CDF (M) – 32e

Cherbourg et Istres tombent

Si la hiérarchie a été majoritairement respectée le samedi, le dimanche a été fatal aux clubs de proligue avec Istres et Cherbourg qui ont rendu les armes dès les 32e. Joli performance pour Ajaccio, qui sera le second club de N2 avec Venissieux en 16e de finale.

Comment le leader de proligue peut-il perdre face à une N2, aussi bien équipée soit-elle ? Simple : en ne jouant pas. « Aujourd’hui on ne peut pas jouer sur tous les tableaux, regrettait Benali Beghouach sur le site du club. On préfère cibler des objectifs bien précis avec en premier lieu le championnat et puis notre cerise sur le gâteau avec ce quart de finale de Coupe de la Ligue. » Résultat, c’est la réserve de Istres entraînée par Bastien Cismondo et renforcée du champion du monde jeune Mehdi Harbaoui qui s’est présentée en corse. Thomas Caviglia a eu  les épaules solides (13 buts), mais Ajaccio était plus fort et peut espérer la venue d’une équipe de l’élite au prochain tour.

Un espoir qu’aura également Lanester, qui a sorti Cherbourg et son équipe type (28-27). Un plan simple et efficace avec pour base un départ canon (6-1, 8e) et ensuite une résistance acharnée, à la bretonne. Un dernier but de l’homme du soir, Cédric Chauvin (8/15 – vidéo) et Jean Zay explosa de joie. Dur à avaler pour Cherbourg, pour qui la contre-performance fait écho à celle de Dijon à Sarrebourg. Un souci que n’a pas connu Créteil à Villeurbanne. Pourtant surmotivés (5-1, 7e), les villeurbannais ont été mis sous éteignoirs progressivement. Benjamin Richert faisant office de bourreau (11 buts dt 7 sur 7m). Un scénario similaire à celui de Vernon à Savigny, l’écart se faisant essentiellement en seconde période.

Les résultats complets des 32e

Saintes (N1) – Chartres (Proligue) : 30-38
Pau-Nousty (N1) – Billère (Proligue) : 30-31
Bruges (N1) – Limoges (Proligue) : 30-33
Hazebrouck (N1) – Pontault-Combault (Proligue) : 25-30
Torcy (N1) – Caen (Proligue) : 29-35
Boulogne-Billancourt (N1) – Vernouillet (N1) : 36-31
Stade Valeriquais (N1) – Amiens (N1) : 26-27
Sarrebourg (N1) – Dijon (Proligue) : 32-29
Vesoul (N2) – Nancy (Proligue) : 30-34
Epinal (N1) – Besançon (Proligue) : 25-32
Saint-Brice (N2) – Sélestat (Proligue) : 23-30
Lyon Caluire (N2) – Nice (Proligue) : 24-30
Venissieux (N2) – Annecy le Vieux (N2) : 31-29
Frontignan Thau (N1) – Grenoble (N1) : 27-31
Lanester (N1) – Cherbourg (Proligue) : 28-27
Savigny (N3) – Saint-Marcel Vernon (Proligue) : 27-35
Villeurbanne (N1) – Créteil (Proligue) : 23-33
Ajaccio (N2) – Istres (Proligue) : 36-29

15 CommentairesPoster un commentaire

  1. csh - le 19 novembre 2017 à 23h05

    Istres qui tape Chambéry au Phare en coupe de la ligue et qui se fait taper par un club de N2 ! La magie des Coupes !

  2. Mehdi - le 19 novembre 2017 à 23h08

    Csh istres a aussi envoyé la n2 en corse …

    • csh - le 19 novembre 2017 à 23h18

      ah ok j’avais pas lu l’article mais bon c’est un peu dommage je trouve de jouer la coupe de la ligue (en envoyant l’équipe Pro) plutôt que la coupe de France même si c’est vrai que le parcours est plus long en coupe de France et que depuis la qualif en 1/4 de coupe de la ligue, Istres est passé 1er de Proligue tout en ayant perdu des joueurs sur blessures donc fatalement les objectifs ont dû changer !

Afficher tous les commentaires

Laisser un commentaire

Champs requis *

Handnews sur Facebook
En direct Voir toutes les brèves