Recherche

Pas de résultat

Veuillez taper au moins 3 caractères...

Starligue - J13

Aix gâche la fête à Cesson

, par Lanfillo

Benoit Dore (Cesson-Rennes)

Cesson a été battu assez logiquement par Aix à domicile (31-34), juste avant les fêtes et alors que le club annonçait la construction de sa future salle en marge de la rencontre. Sergiy Onufriyenko et Jérôme Fernandez ont été particulièrement précieux pour le PAUC.

Dernier match de l'année à domicile, annonce de la construction de la nouvelle salle... Cette soirée devait être belle pour Cesson-Rennes. Sauf que l'ambiance est vite retombée avec la défaite contre Aix, un concurrent dans le bas du classement.

Une entame serrée

Pourtant, Aix n'est pas venu dans les meilleures conditions. « Aymeric Minne s'est fait une entorse lundi, Vincent Touvenot s'est blessé au genou aussi à l'entraînement, Thomas Bauer est malade depuis trois jours, Gabriel Loesch a eu une gastro lundi et ne s'est pas entraîné... », énumérait Jérôme Fernandez à la fin du match. Le coach a donc décidé de jouer, et pendant 60 minutes. Alors que Hugo Kamtchop-Baril donnait deux buts d'avance à Cesson (4-2, 8'), c'est Fernandez qui égalise (4-4, 9'). Aix prend ensuite à son tour deux buts d'avance sur une réalisation de Iosu Goni Leoz (6-8, 15'). A ce moment du match, Cesson a tiré trois fois sur les poteaux et Erevik a repoussé quatre tirs bretons. Dans l'autre sens, Jef Lettens n'a repoussé qu'un tir...

La première période reste néanmoins serrée. Ibrahima Sall place un bon tir à la hanche pour égaliser (10-10, 19'), avant qu'Aix, repassé devant, manque une occasion de +3, un shoot depuis son terrain alors que la cage cessonnaise était déserte (10-12, 22'). Il faut en effet signaler que Cesson, en panne en attaque depuis plusieurs matchs, joue toutes ses attaques à 7. « On voit que ça marche plutôt bien, ce n'est pas si souvent qu'on met autant de buts dans un match, affirme Léo Le Boulaire. Mais ça reste encore perfectible. » Pour une fois en effet, c'est l'attaque qui a maintenu Cesson dans le match, un but de Lanfranchi peu avant la pause permettant aux locaux de n'avoir qu'un but de retard à la mi-temps (15-16).

Fernandez et Onufriyenko ont fait la différence

Cesson va mieux en début de deuxième mi-temps. Lettens fait des arrêts, la défense est un peu plus solide et les locaux passent devant au score sur un nouveau but de Sall (20-19, 38'). Le capitaine Sylvain Hochet, exemplaire sur son aile gauche (6 buts), envoie un tir dans la lucarne opposé pour maintenir son équipe devant (22-21, 41'). Mais dans la foulée, Thomas Bauer repousse un tir de Kamtchop-Baril qui aurait permis à Cesson de passer à +2, et Jordan Camarero redonne l'avantage au PAUC (22-23, 43').

Onufriyenko-ivry-aix-4768Le souci de Cesson est surtout d'arrêter les arrières aixois Sergiy Onufriyenko (photo) et Jérôme Fernandez. Ils marquent à eux deux presque la moitié des buts de leur équipe, souvent à neuf mètres. Cesson a bien essayé de défendre en 5-1, mais Aix utilisait alors les espaces laissés par la défense. La variété aixoise sur jeu placé a désorienté Cesson. Onufriyenko pilonne à 9 mètres (24-26, 48'), avant que lui et Fernandez ne signent un 3-0 qui permet à Aix de prendre enfin plus de deux buts d'avance (26-30, 53'). « Ils nous ont enlevé une bonne épine du pied, souriait Jordan Camarero à propos de ses arrières. On a eu de la chance de les avoir en réussite tous les deux. »

Finalement, Cesson, dépassé en défense avec pas suffisamment d'arrêts de gardien, n'avait pas les armes pour lutter face à une équipe d'Aix qui maîtrisait bien mieux son sujet, même si elle n'a pas profité des opportunités de shoot dans le but vide de Cesson. Aix s'impose 31-34, et avec 13 points, peut passer de bonnes fêtes. Pour Cesson, la place de premier non-relégable doit sonner comme une alerte.

La feuille de match

Cesson-Rennes – Pays d'Aix : 31-34 (15-16).

Arbitres : MM. Dentz et Reibel.

