ALL

Magdebourg n’a pas volé sa Coupe

Magdeburg Green

Dans un week-end totalement fou à Hambourg, c’est Magdebourg qui déjoue les pronostics en remportant la Coupe d’Allemagne. Les hommes de Bennet Wiegert sont venus à bout de Flensburg en finale (30-32).

On se répète tous les ans, mais tout de même, quel week-end de Coupe d’Allemagne encore une fois ! Le Final4 disputé cette année encore à Hambourg nous a offert des matchs de qualité et à suspense. Et ce dès les demi-finales samedi, toutes deux terminées après prolongations.

Dompter les Lions pour aller en finale

kentin-mahe-war-gegen-zagreb-flensburgs-bester-werfer-Et c’est peu dire que les qualifiés ont eu beaucoup de peine à l’emporter. Dans la grande affiche des demies entre Rhein-Neckar Löwen et Flensburg, la rencontre est restée serrée jusqu’au bout. Les Lions étaient tout prêt de l’emporter, avec Uwe Gensheimer comme chef de troupe, excellent dans le jeu et impeccable à sept mètres (11 buts, dont 8/8 pen.). Mais RNL, avec deux buts d’avance à 60 secondes du terme (26-24, 59′), regrettera les vingt dernières secondes. Une perte de balle de Mads Mensah, contre du SG et faute de Hendrik Pekeler qui prend un rouge direct… Anders Eggert lobe Mikael Appelgren à sept mètres pour l’égalisation à trois secondes de la fin (26-26). En prolongations, les deux équipes restent au coude à coude (29-29, 68′). Mais un deux minutes pris par Alexander Petersson à 2’04” de la fin puis un nouveau sept mètres transformé par Eggert forcent Nikolaj Jacobsen à sortir la chasuble pour Andy Schmid. Kentin Mahé, véritable garde du corps du Suisse durant le match, marque dans le but vide pour assurer la qualification en finale des Nordistes (29-31). Une finale à laquelle n’a pu participer Rasmus Lauge : le Danois a été suspendu après une altercation avec Patrick Groetzki et Rafael Baena en toute fin de prolongation.

Contre le plus faible Bergischer HC, Magdebourg devait théoriquement avoir moins de mal à valider son billet pour la finale. Sauf que prévoir les performances du SCM cette saison est très hasardeux : face à une équipe qui bataille pour le maintien en championnat, le club de Saxe-Anhalt s’est fait très peur à force de déchet technique et d’échecs face au portier islandais du BHC, Björgvin Pall Gustavsson (15 arrêts). L’échec de Robert Weber à sept mètres face au tatoué islandais à une trentaine de secondes du terme offrait même aux autres Lions l’occasion de remporter la partie. Mais l’attaque n’arrive pas à son terme avant la sirène (29-29). Prolongations donc, et le SCM a les nerfs les plus solides pour rejoindre Flensburg en finale (33-36), qui a eu lieu ce dimanche.

Un but en dix minutes pour Flensburg

Lemke MagdeburgPour cette finale entre deux équipes qui misaient gros sur ce week-end, Magdebourg a entamé la partie de la meilleure des manières. L’axe défensif Michael Haaß – Zeljko Musa – Finn Lemke empêche les attaques du SG de se développer correctement. Flensburg, dans l’ensemble, passe à côté de son entame de match. Outre le manque de mouvement en attaque, Ljubomir Vranjes a mis la défense agressive en 5-1 ou 4-2 au placard pour une 6-0 plus classique en début de rencontre. Sauf que les Nordistes laissent beaucoup trop d’espace à Michael Damgaard pour se mouvoir. Le buteur en série danois n’en demandait pas temps, scorant quatre des six premiers buts des siens (1-6, 13′). La panne de Flensburg en attaque – un but marqué en dix minutes ! – est symbolisée par l’échec d’Anders Eggert devant Jannick Green sur son premier sept mètres (12′). Le premier quart d’heure est totalement à l’avantage du SCM, Flensburg doit désormais courir derrière le score (3-8, 15′).

