Recherche

Pas de résultat

Veuillez taper au moins 3 caractères...

LMS - J16

Les gros assurent, Dijon surprend Aix

, par Balic

Lucas Pellas (Montpellier HB)

Cinq matchs avaient lieu ce soir en Starligue pour le compte de la 16e journée. Quatre d'entre eux ont débouché sur un résultat attendu. Paris a pulvérisé Chartres à Coubertin (44-30). Nantes a gâché la soirée carnaval à Dunkerque en battant l'USDK (23-29), tandis que Montpellier a sérieusement pris le dessus sur des Ivryens accrocheurs (35-29). Saint-Raphaël a également assuré face à Saran. Il n'y a donc qu'à Aix qu'on a eu une surprise : la lanterne rouge Dijon a renversé le PAUC (33-34).

Dijon a entamé au mieux sa deuxième partie de saison de Starligue. Avec seulement 4 points dans leur besace après la phase aller, les promus étaient derniers de Starligue avec 4 points. Ce soir, ils occupent toujours la 16e place mais ont grapillé 2 points de plus grâce à leur deuxième victoire. Ils recollent à 1 petit point de Saran et Créteil et à 3 unités d'Ivry. C'est donc un succès précieux comptablement et pour la confiance que les Bourguignons sont allés conquérir en Provence.

Wassim Hellal et Lucien Auffret, tout en maîtrise

Wassim Hellal a été grand dans les buts. Le gardien a tourné à 45 % d'arrêts (14) mais également deux passes décisives, de quoi servir de base de lancement pour ses coéquipiers. Ces derniers ont réussi à prendre le dessus sur le PAUC en étant inspirés offensivement. Jules Lignières, Steeven Bois et Pierrick Naudin ont su porter du danger sur la base arrière, que ce soit en marquant ou en servant leurs coéquipiers. A ce sujet, la recrue Edgar Dentz semble avoir pris ses marques et a été bien trouvée par le collectif dijonnais (6/9).

Dans un match serré, Dijon a pris le dessus en fin de match, à l'expérience, pourrait-on dire. Aix regrettera sans doute les dernières attaques balbutiées, menant à des pertes de balles ou des tirs arrêtés par Gaspar, venu au relai de Hellal. La pièce aurait en effet pu tomber du bon côté pour le PAUC. Ce n'aurait pas été volé pour Romain Lagarde (6 buts) et ses coéquipiers. Mais c'est Dijon, au courage, qui réussit l'exploit et s'offre le droit de rêver légitimement à un maintien historique (33-34).

Saran ne tient pas le choc face à Saint-Raphaël

Dans la lutte pour le maintien, Saran avait aussi une occasion de faire une belle opération dans le Sud. A Saint-Raphaël, les hommes de Jérémy Roussel ont bien commencé la rencontre (2-5, 9e). Malheureusement pour les promus, les locaux ont rapidement éteint l'incendie et ont ensuite pris durablement le dessus. Dans le sillage d'un Marescot clinique au tir (6/6) et de la machine à buts inoxydable Caucheteux (6 buts aussi), les Varois ont offert une partie solide. Ils creusent l'écart avant la mi-temps (19-13, MT) et conserveront cette avance sérieusement en deuxième mi-temps (33-28). Cette victoire permet au SRVHB de s'éloigner un peu d'Aix et Nîmes au classement et de s'installer en poursuivant de Toulouse à la 5e place.

Crédit photo : TeamPics / PSG

Les trois "gros" n'ont pas tremblé

Paris, Nantes et Montpellier ont passé une soirée plutôt sereine. A Coubertin, Paris a corrigé Chartres, avec notamment 9 buts de Jakob Holm. Le PSG a fourni une prestation impressionnante en première mi-temps (27-13), laissant les Chartrains comme impuissants. Le club de la capitale s'impose finalement 44-30.

A Dunkerque, Nantes a mis un peu de temps pour chauffer la machine mais a finalement plutôt bien géré cette sortie périlleuse dans le Nord (23-29). Même si l'USDK, dans le sillage de Kragh (9 buts) est revenu à une longueur à moins de 10 minutes du terme (22-23, 53e), le H a assommé son hôte d'un cinglant 6-0 pour s'offrir ce succès important (23-29). Nantes a pu compter sur une belle partie d'Aymeric Minne (6 buts et 11 passes décisives).

Remi Desbonnet (Montpellier HB)

Montpellier a de son côté su être patient pour se défaire d'Ivry. Les hommes de Didier Dinart ont en effet tenu une quarantaine de minutes avant de céder face au MHB (35-29). Dans ses buts, le champion d'Europe Rémi Desbonnet a fait tourner la rencontre en s'imposant dans le deuxième acte (15 arrêts). Offensivement, le public héraultais a pu apprécier le retour de Stas Skube à la mène qui a su être efficace au tir et à la passe, notamment pour Arthur Lenne (6/6). Enfin, le bronzé à l'Euro Lucas Pellas a fait beaucoup de bien à la marque avec 9 buts. Côté ivryen, Zaepfel et Ooms ont beaucoup donné des deux côtés du terrain (8 buts chacun). Mais en vain. Ivry n'a pas réussi à rééditer l'exploit de gagner dans l'Hérault, comme il y a 4 ans.

