Nationale 1

Déjà seuls !

Source : VHB

Sur les trois poules de Nationale 1, quatre possèdent un leader solitaire au terme de la troisième journée. Ainsi, Gonfreville, Grenoble et Valence se sont détachés de leurs adversaires. Seule la tête de la poule 1 est âprement disputée par trois clubs.

Poule 1 : Vivement samedi prochain

Source : Angers-Noyant

On a beau rester concentré sur cette troisième journée, on ne peut s’empêcher de s’enthousiasmer pour le programme des trois prochaines semaines. En effet, les trois leaders, Angers-Noyant, Vernouillet et l’Elite Val d’Oise vont s’affronter à tour de rôle. L’enjeu sera de déterminer une hiérarchie entre le trio d’échappés de la poule. Accrochés à Lanester la semaine passée, Vernouillet arrivera avec la confiance d’un match plein à domicile contre Pau Nousty (41-31). L’Elite Val d’Oise est prévenue : pas question d’être aussi laxiste défensivement la semaine prochaine que contre l’US Créteil qui s’est présenté sans ses champions du monde (35-33). Angers de son côté aura le temps de se peaufiner avant les grands matches. Les noyangevin auront encore une fois dominé leur sujet contre Lanester, mais la marge de progression est encore grande (33-29).

Elite Val d’Oise 35 – 33 Créteil (réserve)
Vernouillet 41 – 31 Pau Nousty
Saintes 30 – 32 Bruges
Angers Noyant 33 – 29 Lanester

Poule 2 : Gonfreville se détache

En recevant la réserve parisienne, Gonfreville ne s’attendait pas à vivre une rencontre simple. Butant sur Clément Gaudin en première période, les locaux subissent aussi la foudre de Andry Goujon Bellevue (8/8). Accusant jusqu’à cinq buts de retards (6-11, 19e), ils parviennent toutefois à revenir dans le match avant la pause, passant proche de l’égalisation (12-14, MT). Seulement en seconde période, les gonfrevillais s’appuient sur leur défense pour prendre les rênes de la rencontre. À peines huit buts accepter en 30 minutes, contre 15 d’inscrits pour l’emporter (27-22, SF). Autre chose auquel ne s’attendait pas Gonfreville, c’était d’avoir seul la tête ce week-end. Hazebrouck est en effet tombé à Rennes (22-21), dans un match très fermé où Sebastien Bosquet aura pourtant offert une belle partition (8 buts).

Stade Valeriquais 25 – 25 Boulogne Billancourt
Cercle Paul Bert Rennes 22 – 21 Hazebrouck
Oissel Rouen 27 – 29 Amiens
Gonfreville 27 – 22 Paris St-Germain (réserve)

Poule 3 : Strasbourg surpris

Crédit : JP Riboli

Si Grenoble a pris la tête des opérations dans la poule 3 après le derby face à Chambéry, Strasbourg a raté les trois points pour une seconde fois face à Semur-en-Auxois. Les strasbourgeois risquent de faire un moment des cauchemars de Fraj Massaoud (25 arrêts). C’est lui qui tient son équipe alors dominée en première période (14-9, 24e) et encore lui qui détourna le dernier tir de Ondrej Mika pour sauver le nul (25-25, SF). Un premier point de gagné pour Semur, un de plus de perdu pour Strasbourg. Les alsaciens qui ne sont toutefois pas distancés dans la course aux play-offs car Epinal confirme son début de saison à Sarrebourg dans le derby lorrain. Menés par Slobodan Ervacanin (9/14) et Nemanja Grujicic (8/16), les spinaliens ont joué un bien mauvais tour à la bande de Christophe Bondant (22-29). Sarrebourg se retrouve donc sous pression avant de recevoir Grenoble. À noter la première victoire de Torcy, encore une fois très offensifs face à Belfort (36-31).

Grenoble 29-27 Chambéry (réserve)
Sarrebourg 22 – 29 Epinal
Torcy 36 – 31 Belfort
Strasbourg 27 – 27 Semur en Auxois

Poule 4 : Valence a eu peur

Crédits : Faguet/VHA

Valence pourra souffler après sa victoire face à Saint-Etienne. Le score à la 51e est encore à la faveur des visiteurs (22-23, 51e) mais les stephanois ne peuvent rivaliser lors des minutes suivantes. Une fin de match au mental où les deux équipes subissent des exclusions, mais Jan Gorela est impeccable à sept mètre et fais pencher la balance (29-24). Valence l’emporte mais comme en ouverture face à Villeurbanne, la surprise ne fut pas loin. Villeurbanne justement depuis cette première rencontre déroule son handball. Bagnols aura bien chatouillé les villeurbannais mais la fin de match au gratte-ciel vire à la correction (27-18). Montpellier lâche ses premiers points de la saison malgré la présence de Baptiste Bonnefond dans ses rangs (11 buts). Une bonne opération pour Frontignan et ses anciens membre du centre de Bougnol, Maxime Bouschet, Kevin Mesnard et Alexandre Saidani (26-33). Enfin, Villefranche a pris ses premiers points lors de la réception de Martigues (31-25).

Valence 29-24 Saint-Etienne
Montpellier 26-33 Frontignan
Villeurbanne 27-18 Bagnols
Villefranche 31-25 Martigues

Maxime Thomas

Laisser un commentaire

Champs requis *

Handnews sur Facebook
En direct Voir toutes les brèves