CdF – 16ème

Montpellier, Toulouse et St-Raphaël avec sérieux

Fernandez Toulouse 3
Montpellier s’est montré sérieux et appliqué face à Pau-Nousty (20-29), pensionnaire de Nationale 1. La deuxième rencontre du jour disputée à Pau a également vu la logique respectée, Toulouse prenant le meilleur sur Billère (27-34). Enfin, St-Raphaël a dominé le ROC Aveyron (24-32).

Hormis Besançon, qui a réalisé un bel exploit vendredi soir en éliminant Tremblay, la logique est pour l’instant respectée lors des 16èmes de finale de la Coupe de France. En attendant les derniers matches dimanche, les équipes de LNH ont pour l’instant assuré, retrouvant le rythme après un mois et demi sans rencontre officielle.

Pour la grande journée du handball organisée à Pau ce samedi, Montpellier et Toulouse ont été à la fête. Le MAHB a fait valoir sa supériorité face à Pau-Nousty (20-29), se mettant à l’abri très tôt dans le match malgré une belle opposition des palois. Avec ses mondialistes en réussite, Montpellier rentre aux vestiaires en ayant fait le plus difficile (9-14). Laluska et Mackovsek enchaînent les buts, sans que Pau ne soit totalement décroché (15-22, 41′). Au final, les héraultais s’imposent de neuf buts (20-29) et affronteront Dunkerque en huitièmes de finale.

Avec Jérôme Fernandez en buteur numéro un (10 buts), le Fenix a dominé Billère au palais des sports de Pau pour le deuxième match de l’après-midi (27-34). Plusieurs arrêts de Cyril Dumoulin ont vite fait déchanter les billérois, qui ont également pu compter sur un Arnaud Tabarand bien en place (7-11, 20′). Fernandez trouve des failles dans la défense adverse, Toulouse comptant cinq buts d’avance à la pause (10-15). Au plus fort de leur domination, les toulousains vont compter jusqu’à 10 buts d’avance (23-33) avant un sursaut des joueurs d’Arnaud Villedieu (27-34, score final).

Saint-Raphaël a également décroché sa qualification pour les huitièmes de finale au terme d’un match maîtrisé contre Rodez (24-32). Les joueurs de Joël Da Silva ont imprimé un rythme soutenu dès le départ, prenant ainsi leurs distances avec le ROC Aveyron. En tête à la pause (13-19), ils ont ensuite fait valoir leur supériorité en menant 15-24 après 40 minutes de jeu. La seconde période fut à sens unique, le SRVHB s’imposant au final de huit longueurs (24-32).

Les résultats et le programme :

Mercredi 4 février :
Angers – Créteil : 25-29
Mulhouse – Ivry : 26-28

Jeudi 5 février :
Montélimar – Aix en Provence : 31-39

Vendredi 6 février :
Marseille – Istres : 18-32
Saran – Sélestat : 26-27
Chartres – Dunkerque : 24-28
Cherbourg – Nantes : 27-33
Besançon – Tremblay : 29-27
Dijon – Chambéry : 23-29
Vernon – Massy : 19-25

Samedi 7 février :
Pau Nousty – Montpellier : 20-29
Rodez – St Raphaël : 24-32
Billère – Toulouse : 27-34

Dimanche 8 février :
Amiens – Cesson
Strasbourg – PSG
Valence – Nîmes

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).