Recherche

Pas de résultat

Veuillez taper au moins 3 caractères...

Mondial - Groupe C

L'Allemagne et la Croatie assurent

, par Nocar

Crédit photo : France Handball 2017
Crédit photo : France Handball 2017

Première journée pour ce groupe C et déjà une surprise : Le Chili est allé chercher sa première victoire en phase de poule d'un mondial aux dépens d'une Biélorussie décevante, l'Allemagne a elle cherché à se faire peur tandis que la Croatie a assuré le travail contre une surprenante équipe Saoudienne.

Biélorussie - Chili : La Roja ne l'a pas volée

Nation émergente dans le handball mondial, les récents vices champions panaméricains sont allés chercher une victoire prestigieuse contre une Biélorussie, en qui on pouvait placer beaucoup d'espoirs et qui aura finalement déçu, dès ce premier match. Les 10 buts de Artsem Karalek n'auront pas suffi aux Biélorusses. En première mi-temps, les hommes de Iouri Chetsov semblaient tout de même montrer qu'ils étaient capables de contenir la vitesse des chiliens. Les deux attaques se répondaient avec souvent, trop de facilité, les erreurs étaient fréquentes et ne permettaient pas à une équipe de prendre réellement les devants avant le retour aux vestiaires. 14 - 14 à la mi-temps.

Au retour des vestiaires, les erreurs se décomptaient côté Biélorusse et le contrôle des joueurs de l'Est nous donnait une impression de sérénité quand à la poursuite de la domination. Siarhei Shylovich battait le gardien chilien à 6mètres et donnait un avantage de +3 à la 48ème minute. Avantage qui semblait définitif. Ce, avant de voir la Biélorussie peu à peu s'écrouler devant la ténacité Chilienne. La révolte sonnée notamment par les frères Salinas (8 buts pour Rodrigo et 7 pour Esteban au final), les chiliens passaient devant à la 53e par l'intermédiaire de Feuchtmann et n'auront, après ce but, plus jamais lâché la tête.

Crédit photo : Mondial 2017
Crédit photo : Mondial 2017

Les soeurs Bonaventura, qui arbitraient d'ailleurs leur premier match de la compétition, continuaient d'aligner (de manière justifiée) les exclusions temporaires, notamment aux biélorusses, actant leur manque de discipline évident durant toute la rencontre. Souvent en infériorité numérique dans le money time, les européens auront donc donné la chance aux Chiliens de réussir ce que eux ont échoué : Garder l'avantage. Un ultime arrêt de Feuchtmann sur 7mètres bouclait la victoire. Mateo Garralda pouvait pleurer : Le Chili venait de signer un exploit historique en gagnant leur premier match de l'histoire lors de phases de poules d'un championnat du monde. La Biélorussie devait confirmer son bon Euro 2016 et les espoirs placés en elle. Toujours est-il, qu'elle s'est mise dos au mur, seule. Sa fameuse génération 1995/96 n'ayant réellement pas pu gérer la pression des dernières minutes. Les sud-américains prennent donc un réel avantage pour prétendre à la dernière place qualificative de ce groupe.

Allemagne - Hongrie : En tremblant

Préféré à Andreas Wolff en début de parti, Silvio Heinevetter a été comme a son habitude, un fer de lance pour ses coéquipiers, écoeurant dès le début de la rencontre les tireurs Hongrois. Le seul arrière gaucher de la sélection allemande, Kai Häfner tentait beaucoup et réussissait globalement à trouver la solution en début de match. L'avantage allemand se tenait souvent aux alentours des deux buts mais le jeu des Hongrois, très hispanisé tournait beaucoup autour de ses arrières. Nagy et Bodo ne se faisaient pas prier pour fusiller Heinevetter à plusieurs reprises.

silvio-heinevetter

Paul Drux peu en vu au début de la rencontre, se montrait beaucoup plus avenant au bout de 20 minutes de jeu. Le jeu de la Mannschaft s'en ressentait tout de suite. Son implication et sa dextérité lui faisaient délivrer de nombreuses passes clés et Gensheimer, puis Groetzki donnaient un avantage plus conséquent à l'Allemagne (26'). L'alchimie entre la lucidité offensive et la rigueur défensive offrait à l'Allemagne un avantage de 5 buts à la mi-temps (16-11).

