Recherche

Pas de résultat

Veuillez taper au moins 3 caractères...

EdF (F)

La France chute face à la Norvège

, par Dalibor

Pour la deuxième journée de Golden League, la France s'est inclinée face à la Norvège (23-30). Une défaite qui s'est dessinée dans les douze dernières minutes du match, période où les Bleues ont encaissé un 8-1 rédhibitoire, après une première période plutôt séduisante. Dernière journée demain face à la Russie.

Face à une défense norvégienne assez basse, la France commence bien la rencontre avec des enclenchements variés et de la vitesse dans son jeu. Pas déstabilisées par la sortie sur blessure à la cheville de Gnonsiane Niombla, Alexandra Lacrabère et Estelle Nze Minko la vengent juste après en inscrivant un 3-0 (5-3, 9'). Agressives en défense à l'image de Grace Zaadi, les Bleues peuvent aussi compter sur une Laura Glauser inspirée, sur son côté gauche notamment. Un côté d'ailleurs bien verrouillé par l'équipe de France en première période, de quoi pomper l'air de Nora Mork (9-6, 20'). Parfois un peu trop passives en défense, les Norvégiennes se font punir à intervalles réguliers par les arrières françaises ce qui permet aux Bleues d'être devant les Scandinaves à la mi-temps (13-12, MT).

De retour des vestiaires, la Norvège joue une toute autre partition. Plus agressives en défense, elles passent à la vitesse supérieure en attaque dans la vitesse d'exécution. La France, de son côté, marque le pas avec plusieurs échecs au tir (16-18, 37'). Pourtant bien revenues avec une Claudine Mendy efficace (20-21, 45'), les Françaises finissent par lâcher l'affaire à l'entrée des dix dernières minutes. Camilla Herrem lance le festival de la roucoulette, la France ne replie plus suffisamment efficacement et Silje Solberg fait des arrêts : le tout donne un 7-0 qui plie le match en quatre (22-29, 55'). Une grosse baisse de régime regrettable pour les Bleues qui ont laissé filer la Norvège et s'incliner finalement largement (23-30, FT).

Avec deux victoires en autant de matchs, la Norvège file vers la victoire de cette troisième étape de Golden League puisque les filles de Thorir Hergeirson affronteront le Danemar demain (15h30). La deuxième place se jouera entre la France et la Russie (18h) à Orléans.

France - Norvège 23-30 (13-12) FRANCE. Gardiennes : Glauser 6 arrêts/26, Foggea 2/12. Joueuses : Coatanea 0/1, Ayglon-Saurina 0/1, Landre 2/4, Zaadi 2/4, Houette 2/5, Dembélé 1/2, Flippes 2/3, Mendy 2/2, Edwige, N'Gouan, Nze Minko 2/4, Gnabouyou 0/2, Niombla 1/1, Lacrabere 9/13. NORVEGE. Gardiennes : Grimsbo 3 arrêts/12, Solberg 7/21. Joueuses : Molid, Arntzen 1/4, Kristiansen 5/8, Skogrand 1/2, Ingstad 2/2, N.Mork 3/5, Oftedal 1/2, Brattsel 1/1, Herrem 5/5, T.Mork 2/3, Tomac 4/5, Jacobsen 5/5.

A Orléans, Clément Domas

Prochain match TV

France

19:00

Jeu. 25 Juil.

Hongrie

Voir le programme TV
0 0 votes
Évaluation de l'article
7 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
jbclamence35
jbclamence35
7 années il y a

D'une nullité… Cette équipe me désespère toujours autant.

handix
handix
7 années il y a

Elles étaient si nulles que ça ?
Après la Norvège est la meilleur équipe du monde depuis des années…
C’est un peu comme les grosses équipes masculines notamment la Norvège qui perdent quasi tout le temps face à l’Edf

Pseudo
Pseudo
7 années il y a

jbclamence35 c’est terrible d’être aussi méprisant … Cette équipe d’une nullité sans nom a eu de meilleurs résultats en 2016 que l’EdF masculine je te rappelle. Personnellement je suis moins l’équipe féminine mais c’est complètement con de leur cracher ta haine à chacune de leurs défaites.

jbclamence35
jbclamence35
7 années il y a
Répondre à  Pseudo

Où as-tu vu de la haine ? Et quel est le rapport avec l'EDF masculine ? Explique moi !!

