Starligue – J26

Pour Saran, la délivrance

Dans un dernier match lunaire, Saran s’impose face à Chambéry au Phare (26-28). Si pour Chambéry la cinquième place finale était acquise rendant le match sans enjeu, il en était tout autre pour Saran qui sauve sa place au bout du suspens.

On est à la 51e minute du match. Fabien Courtial pose le temps mort à l’entrée du money-time (23-24, 51e). Sait-il alors qu’elle est la situation à Créteil ? Il doit peu s’en soucier alors que son équipe est aussi en position de force et que seule la victoire pourrait être salvatrice. Le jeu à sept en attaque, systématique depuis le début de match, est maintenu. Seuls quelques ajustement sont fait en défense, pour remettre du jus : il faut aider des gardiens bien en peine face à des savoyards qui, une fois passé la défense haute agressive, connaissent peu de résistance face aux derniers portier. Fabien Courtial ne fait donc que quelques ajustements finaux, et il aurait tort de se priver car son équipe a mené ainsi tout le match. Les derniers buts de Drouhin seront décisif. L’ailier droit qui aura sorti toute sa rage dans ce dernier match porte son équipe tout en haut : vers la délivrance (26-28, SF).

En tong et en treillis

Le match aura été une opposition de style des plus étonnante. Certains dans les tribunes étaient en tong pour fêter les vacances, et d’autres sur le terrain jouaient sur un rythme de sandball. Le jeu sans gardien de Saran le permet bien avec des buts de Yann Genty ou Remi Feutrier, les grands chambériens de la soirée, depuis leur zone. Quelques fois, ce jeu spectacle permet à la foule de passer un bon moment, comme lorsque Melic lance parfaitement Minel pour un kung-fu d’école (15-16, 34e). Chambéry n’a d’ailleurs jamais été très loin, donnant même des frissons aux accompagnateurs saranais lorsque Edin Basic marque le sept mètre pour passer devant (11-10, 24e). Mais lorsque les couteaux sont tirés des fourreaux, Chambéry se trouve moins enclin à se jeter dans l’arène. C’est l’activité décuplé et l’agressivité Saranaise – de la défense avancée à l’attaque à sept et deux pivots – qui méritait bien de l’emporter. Saran était en commando et avait sorti le treillis. Mission accompli.

La feuille de match

Arbitres : Bourgeois et Moreno

Chambéry – 26

Exclusions : Briffe, Marescot, Paturel

Yann Genty (GB – 7/27 ; 2 buts sur 3 tirs) ; Julien Meyer (GB – 1/8) – Benjamin Gille (Cap) ; Alexandre Tritta (2/4) ; Fabien Chazallet ; Marko Panic (3/5) ; Edin Basic (1/2 dt 1/1 sur 7m) ; Remi Feutrier (5/8) ; Romain Briffe (1/2) ; Johannes Marescot (3/6) ;Melvyn Richardson ; Pierre Paturel (2/2) ; Grégoire Detrez ; Quentin Minel (1/1) ; Fahrudin Melic (6/7) ; Damir Bicanic ().

Saran – 28

Exclusions : Diaw, Acquevillo (2), Kolle

Alexis Poirier (GB – 0/3) ; Miroslav Kocic (GB – 7/25) – Andréa Guillaume ; Matthieu Drouhin (7/10 dt 4/5 à 7m) ; Arnaud Lamazaa-Parry (0/1) ; Tomi Vozab (3/9) ; Ibrahima Diaw (0/1) ; Igor Anic (4/5) ; Evaris Muyembo ; Yoann Perrin ; Yann Gheysen ; Jean-Jacques Acquevillo (5/6) ; Japhet-Romuald Kolle (1/2) ; Alexi Jallamion (4/4) ; Monzale Mbemba ; Nicolas Bordier (4/6).

À Chambéry, Maxime Thomas

Pub Espace Pronos Starligue

8 CommentairesPoster un commentaire

  1. Rv 37 - le 8 juin 2017 à 23h44

    Bravo. Bon coaching.
    Maintien mérité. Maintenant il faut bâtir une équipe plus forte.

  2. L'arbitre - le 9 juin 2017 à 00h08

    Super ! Tres content pour ce club qui se bat pour grandir.

  3. okay - le 9 juin 2017 à 00h17

    Heureusement pour Chema et la LNH

Afficher tous les commentaires

Laisser un commentaire

Champs requis *

Handnews sur Facebook
En direct Voir toutes les brèves