Et pourtant, Kentin Mahé…

Flensburg va parvenir à relever la tête. Après deux matchs épuisants physiquement et émotionnellement cette semaine à Kielce et contre Rhein-Neckar, le sang neuf vient de Kentin Mahé. Le Français, déjà très bon samedi, incarne à lui tout seul le système de défense agressive du SG Fle-Ha et est l’homme du renouveau pour les Bleus. Très dynamique et utilisé sur l’aile gauche en attaque, le Français marque six fois dans le match (dont 3 pen.). Enfin dans le match, les Flensburgers grappillent petit à petit leur retard, jusqu’à revenir à un but après une réalisation de Jim Gottfridsson (11-12, 27′). Mais Magdebourg est sûr de son jeu et garde l’avantage avant de revenir aux vestiaires (12-14).

Le SCM tient sa revanche

MagdeburgL’avantage, le club mythique d’ex-RDA ne le lâchera jamais dans ce match. Mahé, qui a remplacé Eggert à sept mètres, maintient Flensburg à deux buts de retard (15-17, 38′), avant que le SCM se mette en mode Terminator. Finn Lemke écrase tout sur son passage pour donner quatre buts d’avance aux siens (15-19, 42′), et Ljubomir Vranjes doit poser son temps-mort après un but en contre de l’ailier magdebourgeois Mattias Musche (16-21, 43′). Là encore, le surmotivé Kentin Mahé et les siens arrivent à refaire une partie de leur retard (22-24, 50′). Mais face à la fatigue, face à Jannick Green (14 arrêts), face à Michael Damgaard (8 buts), revenir était trop difficile. Magdebourg ne joue pas comme contre Bergischer : le jeu est très propre, les attaques bien construites, et la défense très solide. Damgaard redonne quatre buts d’avance au SCM (23-27, 53′), et un but de Nemanja Zelenovic scelle le succès de Magdebourg (27-31, 59′). Les hommes de Bennet Wiegert peuvent fêter leur succès (30-32) avec leur public, lui aussi impeccable pour l’ambiance ce week-end.

Magdebourg tient ainsi sa revanche de l’année dernière, où Flensburg l’avait battu en finale. Vingt ans après sa première Pokal d’Allemagne réunifiée, neuf ans après son dernier titre (une Coupe EHF), Magdebourg redécouvre la joie d’un podium alors que Flensburg, éliminé de Ligue des champions mercredi, aura vraiment passé une sale semaine. Le succès en Coupe de Magdebourg égaie une saison jusqu’ici bien terne. La réceptivité du groupe à Bennet Wiegert, le jeune entraîneur (33 ans) en poste depuis décembre dernier, et sa capacité à se sublimer lors de tels événements, posent aussi les bases d’une saison prochaine qui pourrait être très belle pour Magdebourg.

Mickaël Georgeault

HandNews nouvelle application
Pub Espace Pronos Allemagne

3 CommentairesPoster un commentaire

  1. Kieler - le 2 mai 2016 à 13h04

    Qualifiés pour l'EHF ou la LdC Magdeburg ? Parce que on va dire que les trois premiers de Bundesliga sont qualifiés en Bundesliga mais qu'en est-il des qualifications européennes pour l'année prochaine SVP ?

  2. ameno73 - le 2 mai 2016 à 13h54

    La réponse est ici : handnews.fr/wp-content/uploads/2015/06/MEN_Placedistribution1617.pdf

    5 places sont accordées à l'Allemagne pour les coupes européennes (2 en Ligue des Champions et 3 en coupe EHF). Par ailleurs tous les clubs qualifiés en coupe EHF ont le droit de postuler pour une wild-card en Ligue des Champions, et l'EHF devrait sans soucis en accorder une. En théorie Magdebourg est donc éligible pour jouer en Ligue des Champions l'année prochaine, mais cette wild-card devrait être avant tout accordé au 3ème du championnat.

    Enfin, si Göppingen remporte la coupe EHF, ils seront qualifiés directement pour la coupe EHF et une 6ème place européenne sera accordé à l'Allemagne. Dans le cas contraire, le 5ème du championnat allemand pourra aussi postuler à une wild-card pour la coupe EHF (ça fait 3 ans de suite que la France obtient une place supplémentaire pour la coupe EHF par ce biais-là).

  3. Kieler - le 2 mai 2016 à 15h09

    Danke !

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).