EDF (M) – Golden League

La France termine sur une défaite

Après la défaite face à la Norvège samedi, c’est cette fois le Danemark qui est venu barrer la route des Bleus. une défaite qui vient clôturer cette première étape de Golden League où le Danemark ressort invaincu (27-23, FM). Prochaine étape, en France, au mois de janvier, avant l’Euro en Croatie.

Cela a été dur pour les Français de se confronter face à une belle équipe du Danemark, qui jouait dans son jardin de la Jyske Bank Boxen. Après de bonnes premières minutes ils sont vite retombés dans les travers observés face à la Norvège. Pour commencer en attaque, avec encore un nombre important de pertes de balles ( huit en première période) mais aussi avec des difficultés en défense. Pourtant Vincent Gérard faisait des arrêts (6 en première mi-temps) mais cela ne suffisait pas, il ne pouvait rien faire face aux assauts menés sur le jeu rapide où les locaux se faisaient plaisir. Mikkel Hansen était mis dans de trop bonnes dispositions pour être inquiété. Il pouvait alors allumer le but tricolore sans trop de difficultés. De l’autre côté du terrain, son coéquipier en club, Nikola Karabatic ne pouvait pas rivaliser tout seul face aux Danois. Il manquait peut-être un peu de continuité dans la circulation de balle française pour trouver des espaces dans une 0-6 bien en place. Tout cela mettait donc les rouge et blanc en orbite au moment de rentrer au vestiaire avec cinq longueurs d’avance (10-15, MT) en raison d’une période de disette de sept minutes qu’est venue effacer Nikola Karabatic.

Landin et Hansen sur un nuage

La suite n’était pourtant guère plus rassurante pour les Français. En attaque la base arrière continuait de s’empaler dans le secteur central bouché par Zachariassen et Mollgaard et lorsqu’elle trouvait une solution de tir, trouvait Niklas Landin. Le portier de Kiel était à la hauteur de ce qu’il avait pu montrer face à la Norvège et ses 19 arrêts. Cette fois il était auteur de 15 parades (43% de réussite), ce qui était largement suffisant pour mettre les Français en échec dans le secteur offensif. Naturellement, cela offrait de bons ballons à exploiter pour des ailiers qui n’en demandaient pas tant pour mitrailler le but de Cyril Dumoulin, entré en deuxième période. Lorsque Landin officiait dans une moitié de terrain, il n’était pas rare de retrouver un arrière gauche que l’on connait bien en France, Mikkel Hansen, qui lui aussi marchait sur un nuage. Cela permettait donc aux quelques 10 000 spectateurs de la Jyske Bank Boxen, qui avait vu le sacre français à l’Euro en 2014, de fêter comme il se devait la victoire de ses champions olympiques (27-23, FM). Il faudra donc profiter du prochain regroupement de l’Equipe de France pour ajuster tous les maux observés lors de ces deux derniers matchs face à des futurs concurrents probables de l’Euro 2018 en Croatie.

Maxime Cohen.

74 CommentairesPoster un commentaire

  1. Go - le 29 octobre 2017 à 21h49

    Que de lacunes. …

  2. Go - le 29 octobre 2017 à 21h50

    Que de lacunes …

  3. Kieler - le 29 octobre 2017 à 21h52

    Un bon petit match bien nul dis donc ! J'ai arrêté le massacre au milieu de la deuxième mi-temps, ça a du s'améliorer le score s'est resserré d'un ou deux buts.

    Un réel problème en attaque sur ce match. Ce n'est même pas la défense le problème.

Afficher tous les commentaires

Laisser un commentaire

Champs requis *

Handnews sur Facebook
En direct Voir toutes les brèves