Mondial – Gr. A

La Pologne éliminée, la France qualifiée

Kovalev Russie

La Pologne touchée par un nombre de blessures et de départs important, n’a pas réussi à surmonter la Russie (20-24, FM).  Un résultat qui permet à la France de se qualifier pour les huitièmes de finale à Lille. 

On savait que cette équipe du Pologne allait avoir du mal à exister dans cette compétition. Pourtant les les supporters y croyaient jusqu’à la dernière minute. Ils l’ont fait voir tout au long de cette rencontre dans une salle à 3/4 pleine . Du reste proposé sur le parquet, il en est tout autre. Les joueurs de Talant Dujshebaev ne sont pas parvenus à trouver la solution face à la Russie. Pourtant elles étaient bien là mais peu exploitées. Les arrières timorés ne prennent pas assez leurs responsabilités en première période. La défense russe prend donc confiance et derrière c’est Bogdanov qui fait les arrêts. En confiance le gardien d’Azoty-Pulawy, est intraitable sur les sept mètres et fait perdre leurs moyens aux Polonais qui n’y arrivent décidément pas. En défense il y a aussi des errements qui laissent des boulevards aux joueurs de Dimitrii Torgovanov qui n’en demandent pas tant. Trop indisciplinés, ils offrent quatre jets de 7 mètres à Kovalev qui se fait une joie de tous les transformer. La Pologne a en effet les moyens de rivaliser avec son opposant du soir mais ne concrétise pas. A la pause elle est menée (9-13, MT). Avec une deuxième période assez semblable à la première les Polonais ne peuvent que constater les dégâts face aux coéquipiers de Bogdanov, logiquement élu homme du match, qui gère son avance “ce soir nous avons butté sur lui, cela a été notre plus gros problème” a analysé Dujshebaev. La Russie s’impose et la Pologne voit s’éloigner les huitièmes et devra se contenter de la Coupe du Président à Brest (20-24, FM). En revanche la bonne nouvelle est pour l’Equipe de France qui se retrouve qualifiée pour les huitièmes de finale à Lille.

“On a encore besoin d’expérience”

GebalaAvec un effectif largement remanié depuis les Jeux Olympiques, première compétition disputée sous l’ère Dujshebaev, la Pologne n’affichait clairement pas la même puissance que ce qu’elle avait pu montrer chez elle notamment pendant l’Euro. C’est pour cela, qu’en pleine reconstruction, le tacticien polonais ne s’alarme pas “Je pense que c’est bien pour nous de pouvoir jouer contre de telles équipes pour apprendre”. Même si elle n’est pas parvenue à prendre la main sur la rencontre, la Pologne s’est battue et c’est ce qui a compté ce soir dans l’analyse du sélectionneur “je suis content ce soir, ils ont bien travaillé, ils se sont battus”. Clairement, la Pologne trop jeune pour espérer une victoire, n’attend qu’à se mettre en route et trouver ses automatismes. Tomasz Gebala en est l’exemple parfait. Du haut de ses 21 ans et de ses 2m12, il n’attend qu’à prendre en maturité pour devenir un cadre de cette équipe polonaise. On a senti qu’il ne demandait qu’à prendre de l’ampleur dans ce collectif où il aura largement la place de s’exprimer dans les années à venir. Pour l’heure, il faudra qu’il passe outre cette première déception et que ce groupe continue de travailler ensemble pour retrouver la place parmi les grands sur la scène internationale.

De Nantes, Maxime Cohen.

Rang   Equipe Pts J G. N. P. ButsDiff.
1 France 9 5 4 1 0 138:11325
2 Allemagne 8 5 3 2 0 142:11032
3 Brésil 6 5 3 0 2 127:129-2
4 Russie 4 5 1 2 2 131:1274
5 Serbie 3 5 1 1 3 127:146-19
6 Corée 0 5 0 0 5 124:164-40

Pub Espace Pronos EDF

5 CommentairesPoster un commentaire

  1. seb - le 17 janvier 2017 à 01h12

    A se demander si le Japon ne va pas battre la Pologne ?

    • korogho - le 17 janvier 2017 à 08h20

      Perso, j'ai mis une pièce sur le Japon après avoir vu les matchs Brésil-Japon et Pologne-Russie…. La Pologne est apathique (on a l'impression que le seul qui remue, c'est Dushebaev) , sans fond de jeu, tandis que le Japon est vif, quoique bordélique.

  2. Pirate du PCHB - le 17 janvier 2017 à 05h19

    Suis-je le seul à trouver que le calendrier de nos bleus n’est vraiment pas “fairplay”?

    Mis à part le Brésil (premier match) et la Pologne (dernier match qui doit se dérouler le meme jour que les deux autres), nos adversaires n’ont pas beaucoup de temps de récupération.

    Qu”en pensent les spécialistes ?

Afficher tous les commentaires

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).