Recherche

Pas de résultat

Veuillez taper au moins 3 caractères...

LNH

Présentation de la 22ème journée

, par Dalibor

Hansen PSG

Plus que cinq journées avant la fin du championnat. Si celle-ci peut être décisive dans l'attribution du titre, elle pourrait aussi l'être pour le maintien dans l'élite.

Tous les yeux seront naturellement tournés vers l'Arena de Montpellier demain soir, où le MAHB recevra le PSG en cloture de cette vingt-deuxième journée de LNH. Avec trois points d'avance sur leur adversaire au classement, les Montpelliérains pourraient faire un pas de géant dans la course au titre en cas de victoire. Mais Mikkel Hansen, qui tient une forme royale depuis bientôt deux mois, va tout faire pour les en empêcher et maintenir le suspens jusqu'au bout. Le Danois va même devoir se multiplier en attaque pour palier à l'absence de William Accambray, touché au genou en équipe de France. En revanche, Mathieu Grébille devrait être dans le groupe montpelliérain demain soir, avec la volonté de laver l'affront subi au match aller (défaite 20-36).

Saint Raphaël et Dunkerque au coude à coude

Di Panda Saint Raphaël 3 (2)Derrière les deux locomotives, Saint Raphaël et Dunkerque vont continuer à se tirer la bourre pour la troisième place. Les Varois recoivent Nantes, actuel sixième, mais qui en cas de victoire pourrait mettre la pression sur les équipes devant. Les Ligériens, bien que déjà assurés d'une place européenne après leur victoire en coupe de la Ligue, n'iront pas dans le Sud la fleur au fusil. Avec un Adrien Di Panda fraîchement sélectionné en équipe de France, les Varois voudront eux aussi prendre leur revanche du match aller. Dunkerque aussi avait mal négocié le match aller face à Tremblay en France. Malgré cette péripétie malheureuse, les hommes de Patrick Cazal sont désormais en position de force pour attraper une place européenne. Touati et Guillard sont de retour, mais Grocaut est lui toujours absent. La situation contractuelle de certains, notamment de Mohamed Mokrani ne semble pour l'instant pas affecter ses troupes, tandis que David Christmann n'a plus ce genre de soucis. Tout le monde est au clair sur sa situation, et le groupe se déplacera dans le Nord pour faire un coup, comme il l'a fait à la dernière journée à Nantes.

Aix, Cesson, Créteil, maintien presque assuré

Crédit photo : Laurent Théophile
Crédit photo : Laurent Théophile

Chambéry aussi a besoin d'une victoire pour rester en course pour une place européenne. Face à Aix, qu'ils avaient dominé au match aller, les hommes d'Ivica Obrvan n'auront pas d'autre choix que de l'emporter. Le PAUC arrive en Savoie diminué, puisque Vincent Vially, Klemen Cehte, Vladica Stojanovic, Pierre Marche et Jérémie Courtois sont tous blessés. Pour les remplacer, Noka Serdarusic et Marc Wiltberger n'ont eu d'autres choix que de puiser dans les rangs du centre de formation. « On n’y va pas en victime, mais on sait que ça peut être douloureux. On aborde ce rendez-vous un peu comme un match de fin de saison, entre deux équipes qui n’ont plus grand-chose à jouer, quoique… Nous ne sommes pas encore mathématiquement sauvés et Chambéry peut encore viser la troisième place synonyme de Coupe d’Europe. Généralement après une trêve internationale, ça donne un match décousu. Je pense que l’équipe qui aura le plus envie aura certainement la possibilité de gagner » a déclaré Marc Wiltberger sur le site de son club. Quand on sait que sans Luka Karabatic et Klemen Cehte, le PAUC avait ennuyé le PSG, Chambéry ferait quand même bien de rester attentif. Si Aix n'a plus grand chose à jouer, Créteil et Cesson non plus. Même si les deux équipes ne sont pas encore mathématiquement maintenues, il ne devrait plus y en avoir pour très longtemps, et les Bretons pourraient même sauver leur peau dès ce soir. Yérime Sylla ne pourra pas compter sur Michele Skatar, mais Romain Briffe est de retour dans le groupe. " Nous avons retrouvé des arguments défensifs et c'est bien, car nous avons eu pas mal de doutes" explique le coach cessonnais. "Face à Créteil, qui met beaucoup de buts, nous devons continuer à asseoir notre défense. Mais ils ne devront pas pour autant négliger l'attaque : ce serait bien de réussir à passer cette barre des 24 buts, et ainsi d'avoir un scénario similaire au match d'Istres ou de Créteil en Coupe de la Ligue".

Toulouse et Sélestat, même combat

Gaudin-Sélestat-2Selestat jouera une de ses dernières cartes dans la course au maintien. En cas de défaite ce soir face à Nîmes, et d'autant plus si Toulouse s'impose face à Istres, ce sera quasiment mission impossible, et les hommes de Christian Gaudin en sont bien conscients. Nîmes ce soir, déplacement à Toulouse la semaine prochaine, c'est quasiment "la vie du club qui se joue" comme le dit Thierry Fleurival ce matin dans les DNA. Pour sa dernière sortie à domicile, les violets s'étaient imposés sur le fil face à Tremblay. L'USAM, de son côté, ne compte que cinq points d'avance sur son adversaire du soir...alors de quel côté la balance va-t-elle pencher ? Pour le FENIX, la situation est tout aussi limpide. Une victoire ce soir à Istres, et une autre face à Sélestat la semaine prochaine, et l'avenir en LNH est assuré. En cas d'échec, ce serait stress assuré jusqu'au bout. "Les deux matchs les plus importants de la saison" déclarait hier Rémi Calvel dans la Dépêche, tandis que les siens essaieront d'empêcher Istres d'emporter sa première victoire à domicile de la saison. Istres l'avait emporté à l'aller (30-29) dans la Ville Rose...une motivation de plus pour Toni Garcia et ses hommes ?

Prochain match TV

France

19:00

Jeu. 25 Juil.

Hongrie

Voir le programme TV
0 0 votes
Évaluation de l'article
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Nos derniers articles

0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x