Starligue – J1

Le PSG est prêt pour Kiel

Paris s’est montré sérieux et appliqué pour son premier match de Starligue de la saison en dominant son voisin ivryen (30-22) à Coubertin. Avant d’entamer leur campagne européenne à Kiel, les joueurs de Noka Serdarusic ont le moral au beau fixe.

Finalement, rien ne change avec ce PSG version 2016-2017. Les buts s’enchaînent toujours aussi vite lors des temps faibles adverses, mettant ainsi sous l’éteignoir les velléités de ceux qui rêvent de l’accrocher à son tableau de chasse. Pourtant, pendant plus de 20 minutes, les parisiens avaient montré quelques signes d’hésitation et avaient étalé des maladresses dont ils font habituellement peu usage. Quatre jours avant d’ouvrir sa saison européenne à la Sparkassen-Arena contre Kiel, Paris avait ainsi vu Thierry Omeyer tirer à deux reprises à côté de la cage laissée vide par François-Xavier Chapon. Heureusement pour Paris, les frères Karabatic veillaient au grain en défense, dans un duel passionnant avec Mathieu Bataille et la recrue Ben Ali (2-2, 5’). Les joueurs de Noka Serdarusic trouvent trop souvent le portier ivryen pour se détacher et faire la différence, tandis que Ruiz et Vium font tourner le compteur pour les val de marnais (4-5, 11’).

Hansen déroule à sept mètres

Ivry, neuvième de Starligue la saison passée, avait déjà besoin de se faire pardonner suite à son revers subi à Nice en Coupe de la Ligue samedi dernier (27-25). Cela s’est vu dès le départ, avec une application qui aurait permis au collectif Rouge et Noir de se sortir du piège niçois. Il fallait alors la précision de Mikkel Hansen aux jets de sept mètres (7 buts en première période) et le bras millimétré de Stepancic pour créer un premier écart significatif, avec un 4-0 à la clé (8-5, 16’). Brasseleur, Vium et le demi-centre slovène Furlan ne se laissent pas abattre et proposent des séquences de jeu bien huilées (8-9, 21’). C’est alors le moment que choisit Noka Serdarusic pour faire rentrer sa pépite norvégienne, Sander Sagosen. La recrue star du PSG à l’intersaison trouve tout de suite sa place pour mener le jeu de sa nouvelle équipe. Dans le même temps, Luc Abalo se rappelle au bon souvenir de son ancien club avec un doublé. Ivry essuie un nouveau 4-0 (12-9, 25’), encore amplifié dans les derniers instants de la première période. Le temps mort de Rastko Stefanovic n’y fait rien : Paris exploite les moindres pertes de balle et erreurs des ivryens qui rentrent aux vestiaires avec cinq buts dans la musette (16-11).

Corrales est déjà chaud

Remy Gervelas et Rodrigo Corrales font leur entrée en seconde période. Le nouveau portier espagnol du PSG ne met pas longtemps à se rassurer avec quelques arrêts et une intégration qui semble déjà optimale. Même si un faux rythme se dégage des premières minutes du deuxième acte, c’est bien Paris qui en tire à nouveau les bénéfices. Uwe Gensheimer prend le relai de Mikkel Hansen sur penalties, avec réussite (19-12, 34’). Ivry tente de résister, notamment via son pivot Ben Ali qui ne ménage pas ses efforts pour trouver sa place entre Rémili et Luka Karabatic dans la défense parisienne. Le qatari est même à la limite de la rupture avec une grosse faute sur Nikola Karabatic sanctionnée d’une sortie pour deux minutes (22-15, 40’).

Le champion de France en titre ne se laisse pas impressionner par les gros bras ivryens. Rodrigo Corrales reçoit déjà sa première ovation du public de Coubertin en se montrant fidèle au rendez-vous dans les buts (50% d’arrêts !). Voilà une bonne nouvelle pour les parisiens qui pourront compter sur un duo complémentaire dans les cages, indispensable lorsque des matches plus serrés que celui contre Ivry se présenteront sur leur route (23-17, 46′). Après sa défaite contre Nantes en finale du Trophée des Champions, Paris a fait le plein de confiance dans son antre. Noka Serdarusic en a profité pour donner du temps de jeu à une grande partie de son effectif, preuve que le turn-over sera certainement plus marqué cette saison que par le passé. Le jeune Dylan Nahi ainsi que le pivot qatari Jovo Damjanovic ont ainsi eu le droit à leur part du gâteau. Les parisiens l’emportent au final 30-22. Place à la bouillante Sparkassen-Arena dimanche. Une autre paire de manches, assurément.

Les statistiques :

PSG : Omeyer (5 arrêts), Corrales (11 arrêts) ; Gensheimer (3/4), Mollgaard, Stepancic (3/5), Sagosen (4/6), Kounkoud (3/6), Damjanovic (1/1), Remili (2/3), Abalo (3/3), L. Karabatic (2/4), Hansen (8/14), N. Karbatic (1/3), Nahi (0/1), Narcisse, Nielsen.

Ivry : Chapon (6 arrêts), Gervelas (4 arrêts) ; Vium (5/9), M. Bataille (2/3), Furlan (5/8), Martinez (2/2), Bouchillou, Enzo (0/1), Ben Ali (5/7), Castro, Badi (0/2), Ruiz (1/4), Rios, Brasseleur (2/5).

Olivier Poignard, à Coubertin

Pub Espace Pronos Starligue

9 CommentairesPoster un commentaire

  1. Kieler - le 13 septembre 2017 à 22h32

    Mais Kiel n’est pas prêt pour le PSG 😂

  2. Sander - le 13 septembre 2017 à 22h34

    Attention à la redescente pour Paris, les débuts de saison en ldc ne sont pas toujours des réussites notamment en Allemagne (Kiel l’an passé, Flensbourg il y a 2 ans)

  3. Sasori9 - le 13 septembre 2017 à 23h24

    Kiel n'est peut être pas prêt mais il n'a pas oublié la pire déculotté de l'histoire de LdC contre PSG la saison dernière avec 42-24. Alors ils vont tout faire pour laver l'honneur devant les mamies et les papys de Kiel. Alors méfiance méfiance…

Afficher tous les commentaires

Laisser un commentaire

Champs requis *

Handnews sur Facebook
En direct Voir toutes les brèves