Nationale 1

Personne ne bouge

Flavio Fortès – Crédits : Dominique Herguais/Angers-Noyant

Après un intermède coupe de France où certaines se sont illustrés, les équipes de Nationale 1 reprenaient la route du championnat pour le compte de la 10e journée. Contrairement aux habitudes, la logique a été majoritairement respectée cette semaine, non sans mal.

Poule 1 : Lanester veut les play-off

Peut-être sont-ils encore fatigués par leur performance en coupe, mais Lanester voulait jouer quelque chose contre les indéboulonnables leaders Noyangevins. Le problème, c’est que Angers voulait s’assurer définitivement sa place en play-off, ainsi que les quatre points contre Lanester si jamais les bretons les accompagnaient. Flavio Fortés lance la charge (0-3, 5e) et Andrea Parisini poursuit l’effort (4-7, 14e). S’engage une course poursuite où Lanester va souvent revenir à un petit but (6-7 ; 9-10 ; 15-16 ; 16-17…) mais souvent voir l’arrière droit portugais Fortés (9/11) ou Julien Salmon dans ses buts (15 arrêts) recréer l’écart. Lanester échoue à rattraper ce derniers but (25-26, SF) mais a encore la possibilité de voir les play-off, en restant à une marche du second, l’Elite Val d’Oise. Des Val d’Oisiens qui ont dû batailler ferme chez la réserve de l’US Créteil menée par Yoann Gibelin (8/15), mais maîtrise le final (25-27). Dans cette course à la seconde place, l’US Saintes s’est imposée à Bruges (26-30), s’intercalant entre Lanester et Val d’Oise. Ce qui promet pour la réception de Lanester la semaine prochaine.

Créteil (réserve) 25-27 Elite Val d’Oise
Lanester 25-26 Angers-Noyant
Bruges 26-30 Saintes
Pau Nousty 25-33 Vernouillet

Poule 2 : Gonfreville et Rennes s’affirment

Nicolas Lemonne – CPB Rennes

Les normands de Gonfreville avait sûrement un peu d’appréhension avant d’aller jouer la réserve parisienne. La réserve du PSG était alors sur quatre victoires de rang, et une attaque tournant à plus de 30 buts de moyenne face à des équipe qui en tolère rarement 25. Deux choses ont toutefois tourné en faveur de Gonfreville. Premièrement, Mickaël Lapointe était en forme (10 buts) et, ensuite, le PSG jouait sans Adama Keita, retenu dans le groupe pour Kielce. Et si Robin Dourte en pivot (6 buts) ou Titouan Afanou-Gatine sur la base arrière (6 buts) n’ont pas démérité, il manquait la plus grande force de frappe de cette équipe (22-28). Gonfreville a désormais deux points d’avance sur son nouveau second, le Cercle Paul Bert de Rennes. Des rennais qui ont été s’imposer avec la manière face à des nordistes restés sur leur prestation face à Pontault en coupe. Nicolas Lemonne fait le ménage en début de partie (2-6, 8e) et Rennes va ensuite maintenir la distance, même si ils se feront une petite frayeur à l’entrée du money-time (21-22, 53e). “On a eu du mal à trouver des solutions. On était en dedans au niveau de l’agressivité” pestera dans le journal La voix du Nord l’entraîneur Hervé Martin à la fin du match. Il faudra retrouver le goût du combat avant d’aller jouer en Normandie, chez un certain Gonfreville.

Boulogne Billancourt 23-21 Stade Valeriquais
Hazebrouck 23-27 CPB Rennes
Amiens 23-20 Oissel Rouen
Paris SG (réserve) 22-28 Gonfreville

Poule 3 : Et si, Sarrebourg…

Lieu inhabituel pour la N1 de Chambéry au Phare. Crédit : CSMBH

La logique a été scrupuleusement respectée dans cette poule 3. Même spécialement délocalisé au Phare, la réserve de Chambéry plombée par les blessures (Benhalima, Fidji, Chazallet…) n’a pas pu tenir la cadence de Grenoble et d’un Yannis Jourdan retrouvé (9/14). Idem pour Semur en Auxois pour la réception de Strasbourg, avec un duel de buteur de haute volée entre Mehdi Guitaa (11/17) et Michele Skatar (11/15). Les deux VAP sont donc bien placé devant, oui mais. Sarrebourg est encore accroché au wagon contre vents et marées. Même à Epinal, les mosellans n’ont pas fait dans les sentiments (31-36). Les tirs de Dorian Vallet (15/17 dt 5 sur 7m) doivent encore faire trembler les filets du palais des sport vosgien. Les deux matches avant les vacances pour les mosellans étant Grenoble et Strasbourg, on va vite voir si le trouble-fête peut sortir un VAP dès le tour préliminaire.

Chambéry (réserve) 27-32 Grenoble
Semur-en-Auxois 27-38 Strasbourg
Epinal 31-36 Sarrebourg
Belfort 27-27 Torcy

Poule 4 : Frontignan est lancé

Frontignan a le vent en poupe.

Après les mauvais résultats de ces dernières journées, Villeurbanne et Valence ont repris leur marche en avant. Le leader villeurbannais a tranquillement pris la mesure de Bagnols, bien plus que ne le laisse penser le score (23-26), tandis que Valence s’impose à Saint-Etienne grâce à une seconde période plus aboutie (26-29). Seulement les points laissés en route ont permis à Frontignan de revenir. Pourtant mal embarqué dans le début de saison, Frontignan n’a ensuite plus perdue depuis début octobre et le déplacement à Villeurbanne. Dans un final à suspens d’un match qui sentait bon le derby, ils ont finit par prendre le meilleur sur Montpellier (37-36). Au grand bonheur du public qui a envahit le terrain après le dernier tir manqué des montpelliérains. Et cette fois pas de discussion possible, les deux équipes étant au complet.

Frontignan 37-36 Montpellier (réserve)
Bagnols 23-26 Villeurbanne
Saint-Etienne 26-29 Valence
Martigues 26-25 Villefranche

Maxime Thomas

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).