saran assure face à Pontault-Combault

Les Septors entament très fort cette demi-finale en creusant rapidement le premier break de cette rencontre, grâce à Antoine Leblanc (6-3, 6'). Le deux équipes mettent beaucoup de rythme, jouent très vite et remontent le ballon. Très en vue dans cette première période, Ivan Panjan permet aux siens de conserver leur avance sur Pontault. Les Ponto-Combalusiens, souvent en infériorité numérique subissent les assauts de Saran, se voyant obligés de poser le premier temps mort de la rencontre (9-4, 15'). La fin de première période est compliquée pour les coéquipiers de Jean-Pierre Dupoux. Butant sur une grosse défense et un très bon portier, l'écart ne cesse de se creuser en faveur de Saran, ces derniers rentrant aux vestiaires largement devant (21-15, 30').

Le retour des vestiaires continue de tourner à l'avantage des Septors. La défense des futurs titulaires de Starligue continue de mettre en déroute les Ponto-Combalusiens, cette dernière provoquant pertes de balles et interceptions (27-20, 42'). L'ailier brésilien continue d'entretenir les espoirs des siens mais Saran continue de gérer son avance à mesure que les minutes défilent. Suite à un coup au visage, le futur cessonnais Daniel Mosindi va voir rouge tandis que Pontault recolle à 3 buts. Hadrien Ramond confirme son titre de "Meilleur pivot" de la saison en donnant de l'air en siens et en scellant la qualification en finale (38-34).

Wassim Hellal et Lucien Auffret, tout en maîtrise

Dijon retrouve la Starligue

Cette rencontre avait démarré comme tant d'autres, avec de le tension et des équipes conscientes de l'enjeu. Collées au score jusqu'au milieu de la première période. C'est le moment que choisis Dijon pour se détacher des Tremblaisiens (14-10, 20'). Grâce à leur portier Wassim Helal, les Dijonnais prennent le large et rentrent aux vestiaires avec un matelas de 5 buts d'avance (17-12, 30').

La tension monte dans les ranges de Tremblay, les joueurs s'agacent de leur manque de réussite. Adir Cohen tente de semer les graines de la révolte mais le retard continue de s'accumuler. La défense des Tremblaisiens est amorphe et laisse passer l'attaque dijonnaise sur chaque possession ou presque (23-17, 44'). Le pivot dijonnais, Marc Poletti, réalise une grande prestation en attaque, mettant à profit chaque ballon qui lui est adressé. Tremblay tente le tout pour le tout en passant à 7 contre 6 en attaque, mais les différentes pertes de balles sont immédiatement exploitées par Dijon. Les parades Rubens Pierre ne changeront pas la donne, le mal est déjà fait depuis longtemps. Homme fort de la soirée, Alexis Bon va venir sceller la victoire des siens (34-30, score final).

 

Théo Alleaume

Prochain match TV

Chambéry Savoie HB

20:00

Mar. 16 Avr.

Montpellier HB

Voir le programme TV
0 0 votes
Évaluation de l'article
14 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Julien
Julien
10 mois il y a

Avec le budget (près de 5 Millions, ce serait le 7e de LNH) et l’effectif qu’ils ont, c’est assez honteux pour Tremblay de rester en Proligue !

Julien
Julien
10 mois il y a

A titre de comparaison, Dijon est le 2e plus petit budget de D2 avec 1,2 Millions, Saran est à 2,1M

Chantereyne
Chantereyne
10 mois il y a
Répondre à  Julien

Comme quoi l argent de fait pas tout et c est très bien ainsi . C est la beauté du sport qui bouscule souvent la hiérarchie des budget .

Ymo34
Ymo34
10 mois il y a

Tremblay continue d’être un mystère handballistique… on ne peut pas se tromper dans le recrutement des joueurs et du staff pendant 20 ans d’affilée, alors quoi ?????

Dijon va renouer avec le meilleur niveau après leurs glorieux anciens du CSLD des années 70-80

Ymo34
Ymo34
10 mois il y a

20 ans d’affilée… euh… j’exagère un peu là 😄

jo
jo
10 mois il y a

C’est dommage pour Tremblay qui je crois doit jouer dans sa nouvelle Arena « Le colysée » dès 2024 !
ça risque de sonner un peu creux en D2 !

chantereyne
chantereyne
10 mois il y a

Accession méritée au final pour les deux meilleures équipe sur la saison. Dijon frustré la saison de ne pas avoir participé au Final 4 déjà organisé chez lui à cette fois ci répondu présent. J espere que wassim hellal sera conservé et participera à l aventure il le mérite.

Chantereyne
Chantereyne
10 mois il y a

Comme quoi l argent de fait pas tout et c est très bien ainsi . C est la beauté du sport qui bouscule souvent la hiérarchie des budget .

Mizou Mizou
Mizou Mizou
10 mois il y a

Tout a changé à TREMBLAY : le budget, 10 recrues par saison, 1 ou 2 coach(es) par saison et toujours des résultats décevants.
La seule constante, le président.
Même en arrivant avec la meilleure forme, la meilleure volonté, tous les joueurs subissent le climat de ce club qui paie très/trop bien, les différents entraîneurs/manageurs n’ont pas la main sur les recrues, les résultats décevants, le patron presse les joueurs et dans le meilleur des cas ils se battent comme des chiens et peuvent aussi manquer l’objectif ou dans la grande majorité historique, ils prennent leur salaire, finissent leur contrat ou pas, et s’en vont…
Le manque de résultat colle à leurs chaussures comme une mauvaise m… de chien.
Le président sème les m… de chiens supplémentaires…
Je ne pense pas que SARAN et DIJON feront de grandes équipes en Élite mais TREMBLAY non-plus malgré leur budget…
Bon courage pour rebondir et longue vie aux promus

Doudou
Doudou
10 mois il y a

La vieille excuse du changement de joueurs coach etc.
C est surtout que le coach n’a pas du tout les épaules dans les moments clefs.
Arrêter vos excuses bidons.
Limoges a tout changé,ils sont toujours en d1!!!
Enfin bravo à Dijon et Saran.
Bien mérité.

Mizou Mizou
Mizou Mizou
10 mois il y a
Répondre à  Doudou

Qui avec 5 millions met un coach qui n’a pas les épaules à la tête du projet ?

Vinch1
Vinch1
10 mois il y a
Répondre à  Mizou Mizou

Waouh… 5 millions quand même !! Ca envoie dites moi.

Rouloulette
Rouloulette
10 mois il y a
Répondre à  Mizou Mizou

Ba Tremblay….😂😂😂

La rouloulette inverse
La rouloulette inverse
10 mois il y a

7 contre 6😂😂😂
Vous avez toujours rien compris..
Je crois qu on a jamais vu un match remporte avec des 7 contre 6.
Peut être la Belgique contre la France sinon ça fait souvent faux bon a ceux en supériorité.
Anti handball cette règle.
Et les gens continue a le faire.
Aller pour une ou deux attaques ça peut passer.
C est pas des maths..
Un de plus réduit les espaces des joueurs et ça devient vraiment compliquer de le jouer..ou alors il te faut que des joueurs très très techniques et encore…
Ce n est pas pour rien que le hand se joue à 6 sur un terrain et son guardien ds les buts.
Je serais curieux d avoir toutes les statistique positive du 7 contre 6.
C est un peu la solution du désespoir,quand le coach n’a pas confiance en ses joueurs.
Les joueurs n’aiment pas jouer comme ça,faudrait peut être leur poser la question.a bons entendeurs.

14
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x