LSL

Saran n’y est pas encore

Courtial saran 2

Deux matchs nuls et deux défaites face à des formations de Proligue, tel est le bilan comptable du début de préparation pour le Saran Handball. Inquiétant, d’autant plus que Fabien Courtial a déjà perdu un de ses cadres sur blessure.

Le manager général de Saran, Fabien Courtial, l’avait mauvaise dimanche soir, après une deuxième défaite en deux jours. Après Tremblay la veille (34-35), c’est Besançon, autre pensionnaire de Proligue, qui venait de venir à bout des nouveaux venus en Starligue (29-28). Après deux matchs nuls face à Limoges la semaine précédente, Courtial tirait un bilan sans précédent : “Pour l’instant, on n’est pas au niveau, tout simplement. C’est la première forme d’inquiétude. Ce n’est pas trop sur les performances individuelles que je m’inquiète, plus sur l’état d’esprit qu’on qualifiait de grosse force collective, sans individus. On a un groupe qui ressemble un peu à ce qu’on avait l’année dernière mais sur un niveau de jeu supérieur où, à mon avis, il va falloir qu’on soit super forts ensemble et qu’on adhère à un projet collectif pour exister. Et aujourd’hui, j’ai un petit peu de scepticisme là dessus.” Difficile de tirer des conclusions à trois semaines de la reprise des matchs officiels, fixée au 14 septembre à Chartres en coupe de la ligue. Mais force est de constater qu’il y a encore un gros morceau de pain sur la planche pour les Loirettains.

Ibrahima Diaw déjà sur le flanc

DIAW Ibrahima-Saran-Lidl Starligue-200816-2222Et si les résultats n’étaient déjà pas assez ennuyeux en eux-mêmes, Ibrahima Diaw a vu son tendon d’Achille céder net samedi à Serris. De six à huit mois d’arrêt devraient rapidement être confirmés pour celui que Saran voyait déjà comme une des pierres angulaires de son effectif. “Ibou est une personne qui prend beaucoup de place dans une équipe, et le perdre c’est dur” déplorait Courtial, désormais à la recherche d’un arrière gauche pour remplacer l’ancien Parisien. Mais plus que l’absence de Diaw, c’est surtout un manque d’enthousiasme et de spontanéité qui a frappé quand on a vu jouer Saran ce weekend. Aux antipodes ce qu’on avait l’habitude de voir la saison passée du côté de la Halle du Bois Joly, où les adversaires décrivaient un rouleau-compresseur collectif la saison passée. Alors, il va falloir bosser pour intégrer les recrues et trouver du liant car, cette saison, “les résultats ne passeront que par des performances collectives”.

Capacités de réaction

ANIC Igor-Saran-Lidl Starligue-200816-2464Alors cette montée en Starligue ne serait-elle pas les limites de cet état d’esprit Saranais ? L’arrivée de joueurs, tels Igor Anic ou Miroslav Kocic, habitués aux joutes de la Champions League, incompatibles ? “Je ne pense pas, on l’a fait les années précédentes, pourquoi pas là?” interroge de façon rhétorique celui qui a fait monter son club deux fois en deux ans. “C’est bien d’avoir des piqûres d’alerte comme celles là, je pointe sur des petites inquiétudes qui doivent faire réagir et on va voir notre capacité à le faire”. Cette situation de difficulté, Mathieu Drouhin et ses coéquipiers la retrouveront certainement cette saison, petit Poucet qu’ils vont être en Starligue. Et de leurs capacités de réaction aujourd’hui dépendra, peut-être, la possibilité de réaliser quelques coups en championnat. Même si les pensées de leur entraineur sont, pour l’instant, très éloignées de tout ça : “Il ne faut pas que, dans la difficulté, on commence à se retourner sur sa propre personnalité et ne plus penser aux autres. Ca se retranscrit sur le terrain, où on veut faire les choses un peu individuellement et je ne crois pas tellement à ça” poursuit-il, avant de conclure : “Après, tout n’est pas à jeter, on ne va pas commencer à se mettre six pieds sous terre un mois avant la reprise. Mais j’attends une réaction de mes gars”.

Kevin Domas

15 CommentairesPoster un commentaire

  1. ilovethisgame59 - le 23 août 2016 à 16h41

    Déjà que cette saison s'annoncait très compliqué pour Saran, mais là, avec la perte de Diaw pour 8 mois, soit pratiquement la saison complète, je ne donne pas cher de leur peau…
    Pour trouver un arrière gauche défenseur à cette période, il va falloir sortir le porte feuille, et surtout ne pas se tromper.
    Le club en aura-t-il les moyens ? Va-t-il se donner les moyens ?

    Affaire à suivre

    • jld64 - le 23 août 2016 à 22h46

      Un prêt d'Accambray cela lui permettrait d'avoir du temps de jeu.

  2. Averell - le 23 août 2016 à 22h02

    J'ai rien contre Saran, mais avec 15000 habitants, ce club a t il les moyens de la D1?
    Ca sent l'aller-retour. Et parfois le retour est plus brutal que l'aller…

Afficher tous les commentaires

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).