Recherche

Pas de résultat

Veuillez taper au moins 3 caractères...

LMS (J29)

In extremis, le FENIX miraculé pour sa dernière à la maison

, par Omeyer

Erwin Feuchtmann (FENIX Toulouse HB)

Pour la dernière de la saison à domicile, le FENIX aura fait salle comble pour la réception de Chambéry. Les Savoyards ont bien failli jouer les troubles-fêtes mais les Toulousains s'imposent sur le gong (33-32).

Début de rencontre compliqué pour les Occitans. Quelques passes manquées, deux trois arrêts d'Harun Hodzic et voilà les Savoyards rapidement à +4, Alejandro Costoya à la baguette. Les locaux ne se laissent pas démonter et pour la dernière d'Abdi, Petterson et Paul, jouent rapidement les montées de balle et recollent au score (7-9, 12'). Comme à leur habitude, les Chambériens ne se ménagent pas en défense et posent des gros problèmes dans les transmissions toulousaines, occasionnant 4 pertes de balle. Temps mort obligé pour le coach serbe, il faut remettre de l'ordre dans la maison bleue.

Avec un très bon Benjamin Richert, Chambéry imprime son rythme sur cette première période. Pas le choix pour les locaux, on sort le jeu 7 contre 6, qui fait immédiatement mouche via un autre ailier, cette fois-ci toulousain : Nemanja Ilic. Un dernier but du futur retraité, Fredric Petterson permet aux Occitans de recoller à 4 buts à la pause (14-18, 30').

Les Toulousains sauvés par le règlement

Les locaux entament mieux cette seconde période, avec notamment le premier arrêt de Téodor Paul sur un jet de sept mètres de Richert. La tendance est bleue pour l'heure puisque Toulouse recolle à deux unités, plus petit écart depuis le début de la partie (20-22, 38'). Filip Ivic fait son entrée pour essayer de freiner la chevauchée occitane. Malgré leur retard, les locaux se précipitent bien trop et gaspillent de précieux ballons, le deuxième temps mort ne met pas longtemps à pointer le bout de son nez (27-29, 50').

Les esprits s'échauffent alors que l'on rentre dans les dix dernières minutes, on a le droit à des explications courtoises entre Queido Traoré et Bakary Diallo, les deux hommes se verront écoper d'une exclusion temporaire, qui n'est pas forcément la bienvenue. Les arrêts de Téodor Paul permettent à Toulouse de remonter à un but, alors qu'il ne reste que cinq petites minutes à jouer. Le palais s'enflamme, mettant la pression sur les hommes d'Erick Mathé. Alors que Chambéry a la dernière possession, un refus de jeu est sifflé contre Alejandro Costoya, un peu trop vite au goût des Savoyards, qui vont voir leur arrière prendre rouge et les arbitres accorder un ultime pénalty à Erwin Feuchtmann, que le chilien ne manque pas de convertir (33-32, score final).

   

T.A

Résultat

Montpellier HB

Ven. 31 Mai.

  • 33
  • 25

Fenix Toulouse HB

Voir les résultats
0 0 votes
Évaluation de l'article
3 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Chabala
Chabala
29 jours il y a

Si j’ai bien compris : les arbitres sifflent refus de jeu lorsque l’arrière fait la passe à Costoya. Il tire quand même après le sifflet donc c’est considéré comme action d’anti jeu ce qui lui vaut un carton rouge et penalty pour Toulouse. Ca promet un Nimes Limoges enflammé!

Philippemhb
Philippemhb
28 jours il y a
Répondre à  Chabala

Le bras est levé et Costoya reçoit la balle de son coéquipier qui aurait du tirer mais qui fait la passe de trop, les arbitres sifflent et Costoya tire après ce coup de sifflet. Encore une décision pas totalement fausse mais très « Gasmi les frustrés ».
Vivement que ces deux là dégagent du paysage handballistique………
Ne pas accepter le but OK, rendre la balle à Toulouse OK, mais planter un rouge suivi d’un jet de 7 mètres alors qu’il se passe un « micron de seconde » entre le coup de sifflet et le tir dans un brouahh pas possible et considérer que c’est un refus de jeu…chacun sera juge…

Jack44
Jack44
28 jours il y a
Répondre à  Philippemhb

Alors, je viens de voir les images.
Les arbitres sifflent le refus de jeu, Costoya s’engage, fait son duel et shoote. Plus qu’une nano seconde…
On peut estimer qu’il gagne du temps donc anti jeu. Dans les 30 dernières secondes.
Application du règlement au pied de la lettre. Quand pensent les arbitres sur ke forum ?

3
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x