C'est pas du tout du mépris. C'est, comme je le dis dans mon commentaire, du désespoir. J'arrive au dernier quart d'heure en me disant "Tiens, tiens, elles sont au niveau c'est pas mal quand même face à la Norvège !".

Et puis après c'est quand même de la sacrée merde hein ? Des ailières qui décident de tenter des trucs qu'elles savent pas faire en défense, des tirs pourris en attaque, des pertes de balle, certaines joueuses pétrifiées qui jouent plus vers leur but que vers le but norvégien…

Sasori9
Sasori9
7 années il y a

Non pas nul. Ce match, c'est un beau match de haut niveau malheureusement, Les Norges ont la qualité que les Bleues n'en ont pas : endurance physique.
Les Bleues ont tenu la cadence imposée par les Norges pdt 50min environ, peu de déchet, belle défense avec une bonne attaque, il y a quelque raté au tir mais bcp moins que d'habitude.. Ce qui est rare parce que la plupart du temps, les Bleues craquent dès le début de la deuxième mi temps et elles collectionnent des déchets à foison !!

Le PB est que les Norges ont usé les Bleues grace à la taille. A la défense, il y a 4 Norges qui sont grandes, elles déplacent vite, elles anticipent tellement bien ce qui oblige aux Bleues d'attaquer, de reattaquer, de rereattaquer… et à la fin, elles sont cuites !!!!
Donc les dix dernières minutes, elles n'en peuvent plus. Les Norges ont profité de creuser l'écart. Ces Norges sont très endurantes. Le coach d orge est effrayant, il change de tactique presque tous les trois matches. En tout cas, ce match, le coach a bcp inspiré Trefilov. Vu que les Norges ont fait, ca me rappelle l'équipe de Russie féminin des années 2000, surtout la défense.

Rakim
Rakim
7 années il y a

Je rejoins JB. Nous sommes tactiquement, techniquement très faible, notre « jeu » est pauvre il y a une quasi absence de science de jeu pour la plupart de nos joueuses. Ce n’est pas méprisant de constater ce manque de qualité de jeu.

rkj4
rkj4
7 années il y a

Il faudrait peut-être arrêter de rêver sur l'Edf féminine. C'est déjà miraculeux qu'elles soient arrivées là où elles sont, souvent placées dans les grandes compètes.

Parce que franchement, quand on les regarde jouer, on n'a pas souvent l'occasion de s'extasier. Une bonne défense et toujours de bonnes gardiennes (le gros point fort national). Pour le reste, des ailières peu adroites; un gros manque de puissance et d'adresse chez les shooteuses de loin et à l'arrière en général (je suis pas très fan de Lacrabère : elle roule des mécaniques, elle a le boulard mais si elle arrive à scorer, c'est parce que tout le monde joue pour elle); les pivots, pas trop mal, mais c'est pas un poste très valorisé chez les filles en général. Et surtout un gros manque d'improvisation, d'initiative personnel, ce sens du handball qui permet de sortir des trucs un peu fou au moment crucial. Le jeu des françaises est beaucoup trop écrit à l'avance pour surprendre qui que ce soit.

Mais sur une compétition, en suivant les consignes et avec un peu de bol, alors oui, elles pourraient peut-être devenir une fois championnes de quelque chose. Mais sur la durée…? À mon avis, il faudrait accepter de rentrer dans le rang pour quelques années et travailler sur le jeu, apprendre à se libérer et à s'amuser sur le terrain, être moins sérieuses. Parce que ça manque tellement de folie et d'idées. (je sens que je vais prendre des scuds en retour)

7
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x