Dès le retour des vestiaires, les Magyars sonnaient la révolte. Beaucoup plus durs aux duels, les Hongrois venaient littéralement "fracasser" tout ce qui rentrait dans les 9 mètres. Un changement de visage drastique qui donnait du fil à retordre aux attaquants allemands, venant systématiquement subir les chocs de la défense hongroise. Les champions d'Europe en titre ne trouvaient plus de solution, subissaient les chocs et la dureté du jeu défensif Hongrois. De l'autre côté du terrain, ces derniers gagnaient également plus de duels qu'en première mais continuaient de se heurter une fois de plus, à un Silvio Heinevetter, déchaîné. Comme à son habitude, le gardien du Füchse Berlin démontrait ses sentiments par le biais de réactions animales. De quoi énerver encore plus les Hongrois. Mais rien n'y faisait, 7 mètres, tirs d'ailes, tirs à 9mètres, le gardien permettait aux Allemands de garder un très maigre avantage.

38ème minute. C'est le moment où l'Allemagne se mis à retrouver la solution en deuxième période, par le biais de Häfner, très en vue ce soir et qui aura sans aucun doute, rassurer Dagur Sigurdsson sur sa capacité à s'intégrer et à faire gagner l'équipe. Le deuxième but de la deuxième mi-temps allemande n'arrivera lui qu'à la 44e minute. La minute suivante, Uwe Gensheimer restait impeccable au 7m, puis, trompait Roland Mikler d'un chabala trente secondes plus tard et donnait un grand bol d'air à l'Allemagne. Enfin. (19-17, 45e). Les jeunes Hongrois continuaient de pousser, sous la houlette de Juhasz et du plus expérimenté Jamali. Mais Gensheimer (13/15) enterrait tous les espoirs hongrois et permettait à la Mannschaft, non sans peur, de gagner son premier match du Mondial 27-23.

Heinevetter, qui finira le match avec 14 arrêts et 39% de réussite aura permis à l'Allemagne de ne jamais sombrer. Un temps incertain pour le mondial suite au décès de son père, Uwe Gensheimer a lui rassuré tout le monde, ses 13 buts et son 100 % aux 7 mètres, montre que l'ex Löwe est bien parti pour faire un très grand mondial.

Croatie - Arabie Saoudite : Les Saoudiens surprennent

Excepté Stipe Mandalinic, tous les croates auront joué ce match, l'occasion pour Zelko Babic de déjà accorder à ses titulaires de précieuses minutes de banc qui seront sans aucun doute, non négociables au moment des matchs couperets dans quelques jours. L'équipe Saoudienne aura surpris, elle qui ne compte aucun joueur évoluant en Europe.

Duvnjak-CroatieDès la 9eme minute, Domagoj Duvnjak marquait le cinquième but croate et créant une avance plus que confortable (5-1). Mais sous l'impulsion d'Aljanabi les saoudiens allaient faire le forcing pour rester dans la course et même passer devant (29e 11-10). Lukas Sebetic lui répondait et la Croatie menait d'un tout petit but à la mi-temps. (12-11).

Dans un match globalement géré, l'inquiétude pour les Croates viendra de l'obligation qu'aura eu Babic, de remettre ses hommes forts afin de reprendre un avantage conséquent. Ainsi Horvat offrit un avantage de +6, définitif à la 51e (25-19). De quoi remettre en question la profondeur du banc Croate qui aurait naturellement dû, aisément tenir l'avance créée par Duvnjak et cie. Victoire finale 28-23.

L'Arabie Saoudite des frères Alsalem (5 buts pour Mojtaba) aura donc sorti une performance détonnante auquelle peu de monde croyait. La magie du mondial direz vous !

Ici le classement des poules de ce mondial...

Prochaine journée :

Samedi 14 : 20h45 Hongrie - Croatie (Bein 3)

Dimanche 15 : 14h45 Chili - Allemagne (Max 9) & Arabie Saoudite - Biélorussie (Max 9)

Corentin Carneau

Retrouvez tout les classements du championnat du monde ici.

 

Prochain match TV

Górnik Zabrze

20:45

Mar. 27 Fév.

HBC Nantes

Voir le programme TV
0 0 votes
Évaluation de l'article
3 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Kieler
Kieler
7 années il y a

Un seul but pour Laszlo Nagy c’est un peu moche quand même.

Romhand
Romhand
7 années il y a

Coaching hongrois bizarre. Nagy à du jouer 15min, Mikler 30 min…

Coquelet
Coquelet
7 années il y a

Nagy n’a marqué qu’un seul but et joué que 15mn car… il s’est blessé. Gros coup dur pour la Hongrie..

3
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x