CdF (M) – 16e

Cesson et Pontault au tapis


Le début des 16e de finale de la Coupe de France a déjà été fatal à deux formations de Starligue. Pontault a été battu d’un but (25-24) à Massy tandis que Cesson s’est cassé les dents sur Chartres (35-31).

L’entrée en lice des clubs de Starligue en Coupe de France sentait le piège. Alors que seulement six rencontres ont été disputées, deux formations de première division sont déjà au tapis. Émoussé par ses prolongations il y a deux jours contre Ivry en quarts de finale de la Coupe de la Ligue, Pontault-Combault a rendu les armes de justesse face à Massy (25-24). Les pontellois, qui présentaient un effectif rajeuni pour l’occasion, n’ont jamais mené au score. Ils ont compté jusqu’à quatre buts de retard en première période (10-6, 23′) mais ont ensuite toujours réussi à rester au contact des massicois (11-10 à la pause). Massy n’a jamais pris le large au score, voyant même son adversaire du jour recoller en début de seconde période (14-14, 35′). Emmené par Nuno Goncalves (4 buts) et Junior Réault (4 buts), Massy a su préserver son court avantage jusqu’au bout et s’offrir le scalp des pontellois (25-24).

Cesson a également été sorti de la Coupe de France. Chartres s’est imposé de quatre buts (35-31) en maîtrisant parfaitement la rencontre. Le leader de Proligue a compté jusqu’à 8 buts d’avance en première période (16-8). Totalement dépassé en défense, Cesson a tenté de laisser passer l’orage. A la pause, l’écart restait cependant conséquent (18-13). Ben Ali a donné le tournis aux défenseurs bretons avec 7 buts à son actif lors des 30 premières minutes. Onufriyenko n’est pas en reste par la suite (6 buts) et permet à son équipe de maintenir la cadence dans le deuxième acte. Dans un match engagé, avec les cartons rouges de Bolaers et Ben Ali, Cesson n’abdique pas et recolle à deux buts seulement (26-24, 45′). Le temps faible cessonnais est ensuite parfaitement exploité par Chartres qui élimine les bretons de la Coupe de France (35-31).

L’autre performance de la soirée est à mettre à l’actif du CPB Rennes. Emmenée par Jean-Baptiste Laz (7 buts,) la formation de Nationale 1 a éliminé Cherbourg (26-24). La JS avait mal commencé la rencontre et était à quatre longueurs à la pause (15-11). Contrairement à son voisin cessonnais, le CPB Rennes sera présent en huitièmes de finale de la compétition.

Nîmes s’est montré sérieux et appliqué sur le parquet de Villeurbanne (25-31). Le pensionnaire de Nationale 1 a eu du mal à contenir les attaques adverses, avec 19 buts encaissés lors du premier acte (13-19). Avec sept buts chacun, Elohim Prandi et Mohammad Sanad ont grandement contribué à la qualification des gardois.

Chambéry a également passé l’obstacle de l’Elite Val d’Oise en s’imposant de dix buts (20-30). Les joueurs d’Erick Mathé se sont détachés progressivement au tableau d’affichage (10-14 à la pause), avant d’accentuer leur avance dans le deuxième acte (14-22, 46′). A noter les 7 buts de Fahrudin Melic et les 4 réalisations d’Hugo Brouzet et Clément Damiani.

Enfin, Istres a été chercher une victoire qui fait du bien au moral des troupes sur le parquet de Billère (27-35). Le collectif de Gilles Derot, lanterne rouge en Starligue, est passé par toutes les émotions. Après avoir eu le match en main (6-1, 17′), les provençaux ont subi un véritable passage à vide, encaissant un 4-1 puis un 3-0 quelques minutes plus tard. A la pause, Billère était dans le coup (16-17). Remontés en revenant sur le parquet, les istréens infligent un 5-0 rédhibitoire dès la reprise, avec notamment Feuchtmann à la finition (16-22, 37′). Istres a alors le match bien en main et contrôle la situation jusqu’à la fin (27-35).

Les résultats :

Chartres (Proligue) – Cesson (Starligue) : 35-31
CPB Rennes (N1) – Cherbourg (Proligue) : 26-24
Massy (Proligue) – Pontault (Starligue) : 25-24
Elite Val d’Oise (N1) – Chambéry (Starligue) : 20-30
Billère (N1) – Istres (Starligue) : 27-35
Villeurbanne (N1) – Nîmes (Starligue) : 25-31

Le programme des matches de samedi et dimanche :

Samedi 15 décembre :
19h – Nice (Proligue) – Toulouse (Starligue)
20h – Créteil (Proligue) – Tremblay (Starligue)
20h – Rezé (N1) – Dunkerque (Starligue)
20h – Antibes Juan les Pins (N2) – St Raphaël (Starligue)
20h – Besançon (N1) – Aix (Starligue)
20h30 – Saran (Proligue) – Ivry (Starligue)
20h30 – Nancy (Proligue) – Sélestat (Proligue)
20h30 – Limoges (Proligue) – Montpellier (Starligue)

Dimanche 16 décembre :
15h – Dijon (Proligue) – PSG (Starligue)
15h30 – Caen (Proligue) – Nantes (Starligue)

Olivier Poignard

13 CommentairesPoster un commentaire

  1. Tino - le 15 décembre 2018 à 00h18

    Bravo chartres pour votre victoire. Cesson sieste fait dominer y’a de jeux à cesson.la saison va être longue. Gaudin change de métier fais une carrière c’est tout.

  2. Tino - le 15 décembre 2018 à 00h50

    Bravo chartres pour votre victoire. Cesson s’est fait dominer y’a pas de jeux à cesson. La saison va être longue. Gaudin change de métier t’a fait une carrière c’est tout

  3. Pascal - le 15 décembre 2018 à 08h20

    Tino ,obligé de vous relire !pas terrible pour quelqu’un qui veut faire la morale .

Afficher tous les commentaires

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).