Recherche

Pas de résultat

Veuillez taper au moins 3 caractères...

Euro 2016

Le Danemark à un point de la demi-finale

, par Nocar

Crédit photo : EHF
Crédit photo : EHF

Le groupe 2 du tour principal de l'Euro 2016 a offert hier soir un spectacle digne de quarts de finale. Si l'Allemagne reste cependant loin de la demi-finale, le Danemark a lui franchit un pas presque décisif contre l'Espagne.

Crédit photo : EHF
Match intense et joie intense de l'Allemagne - Crédit photo : EHF

Dans un début de match déjà très accroché physiquement qui annonçait la couleur pour la rencontre à suivre, les Russes et la puissance de leurs arrières ont mis à mal la défense Allemande, qui n'a pas pu forcément compté sur un grand Wolff dans ses cages, contrairement aux derniers matchs. Laissant passer l'orage, les germaniques sont revenus en deuxième partie de mi-temps grâce à un Dissinger impeccable, notamment à 9m (Il finira la rencontre à 7 buts), son tir en lucarne, offrant même l'avantage à l'Allemagne à la mi-temps (17-16, MT). Probablement mécontents et frustrés de leur première mi-temps ponctuée de beaucoup d'imprécisions et de pertes de balles, les coéquipiers de Tobias Reichmann ont mis un coup d'accélérateur dès le retour des vestiaires, comptant même 3 buts d'avance. Mais ce match était fou et les Russes n'ont jamais rien lâché. La fin de match fut à couper le souffle : malgré un retour au score et la perte de balle des allemands offrant la balle d'égalisation dans les dernières secondes aux Russes, l'Allemagne sort vainqueur de ce combat (30-29, SF).

Les russes pourront regretter beaucoup de choses, comme le dernier tir sur la barre, pris peut être trop rapidement par Zhitnikov, l'éclosion tardive d'Atman dans le match, mais surtout les choix de Timur Dibirov... Encore auteur de coups magiques, il aurait du chercher des finitions plus évidentes dans certains moments cruciaux. À noter côté allemand, la fin du tournoi pour pour Weinhold. Le capitaine s'est tenu l'haine après une chute pourtant anodine et ne pourra pas revenir d'ici le 31 janvier.

Landin l'emporte, Sterbik MVP

Crédit photo : EHF
Crédit photo : EHF

Le duel fut intense et les statistiques parlent d'elle-même : Landin finit à 43% d'arrêts (17/40), tandis que Sterbik franchit les 45% et la barre des 20 arrêts (21/47). Mais si le gardien espagnol finira MVP, il repart avec 0 point de ce duel qui aura monopolisé l'attention du match. Pourtant, c'est les espagnols qui prenaient le meilleur départ, forçant Gudmundson au temps-mort et à une colère monstre après 5 minutes (4-1, 5e). Malgré un Sterbik déjà omniprésent, l'Espagne ne crée pas d'écart supérieur à 4 buts. C'est Raul Entrerrios qui s'illustre le plus devant (4/4 en première période), mais c'est Eggert qui clôture le score à la mi-temps (14-11, MT).

La percussion de Antonio Garcia et, encore, le show Sterbik va permettre à l'Espagne de tenir 15 minutes. Mais sur un coup de massue de Mikkel Hansen, les deux équipes reviennent enfin à égalité (18-18, 45e). On sent alors que le KO n'est pas loin, reste à savoir qui tirerait les dernières salves. C'est le néant offensif espagnol, marqué par 12 minutes de disettes, qui va entièrement faire tourner la rencontre. Le temps fut long entre la 41e minute (18-16) et un but de Juan Del Arco (19-23, 52e) pour les espagnols. Entre temps, Damgaard (6/12)aura terminé son oeuvre de démolition, derrière l'espace crée par un déterminant Noddesbo (5/5 en seconde période). La fin de match est une course à la réduction du score, mais Landin se montre impitoyable. Il va falloir retourner au charbon pour l'Espagne, pour assurer la deuxième place du premier tour (23-27, SF).

Classement du groupe 2

Danemark - 6 pts Allemagne - 6 pts (+1 match) Espagne - 4 pts Russie - 3 pts (+1 match) Suède - 1 pt Hongrie - 0 pt

Classement après trois matches joués dans le groupe, la Russie, la Suède et la Hongrie ne peuvent plus accéder aux demis-finale. En cas d'égalité de points entre l'Allemagne et l'Espagne, c'est l'Espagne qui l'emporterait à la différence de but particulière (32-29). Si le Danemark l'emporte contre la Suède ou fait nul contre l'Allemagne, il sera qualifié.

Corentin Carneau et Maxime Thomas

Prochain match TV

Montpellier HB

20:00

Sam. 13 Avr.

Dunkerque

Voir le programme TV
0 0 votes
Évaluation de l'article
3 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
jebthebear
jebthebear
8 années il y a

Bon alors je vais faire le job puisque l'auteur de cet article dit des betises : le Danemark N'EST PAS a un point de la qualif, il peut encore etre sorti par l'Allemagne en cas d'enorme perf de ces derniers mercredi (+6). Les poules 1 et 2 pouvant toutes deux avoir trois premiers ex-aequo devant se departager. Par contre l'Espagne n'a plus son destin entre les mains puisque une victoire allemande de 3 buts les eliminerait. Et pour etre complet, si les allemands gagnent d'un seul but contre le Danemark ils sont elimines (tout comme ils le seront si ils ne gagnent pas ce match bien entendu).
Je pars de l'idee que l'Espagne va gagner ses deux derniers matchs et que le Danemark va battre la Suede avant de jouer l'Allemagne, autrement les calculs sont bien plus simples.

Sego
Sego
8 années il y a
Répondre à  jebthebear

En cas de match nul contre l’Allemagne, le Danemark sera qualifié en 1 ou 2. C’est à ce match que pensait l’auteur 😉
En revanche, un point contre la Suède ne sera pas suffisant pour passer si, et seulement si, on compte sur deux victoires de l’Espagne, sinon ça l’est !

jebthebear
jebthebear
8 années il y a
Répondre à  Sego

Etant donne qu'ils jouent la Suede avant l'Allemagne, le titre est trompeur. Mais oui je pense que l'auteur pensait effectivement a ce match contre la Suede, c'est la seule explication possible.
Il n'empeche, l'Euro cette annee est loin d'etre un long fleuve tranquille pour ceux qui le suive 🙂 (c'est rarement le cas en meme temps).

3
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x