Mondial 2015

“La déception est immense” chez les Allemands

Allemagne

L’Allemagne n’avait pas encore connu la défaite dans ce Mondial. La première a mis un terme à son aventure, en quarts de finale face au Qatar (26-24), alors que les Allemands pensaient certainement atteindre le dernier carré pour la première fois depuis le sacre à domicile de 2007.

“C’était un match difficile. Nous avons toujours été derrière au score et nous avons laissé passer les occasions pour remonter. Il y avait certainement moyen de faire mieux” analysait Dagur Sigurdsson après la partie avant d’ajouter, voix basse, “c’est une immense déception”. Le coach islandais, arrivé à la tête de la Mannschaft il y a à peine six mois, est ensuite revenu plus longuement sur la partie en conférence de presse. “Nous avons fait une très mauvaise entame de match, et nous avons été rapidement à cinq, six buts. Mais nous n’avons pas laissé tomber et nous avons mis la pression sur le Qatar en seconde période. Nous avons raté les ballons d’égalisation et pour passer devant, en partie parce que Saric a sorti quelques parades importantes” regrettait-il. Sigurdsson, fidèle à sa ligne de conduite depuis le début du mondial, n’a pas tenu à commenter l’arbitrage, qui a pourtant pesé dans une fin de match tendue, et à préféré trouver des explications tactiques à la défaite. “J’aurais du remettre la 6-0 plus tôt en défense à la fin de première période” se référant aux problèmes de sa défense 5-1 à neutraliser Borja Fernandez, le pivot qatari auteur de quatre buts dans les trente premières minutes du quart de finale. “Après chaque match, on me demande de commenter la prestation des arbitres et je vais vous répéter que je ne le ferai pas. Je peux juste dire que cela a été une partie compliquée à gérer pour eux”.

Heinevetter AllemagneSilvio Heinevetter, qui avait été lancée dans la partie dans le but allemand, a quand à lui dit ce qu’il pensait des deux arbitres macédoniens : “Nous avons été traités comme une équipe qui évoluait à l’extérieur. Il faut faire attention à ce que l’on dit. Mais quiconque a vu le match et s’y connait en handball sait ce que j’en pense”. Mais le gardien berlinois a bien été le seul à trouver des excuses à une équipe allemande à des lieues du niveau de jeu montré jusqu’en huitièmes de finale, comme le reconnaissait le capitaine Uwe Gensheimer, presque hagard en zone mixte : “Nous avions fait quelque chose de très grand jusque là et nous avons livré notre plus mauvais match du Mondial. Cette fin est amer. Nous avons juste fait trop d’erreurs et laissé trop de chances aux Qataris”.

Pub Espace Pronos EDF

8 CommentairesPoster un commentaire

  1. spK - le 28 janvier 2015 à 22h34

    De quoi ils se plaignent ? Il n'aurait jamais dû se trouver là…

  2. JP F - le 28 janvier 2015 à 23h47

    Ils viennent pleurer alors qu'ils avaient rien à faire ici…

    Les australiens doivent bien rigoler !

    Et puis eux aussi ils ont connu ça un mondial maison il y a 8 ans… il a la mémoire courte le Silvio

  3. Sasori - le 29 janvier 2015 à 01h31

    "Nous avons été traités comme une équipe qui évoluait à l’extérieur. Il faut faire attention à ce que l’on dit. Mais quiconque a vu le match et s’y connait en handball sait ce que j’en pense "

    Hein ? Hein il oses dire ca ???

    Apparement il a oublié ce qu'il s'est passé 2007 et l'affaire Australie. Il a la mémoire courte.

Afficher tous les commentaires

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).