LSL – J20

Les favoris à l’abri, Créteil – Dunkerque décisif ?

La vingtième journée de Starligue devrait voir les têtes d’affiche à l’abri. En revanche, dans le bas du tableau, le match entre Créteil et Dunkerque jeudi sera décisif pour les deux équipes.

Au match aller, déjà, le match entre Dunkerque et Créteil avait des allures de match clé pour le maintien. Depuis, les Nordistes l’ont emporté, de l’eau a coulé sous les ponts et les Cristolliens comptent cinq points de retard sur le premier non-relégable. Et même si le calendrier (Saran, Sélestat, Cesson) peut leur laisser la possibilité d’un joker, le gardien de but Maté Sunjic ne veut même pas en entendre parler. “On l’a beaucoup fait cette année, se dire qu’on aurait d’autres chances, mais cette fois, il n’en reste plus beaucoup. Je ne veux pas croire que ce sera plié en cas de défaite, pour nous, tant que mathématiquement ce sera jouable, on y croira” dit-il. Depuis la reprise en février, Créteil a bien joué, et pris presque autant de points en six matchs (3) que sur toute la première phase (5). Problème, la concurrence aussi s’est réveillée. Et force les Franciliens à créer des exploits pour combler l’écart au classement. “Il nous reste huit finales à jouer, pas de questions à se poser. On est mieux depuis la reprise mais il nous manque un déclic, que les efforts faits se traduisent sur le terrain. On a montré des choses un peu folles cette saison, on a remonté des écarts de sept buts, on est la preuve que tout est toujours possible” conclut-il.

Dunkerque montre un autre visage

Mais en face, Dunkerque aimerait bien prendre des points, histoire de continuer sur sa bonne série en 2017. Les derniers bons résultats à domicile face à Nîmes et Saint-Raphaël sont venus confirmer le renouveau d’une équipe qu’on avait parfois vue apathique en début de saison. “La deuxième mi-temps à Toulouse en coupe de France a été le détonateur, on montre un autre visage depuis la reprise en février. Est-ce une prise de conscience ou le fait de se retrouver au pied du mur ? Peu importe, tant qu’on avance au classement” insiste William Annotel, encore impérial la semaine dernière face aux Varois. Alors bien sûr, tout n’est pas encore réglé, les fins de match ne sont toujours pas gérées au mieux et il manque toujours un joueur capable de tuer les matchs. Mais Patrick Cazal a sûrement apprécié la capacité des siens à retrouver leurs automatismes en défense. Un ingrédient qu’il va encore falloir mettre jeudi à Dunkerque. “Cela ne va certainement pas être le match le plus beau de la saison mais il va être charnière pour nous. Cela fait un petit bout de temps qu’on regardait dans le rétro et là, si on prend des points à Créteil, on pourra peut-être penser à autre chose” conclut Annotel. Créteil ou Dunkerque, il y aura forcément un déçu jeudi soir.

Les trois premiers à l’abri ?

Plus haut dans le classement, le leader Paris recevra Toulouse, actuel huitième au classement. Deux missions pour les hommes de Noka Serdarusic, prendre les points et ne pas laisser trop de forces dans la bataille avant le match retour de Champions League face à Nantes samedi. D’ailleurs, les Ligériens partagent exactement les mêmes objectifs, face à une équipe de Nîmes toujours à la lutte pour la sixième place. Les Gardois n’ont plus connu les joies de la victoire à l’extérieur depuis le mois de novembre, et la mission à la Trocardière s’annonce compliquée, mais sans doute moins que celle d’Ivry à Montpellier. Les rouge et noirs sont au milieu de leur série compliquée. Après Paris, Montpellier et Nantes sont au programme, des matchs bonus après avoir les points quand il le fallait pendant les dernières journées.

Chambéry, bête noire de Saint-Raphaël ?

L’autre concurrent pour la sixième place, Aix, recevra Cesson, qui aura également un oeil sur les autres rencontres de la soirée. Les Bretons ne sont pas à l’abri de Créteil et vont devoir, surtout prendre les points dans les prochaines journées, comme ils l’ont fait la semaine passée face à Saran. Les hommes de Fabien Courtial, eux, sont complétement à l’arrêt depuis la reprise. Deux maigres points pris à Nîmes, et c’est tout. Le déplacement à Sélestat va valoir cher, pour les deux équipes. Déjà avant d’aller à Nantes, les Alsaciens pensaient à ce match, face au seul adversaire qui ne les a pas battu cette saison. Après être passé près de l’emporter face à Ivry, Sélestat va-t-il le faire face à un Saran amputé de Tomi Vozab et Mathieu Drouhin ? Le choc du mercredi soir mettra aux prises les deux équipes les plus labiles de 2017. Chambéry est capable de battre Montpellier mais de se liquéfier à Ivry tandis que Saint-Raphaël avance, mais par à coups seulement. En Coupe de France, les Savoyards l’avaient emporté dans le Var assez largement. En cas de victoire demain, la bande à Joël Da Silva assurera presque sa place dans le top quatre. Mais Chambéry aimerait bien lui ravir cette place, et ne s’en cache pas : “On a prouvé qu’on pouvait gagner là-bas et on veut le refaire dès samedi, admettait Pierre Paturel à la sortie du match face à Aix. La quatrième place… C’est un objectif réaliste avec ce qu’on produit sur cette deuxième partie de saison.” Alors…

Le programme de cette vingtième journée :

Mercredi 29.03
Aix – Cesson à 20h00
Montpellier – Ivry à 20h00
Sélestat – Saran à 20h00
Nantes – Nîmes à 20h30
PSG – Toulouse à 20h45
Saint-Raphaël – Chambéry à 20h45 (en direct sur beIN Sports 1)

Jeudi 30.03
Créteil – Dunkerque à 20h45 (en direct sur beIN Sports 1)

Kevin Domas

3 CommentairesPoster un commentaire

  1. Jo - le 29 mars 2017 à 00h17

    Au final, que St Raph termine 3e (voire 2e) ou 5e ne devraient pas changer grand chose pour leur qualification en coupe d’europe. Ce sera l’EHF soit au 3e tour soit au 2e…

  2. seb - le 29 mars 2017 à 01h43

    Saran sans Drouhin et sans Vozab, c’est le maintenant ou jamais pour Sélestat de ne pas finir fanny de victoire

  3. Skancho - le 29 mars 2017 à 09h52

    Pour la qualif en Europe, 4e ou 6e ça change peu de choses (un tour préliminaire supplémentaire), mais financièrement il y a un enjeu qui se chiffre en dizaines de milliers d’euros. Pas anodin pour les comptables des clubs concernés

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).