Starligue – J1

Corrales déjà dans son jardin


Avec 50% d’arrêts en seconde période face à Ivry (30-22), Rodrigo Corrales a réalisé un premier match très solide à Coubertin. L’antre parisienne pourrait rapidement devenir son jardin.

Et si Paris possédait cette saison le meilleur duo de portiers d’Europe ? Avec l’expérimenté Thierry Omeyer et le prometteur Rodrigo Corrales, déjà une valeur sûre à son poste, Paris a de quoi aborder ce nouvel exercice avec optimisme dans les cages. Au delà de la force qui se dégage sur le papier, l’ibérique a signé une première très réussie mercredi en Starligue à Coubertin, concrétisée par 50% d’arrêts et 11 parades. ” Je suis très content de ce premier match devant notre public, confie-t-il, passant de l’anglais à l’espagnol dans un grand sourire, entre quelques mots en français. J’avais à coeur d’aider l’équipe et de bien lancer notre saison en championnat. C’était important pour moi d’être dans le rythme dès le départ. Cela met toujours en confiance de faire des arrêts, à la fois pour le gardien et pour l’équipe toute entière.

“Avec des joueurs que j’admire”

Son visage radieux après la rencontre traduisait une vraie joie de faire partie intégrante de ce collectif de stars. Le gardien international espagnol ne s’en cache pas : il vit avec bonheur ses premiers pas sous ses nouvelles couleurs. “J’aime beaucoup la France et Paris, affirme-t-il. Je joue avec des joueurs que j’admire depuis plusieurs années. J’ai été très bien accueilli par tout le monde, certains ont d’ailleurs déjà joué en Espagne par le passé. Cela facilite l’intégration. Je me sens bien et à l’aise dans cette équipe.”

Rodrigo Corrales n’y va pas par quatre chemins pour expliquer son choix de rejoindre Paris. “Le PSG est le meilleur club du monde, explique-t-il. Nous avons l’ambition de tout gagner, quel que soit la compétition. Que ce soit Titi ou moi dans les cages, peu importe. Titi évolue toujours à un très haut niveau.”

Le déplacement à Kiel dimanche à l’occasion de la première journée de Ligue des Champions sera une nouvelle étape pour le gardien espagnol dans son intégration parisienne. “La Ligue des Champions est encore plus difficile avec la nouvelle formule en place depuis un an, juge-t-il. Le niveau est très haut dès la phase de groupe. L’état de forme est primordial quand tu dois enchaîner autant de matches. C’est ce qui peut faire la différence.” L’ancien joueur du Barça et de Plock sera très attendu en Europe pour prouver qu’il est désormais l’un des tous meilleurs à son poste.

Olivier Poignard, à Coubertin

6 CommentairesPoster un commentaire

  1. Pseudo - le 14 septembre 2017 à 02h10

    Pas persuadé que Paris ait la meilleure paire de gardiens … Le Vardar ou Kiel ont des duos au moins aussi bons je trouve

  2. Pseudo - le 14 septembre 2017 à 02h11

    Flensburg aussi*

  3. seb - le 14 septembre 2017 à 09h12

    Je trouve que Nantes a aussi une très belle paire qui n’a pas grand chose à envier à celle de Paris !

Afficher tous les commentaires

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).