Nationale 1

Un nouvel espoir

George Scott Parent – Source : Martigues HB

Si les duels de haut de classement, à Angers, Strasbourg ou Rennes ont offert leurs lots d’émotions, c’est dans les mal classés qu’il faut voir le retour de l’espoir. Que ce soit pour Saintes et Semur enfin victorieux ou Lanester et Martigues qui enchaînent les victoires, le maintien revient au galop.

Poule 1 : Angers survivant, Vernouillet KO

Première victoire pour les saintais – Source : US Saintes

Au terme de la troisième journée, on savait la poule disputée mais en voie de décantage. Angers s’en est l mieux sortie, étant aujourd’hui seul premier après sa victoire in-extremis contre l’Elite Val d’Oise à domicile. Le début de match a pourtant été du côté des visiteurs de Jean Bouin. Amilcar Martily (5/14) a des fourmis dans les bras et offre le premier écart, mais Julien Salmon (10 arrêts) s’interpose ensuite plusieurs fois pour revenir à hauteur (9-9, 15e). Malgré ses nombreux absents (Ganarul, Correia, Marie, Fortes), les noyangevins prennent la mesure de leur adversaire (24-20, 36e)… Avant de s’écrouler pendant 10 minutes (24-26, 46e). Comme commentera Julien Salmon au courrier de l’Ouest : “On s’est mis dans la merde tout seul.” Heureusement pour eux, ils ont aussi du caractère et Wilhem Clusel (6/8) qui finit le match en boulet de canon et inscrit le but de la victoire (33-32, SF). Si Angers sors au final grand vainqueur de ces trois journées, Vernouillet en sors au contraire dans les cordes. Les Saintais sont en effet venus jouer les trouble-fête en empochant leur première victoire de la saison. Merci Yannick Verdier (11/14) et ses précieux jets de sept mètres en fin de rencontre (30-32).

Angers-Noyant 33 – 32 Elite Val d’Oise
Lanester 33 – 19 Bruges
Vernouillet 30 – 32 Saintes
Pau Nousty 34 – 26 Créteil (réserve)

Poule 2 : Rira bien…

Edouard Kempf et le PSG ont surpris Amiens

Si la première poule s’est ouverte, la deuxième est loin d’avoir offert de quelconques indications. Après avoir eu quatre co-leaders, celle-ci n’en possède “plus que” trois. Le CPB Rennes tout d’abord, facile vainqueur de Oissel Rouen (25-18) grâce à Olivier Laz qui aura fermé boutique près de 20 minutes. À domicile également, Hazebrouck face à Boulogne Billancourt (26-23) et Gonfreville face au Stade Valeriquais (20-19) ont pris les points. À noter que Gonfreville avait le match bien en main lorsque Saint Valery perdait son meilleur buteur Bobo Touré (5/10) sur exclusion (18-12, 44e), mais que la fin de match aura donné quelques frissons à la salle Delaune. De son côté, la réserve du PSG a montré que sa place en bas de classement ne signifiait pas grand chose face à Amiens, désormais ex-leader. Emmenés par un Adama Keita de gala (12/15) et protégés par un bon Clément Gaudin (12 arrêts), les parisiens ont eu le match en main 60 minutes face à des amiénois trop sanctionnés (9 exclusions temporaires) pour espérer un retour (28-22).

Cercle Paul-Bert Rennes 25 – 18 Oissel Rouen
Hazebrouck 26 – 23 Boulogne Billancourt
Gonfreville 20 – 19 Stade Valeriquais
PSG (réserve) 28 – 22 Amiens

Poule 3 : Strasbourg fait tomber Grenoble !

Semur en Auxois connait sa première victoire – Source : HBC Semur

Si une rencontre était plus attendue que les autre cette semaines, c’était bien celle opposant les deux VAP Strasbourg et Grenoble en Alsace. De fait le début de rencontre donne le ton d’un match qui sera accroché d’un bout à l’autre de l’heure de jeu (3-3 ; 7-7 ; 12-12). Bien que les visiteurs prennent rarement le devant au score (9-10, 25e ; 11-12, 32e), ils ne se sont jamais laissés distancés de plus de trois buts, offrant un match à haute tension. Les grenoblois se sont appuyés sur Yavan Clot (16 arrêts) dans les buts pour ne jamais être distancé, mais regrettera ce 3-0 encaissé à l’entrée du money-time (23-20, 54e) et ses deux échecs sur Maxime Duchêne qui auront plié la rencontre (25-24, SF). Malgré tout, les grenoblois restent leader et avec 4 points d’avance sur la troisième place, mais plus qu’un seul sur Strasbourg. À noter dans la poule la première victoire de la saison pour Semur-en-Auxois, et largement face à Belfort qui n’aura pas vu le jour face à une équipe soudée (27-17), mais aussi la défaite de Torcy à Sarrebourg, les lorrains ayant réussis à limiter la force de frappe des torcéens (28-27).

Strasbourg 25 – 24 Grenoble
Semur en Auxois 27 – 17 Belfort
Sarrebourg 28 – 27 Torcy
Epinal 27 – 27 Chambéry (réserve)

Poule 4 : VH version A, VH version B

Joris Vanseveren – Crédit : Frédéric Faguet/VHA

Entre Valence et Villeurbanne, une seule lettre change dans le sigle et rien ne les sépare au classement. Cette semaine les deux équipes évoluaient à l’extérieur, et elles ont toutes les deux ramenés les trois points. Valence à Villefranche a pu même faire sans Edgar Landim, exclu rapidement. Sébastien Leriche a fait tourner son effectif, celui-ci maîtrisant la rencontre de bout en bout, chose assez rare (25-30). Cela devait être plus compliqué pour Villeurbanne à Montpellier, les deux équipes aspirant aux play-off, mais il n’en fut pas vraiment. Le duel s’est cristallisé sur les arrières-capitaines : Nassim Bellahcene (8/18) a allumé les premières mèches (5-3, 10-7) mais la réponse de Joris Vanseveren (10/15) fut terrible. Avec les arrêts de Grégory Thevenot, les villeurbannais vont faire l’écart et garder la main jusqu’au final (26-31). Dans les duels de bas de classement, Martigues a enchaîné par une deuxième victoire contre Bagnols (24-22), s’offrant de l’air au classement, tandis que Frontignan et Saint-Etienne n’ont pas pu se départager (24-24).

Villefranche 25 – 30 Valence
Montpellier (réserve) 26 – 31 Villeurbanne
Martigues 24 – 22 Bagnols
Frontignan 24 – 24 Saint-Etienne

Maxime Thomas

3 CommentairesPoster un commentaire

  1. Pseudo - le 16 octobre 2017 à 12h44

    Yvan Clot* (et non Yavan). La défaite de Grenoble n’inquiète pas pour la qualifications en play-offs, mais si Strasbourg se qualifie aussi, ce qui n’est pas sûr mais peut être le plus probable pour l’instant, les points perdus ce week end vont manquer en play-offs

  2. Eugène 38 - le 16 octobre 2017 à 13h34

    Si le match retour de solde par une victoire grenobloise avec au moins 2 buts d’écart, ils attaqueront les playoffs avec le même nombre de points mais un goal-average particulier avantageux.

  3. Eugène 38 - le 16 octobre 2017 à 13h35

    Si le match de retour se solde par une victoire grenobloise avec au moins deux buts d’écart, ils attaqueraient alors les playoffs avec le même nombre de points mais un goal-average particulier avantage.

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).