Tristan Paloc

 

Résultat

Saint Raphaël Var HB

Ven. 31 Mai.

  • 35
  • 35

Chartres Métropole HB

Voir les résultats
0 0 votes
Évaluation de l'article
9 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
drauglin
drauglin
4 mois il y a

Je ne vois pas le PSG aller loin en LDC, ok, ils se baladent contre Chartres mais l’effectif me semble très très juste. Hier, ils jouent avec à l’aile droite, un droitier (le fils Plantin), je crois que j’ai jamais vu ça à ce niveau.

ChrisSV92
ChrisSV92
4 mois il y a
Répondre à  drauglin

On verra bien. A droite les postes ne sont « que » doublés.
Balaguer va revenir.En attendant aucun intérêt de cramer Solé ou Tonnesen en les laissant 1 heure sur de tels matchs.
A chaque match suffit sa peine.
Et pour regarder beaucoup de matchs de Starligue j ai vu d’autres equipes jouer temporairement, comme Paris, avec des droitiers à droite.

drauglin
drauglin
4 mois il y a
Répondre à  ChrisSV92

Désolé, mais des ailiers droits, droitiers, j’en vois nulle part même en nationale 3… je ne parle pas du poste d’arrière.

ChrisSV92
ChrisSV92
4 mois il y a
Répondre à  drauglin

Regarde bien .cherches bien .même en D1 d autres peuvent le faire sur des rotations .
Mais ne voit que celui qui veut voir…
Même en N3 ! Cette blague ,50 ans que je vois des matchs et j en ai joué quelques uns , en N1 N2 ou N3 ,j en ai vu des rotations avec des droitiers.
Quant il t en reste qu un tu le fais tourner avant de le péter aussi…
Tu crois quoi ? Que tous les clubs de Nationale ont 3 ailiers gauchers dans leur effectif peut-être ?
Quand tu as 2 gauchers au tas,AV et AR , les 2 qui restent,tu les fais jouer 1 heure à chaque match?
En LDC oui ,ponctuellement et donc tu les repose les autres matchs…

drauglin
drauglin
4 mois il y a
Répondre à  drauglin

Je ne vais pas chercher puisque ça n’existe pas, c’est juste une totale purge de jouer sur ton mauvais bras à l’aile, et pas que pour le tir, la passe, le dribble, tu es dans une merde noire. Un club pro a forcement 4 gauchers, et faut vraiment pas de bol pour que tes 4 mecs soient à l’hôpital, et que tu n’aies personne non plus pour dépanner.

Philippemhb
Philippemhb
4 mois il y a

Une victoire logique mais qui a peiné a se dessiner face a un adversaire rugueux et même parfois limite. Skube a fait, enfin, ce qu’on est en droit d’attendre de lui. Panic a poursuivi les prestations auxquelles il nous a habitué. Heureusement il rejoindra l’an prochain la longue liste des joueurs frustrant qui ont appartenu à l’effectif héraultais ces 3 dernières années et dont il est le dernier représentant (Sego, Moscariello, Duarte; Borges, Gudmunson, Holst Jensen)…Kylian Prat est de plus en plus à l’aise avec les grands et pourrait être le facteur X très prochainement…Sinon l’avalanche de blessés va finir par se payer à un moment donné avec les échéances qui attendent le club…C’est passé poussivement à la maison hier soir contre un Ivry qui n »a rien d’un foudre de guerre mais quid des PSG (deux fois) Barcelone et Veszprem qui se profilent??? Hesham, Villeminot Nacinovic, Fernandez, Lenne et peut-être Simonet depuis hier soir…Il va falloir croire au miracle…mais c’est ça être supporter…
Allez le MHB !

Philippemhb
Philippemhb
4 mois il y a

Pour ceux que ça intéresse et qui ne le savent pas encore, les demi-finales de la coupe de France c’est MHB-PSG et Toulouse-Nantes les 20 et 21 mars…

leFnake
leFnake
4 mois il y a

à l’instar des pirates qui s’auto-sabordaient à la vue d’Obelix et des gau-gau-gaulois, le PAUC cherche la relégation sportive pour éviter l’infamie de la relégation administrative, c’est çà ?

drauglin
drauglin
4 mois il y a
Répondre à  leFnake

Ca ne doit pas être facile dans la tête de jouer quand tu sais que ton club ne sait pas comment te payer ou va continuer.

Nos derniers articles

9
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x