Cesson-Rennes. Gardiens : Lettens 9 arrêts (dont 2/5 pen.) à 22%, Luy, Boulogne. Joueurs : Derbier 1/3, Suty 1/5, Sall 5/7, Hochet (cap) 6/9, Kamtchop-Baril 4/5, Le Boulaire 1/1, Lanfranchi 5/6 (dont 3/4 pen.), Maguy, Villeminot 3/5, Gudmunsson 2/5, Doré, Guillo 2/4, Davyes 1/1. Entraîneur : Yérime Sylla. Exclusions : Doré (10'), Guillo (16', 36').

Pays d'Aix. Gardiens : Erevik 6 arrêts (dont 0/2 pen.) à 22%, Bauer 5 (dont 0/1 pen.) à 33%, Nielsen. Joueurs de champ : Ong 4/6 (dont 2/4 pen.), Goni Leoz 2/3, Loesch 1/2 (1/2 pen.), Fernandez 8/8, Konan 1/2, Rossi, Guillard, Onufriyenko 8/14, Andreu 2/2, Camarero 5/6, Limousin, Mamdouh 3/6. Entraîneur : Didier de Samie. Exclusions : Onufriyenko (28'), Konan (37', 47').

Le Boulaire : "La place pour prendre les deux points"

Léo Le Boulaire (ailier, Cesson-Rennes) : « C'est une défaite qui fait mal. Ça a été un match avec de l'intensité. Prendre 34 buts, c'est beaucoup, même si Aix est une équipe qui a beaucoup d'atouts offensifs. On n'a pas réussi à les mettre à défaut sur leurs attaques. On met 31 buts, mais on laisse passer beaucoup de choses. Il y avait la place pour prendre les deux points, c'est dommage d'être passé à côté. »

Hugo Kamtchop-Baril (pivot, Cesson-Rennes) : « C'est dommage de finir la première partie de saison comme ça. Je pense qu'il y avait la place ce soir. Prendre 34 buts, ce n'est pas habituel chez nous, c'est vraiment en défense qu'il y avait des problèmes parce qu'en attaque on avait des solutions. Fernandez et Onufriyenko ont été difficiles à gérer, il n'ont pas raté beaucoup de shoots. Ils ont fait un gros match, et nous, la défense et le gardien, on n'a pas réussi à les contenir. »

Fernandez : "Les équipes qui marquent beaucoup de buts font des résultats"

fernandez-jerome-aix-051016-9552Jérôme Fernandez (entraîneur et arrière, Aix) : « On avait mal à la tête depuis la défaite à domicile face à Saran et son jeu à 7 contre 6. On s'est donc mis à travailler sérieusement sur cette défense. Ça dépend aussi des gardiens, mais ce soir ça s'est mieux passé pour nous que lors du match contre Saran. Je pense que Cesson n'a pas eu le nombre d'arrêts suffisant, et ça nous a permis d'être dans le match tout le long, de gérer un peu le score en étant devant presque toute la deuxième mi-temps. Dans l'ensemble, le match était serré, ça s'est joué à quelques détails. On en a quand même mis 34 sur le jeu placé, c'est une bonne chose qu'il faut qu'on garde pour la suite parce que dans ce championnat, les équipes qui marquent beaucoup de buts font des résultats. (Sur sa performance) On est venus en effectif réduit, je savais que je ne ferai pas tourner et que je devais jouer, et j'ai fait mon maximum pour aider l'équipe sur le terrain. »

Jordan Camarero (ailier, Aix) : « On savait que ça allait un match très important, Cesson est une équipe qui nous serait passée devant si elle nous avait battu, et on aurait fini la première partie de saison en étant mal placé. En début d'année, on s'était fixé comme objectif d'avoir minimum 12 points à la trêve, ce qu'on a réussi à faire ce soir. Ça a été un gros combat, Cesson nous a donné beaucoup de fil à retordre, et cette victoire nous fait énormément de bien. »

Mickaël Georgeault

Prochain match TV

Montpellier HB

20:45

Jeu. 29 Fév.

Telekom Veszprém

Voir le programme TV
0 0 votes
Évaluation de l'article
2 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
jeff
jeff
7 années il y a

Capitaine Jérôme Fernandez 8/8, dommage de ne pas le voir finir sa carrière internationale sur un nouveau titre mondial, 16 ans après le 1er…

Angelo
Angelo
7 années il y a

Tout à fait d’accord, Il pourrait apporter de la sereinité et confiance, et déchargerait Niko K et Daniel Narcusse (les 2 tauliers actuels) de ce poids, pour mieux se recentrer sur le terrain.
Au delà de cette approche mental du groupe, il a toujours un niveau suffisant et l’expérience necessaire pour offrir une bonne rotation supplémentaire sur la base arrière.

2
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x