Starligue

A Montpellier, on veut “apprendre à gagner les finales”

Montpellier disputait le week-end dernier le tournoi du Masters de Grenoble, où il a terminé second après sa défaite face à Chambéry en finale. L’occasion de discuter avec son manager Patrice Canayer et ses deux arrières droit, Valentin Porte et Melvyn Richardson, sur la préparation en cours et le début de saison qui se profile. Montpellier dispute à partir d’aujourd’hui l’Eurotournoi à Strasbourg.

Patrice Canayer ne se cache pas après sa seconde défaite en préparation, une nouvelle fois en finale. Mais il ne veut pas lui donner plus d’importance que cela non plus : “Replaçons dans le contexte : on est en préparation. C’est évident que le résultat n’est pas celui espéré, on n’aime pas perdre qui plus est quand on est Montpellier. On est déçu ce soir, et Chambéry a mérité sa victoire.” Montpellier entrevoit déjà des problèmes, dont les débuts de matchs ou l’efficacité devant le but, mais le manager ne s’alarme pas et replace une nouvelle fois le contexte : “La préparation sert à voir où sont les difficultés pour les corriger. Vous les avez bien identifiées, nous les avons bien identifiées, à nous de travailler au niveau du staff et des joueurs pour trouver des solutions à nos difficultés. Je ne dirais pas encore à nos problèmes, mais à nos difficultés” .

Un effectif pour gagner

Parmi les péripéties de cette préparation, l’arrivée tardive de Melvyn Richardson – revenu blessé du mondial, comme Aymeric Minne – et le mauvais coup de Soussi, la recrue de la base arrière : “Soussi est bien là, il est avec nous, il s’entraîne. Il a un petit problème au genou, qui a gonflé la semaine dernière. On a adapté le programme, plus spécifique sur sept-huit jours. On a Kavticnik qui revient à la vitesse prévue… On a pas de soucis à part des petits pépins. On est plus aujourd’hui dans un travail de cohésion à trouver.” Pour atteindre les sommets auxquels le club s’attache depuis toujours, même le trophée des champions auquel pourtant l’entraîneur avait montré peu d’attachement en interview : “J’ai dit que le trophée des champions n’était pas une compétition qui donnait des trophées, je n’ai pas dit qu’on n’irait pas pour gagner ! Quand je perds, je ne dis pas que je suis venu en dilettante. Je dis seulement que le tournoi des champions est plus qu’un tournoi, mais que ce n’est pas encore la vraie compétition.” La vraie compétition, c’est le championnat, et la ligue des champions, auquel le club a été invité avec le PSG et Nantes : “La ligue des champions, c’est un plaisir et un honneur de la disputer. On est très heureux. On est dans une poule où l’objectif sera d’être dans les deux premiers” .

Le bonheur se trouve à droite

Une exigence que les deux arrières droit de Montpellier ont bien intégrée. Valentin Porte bien sûr, après une année déjà à Bougnol : “On fait une très bonne préparation et physiquement on est prêts !” L’arrière – interrogé avant la finale – ne pensait qu’à celle-ci : “Même si ça reste des matchs amicaux et, qu’on gagne ou qu’on perde, ça ne va pas changer grand chose, il faut qu’on apprenne à gagner des matchs importants comme des finales. Dans la saison, on en aura peut-être et il faut gagner ce genre de match.” Après la défaite, Melvyn Richardson était moins enthousiaste, mais le discours est le même : “Montpellier est une équipe qui veut jouer sur tous les tableaux, qui veut gagner n’importe quel tournoi et n’importe quel match. Nous l’objectif, c’était de gagner donc forcément c’est frustrant.” Le néo-montpelliérain n’a pourtant pas grand chose à se reprocher, alors qu’il revenait tout juste de blessure, de même que Valentin Porte, impressionnant de puissance ces deux jours. Les deux joueurs, qui promettent d’être une paire brillante du championnat, se sont bien (re)trouvés : “Ça fait du bien car Melvyn n’est arrivé que hier, il était rentré blessé. Sur le dernier tournoi en Allemagne j’étais un peu seul, il me tardait qu’il vienne ! Ça fait plaisir car on peut échanger, on peut discuter. On se connaît un peu et il est très bien et sympa. Je pense qu’on va faire une très bonne saison et ça peut faire que du bien un joueur comme Melvyn.” Ce dernier se sent en tout cas déjà bien en Hérault : “Tout le monde m’a bien intégré, l’ambiance est top. Tout le monde est ouvert et est venu me voir. Avec Val’ on se connaît un petit peu, on se complète bien.” À droite à Montpellier, tout baigne.

Maxime Thomas, propos recueillis à Grenoble

HandNews nouvelle application

2 CommentairesPoster un commentaire

  1. emilcostarica - le 24 août 2017 à 20h48

    mais à gauche…?

    • jpf_hb - le 25 août 2017 à 08h46

      C'est ce que je pensais aussi jusqu'à hier soir, mais après le match de montpellier hier (même si ce n'était que Moscou en reconstruction avec plein de jeunes), les arrières gauches étaient excellents aussi 😉

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).