LNH – J21

Un dernier effort pour le PSG

Hansen PSG 4
Les Parisiens n’ont plus qu’à prendre un point sur les six matchs qu’il leur reste pour être sacré champions. Si la logique est respectée, l’opération devrait être menée à bien dès demain.

Les Toulousains ont certainement de meilleurs souvenirs cette saison que leurs affrontements avec le PSG. Si le premier, dans la Ville Rose, avait été accroché (33-38), le second, il y a un mois en demi-finale de coupe de la ligue, avait tourné à la démonstration (31-45). Une première mi-temps parfaite, onze buts d’avance à la pause, quatorze à l’arrivée avec 45 buts encaissés, voilà pour les chiffres. “Pitoyables”, pour reprendre les mots de Valentin Porte, les joueurs du FENIX espèrent donc venir troubler la fiesta parisienne, même si la mission s’annonce plus que corsée. Tout autant que celles d’Aix, Tremblay et Chartres, qui affronteront les dauphins du PSG au classement, respectivement Saint-Raphaël, Nantes et Montpellier. Les Varois, à court de jus avant la trêve n’ont été que peu concernés par les matchs internationaux, mais ne comptent plus que trois points d’avance sur leurs deux poursuivants. Et notamment sur un HBC Nantes en pleine bourre et qui a profité des dix jours de break pour panser ses blessures. Rodrigo Salinas devrait faire son retour, tout comme Nicolas Claire et Rock Feliho.

Thomas Cauwenberghs veut prolonger l’euphorie

Cauwenberghs Ivry 2Si il y en a un qui nage en plein bonheur, c’est bien Thomas Cauwenberghs. L’ailier droit de l’US Ivry s’est qualifié le weekend dernier pour les éliminatoires de l’Euro 2018 avec l’équipe nationale belge. “C’est génial” jubile-t-il. “Sur le papier, on n’est pas forcément une équipe qui fait rêver, mais on a su bâtir quelque chose de grand collectivement”. Après avoir écarté la Turquie grâce à deux belles victoires, les Red Devils retrouveront l’équipe de France dès novembre prochain. Mais avant cela, Cauwenberghs croisera dès demain soir la route de Yérime Sylla, son sélectionneur national. “Ca me fait forcément plaisir de le retrouver, c’est grâce à lui si j’en suis là et nous avons vécu des choses très très fortes ensemble” raconte-t-il à propos de celui qui est aussi le coach de Cesson. Les Ivryens, s’ils n’ont plus grand chose à espérer au classement, espèrent quand même faire bonne impression face à des Bretons pas forcément très fringants avant la trêve. “On n’a pas encore le sentiment du devoir accompli, le maintien n’est pas encore acquis” explique Cauwenberghs. “Il n’y a pas d’euphorie, pas de relâchement, on a une série de matchs jouables et on aimerait bien aller chercher Aix pour bien finir l’année”.

Créteil, Chambéry, Dunkerque, duel pas toujours à distance

Gallego NîmesBien finir l’année, ça pourrait aussi être le leitmotiv d’un USAM toujours aussi souffreteux. Les tensions sur le terrain face à Ivry n’ont été que le reflet d’une frustration qui s’agrandit depuis début 2016. “La trêve internationale nous a permis d’atténuer les regrets qu’on avait par rapport à ce match qu’on aurait pu gagner” analyse Benjamin Gallego, le pivot nîmois, dont l’équipe pointe désormais au neuvième rang, bien loin de la place qu’elle occupait peu avant Noël. “Créteil n’est pas forcément l’équipe idéale pour se relancer, ils sont en forme et compliqués à jouer à domicile.” D’autant plus que Snorri Gudjonsson, le demi-centre islandais, ne devrait pas revenir avant la fin de la saison, la faute à une fracture au pied. En ouverture de la journée, Chambéry recevra Dunkerque au Phare dans un match qui s’annonce déjà couperet dans la course à l’Europe. Le vainqueur restera collé au peloton de tête tandis que le perdant prendra quatre longueurs de retard sur la troisième place. Un écart presque rédhibitoire avec cinq matchs encore à disputer.

Kevin Domas

HandNews nouvelle application

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).