EdF (M)

Ce qu’il faut retenir de la liste des Bleus

Didier Dinart a communiqué ce lundi la liste des joueurs retenus pour effectuer la préparation au mondial. Voici les quatre éléments à retenir, ainsi que les questions qui restent en suspens avant l’annonce de la liste officielle pour le championnat du monde.

Un groupe limité à 20 joueurs

Contrairement aux préparations du Mondial 2017 et de l’Euro 2018 pour lesquelles Didier Dinart avait convoqué 21 joueurs, le sélectionneur des Bleus a cette fois-ci fait appel à un groupe légèrement plus resserré, avec 20 éléments. « Les 17 joueurs qui ont participé, en octobre, à la semaine de qualification à l’Euro 2020, ont été rappelés ainsi que trois joueurs de retour de blessure » explique Didier Dinart, en faisant référence aux trois « revenants » Michaël Guigou, Romain Lagarde et Olivier Nyokas.

Deux gardiens seulement

Lors de la préparation de l’Euro il y a un an, Didier Dinart avait fait appel à trois gardiens (Dumoulin, Gérard et Meyer). Le sélectionneur des Bleus avait également débuté la préparation au championnat du monde un an plus tôt avec trois portiers (Omeyer, Gérard et Dumoulin). Preuve que le duo Gérard – Dumoulin est désormais bien installé et que la concurrence derrière eux est pour l’instant encore floue, le sélectionneur n’aura donc pas de gardien à retirer de sa liste définitive pour la compétition. Sauf blessure durant la préparation, Gérard et Dumoulin seront de la partie en Allemagne en janvier prochain. Avec 15 arrêts contre Nîmes la semaine passée, Cyril Dumoulin semble monter en puissance tandis que Vincent Gérard est encore loin de sa meilleure forme (3 arrêts à 15,8% de moyenne dimanche contre le PSG).

Qui pour « remplacer » Nikola Karabatic ?

Grand absent du mondial suite à son opération au pied, Nikola Karabatic va évidemment beaucoup manquer aux Bleus, que ce soit en attaque ou en défense. Pour pallier son absence, Didier Dinart pourrait opter pour Olivier Nyokas en attaque. Le nantais n’avait pas été appelé en équipe de France depuis un an. Il avait dû quitter le groupe France à Capbreton pour consolider sa fracture de la pointe de la rotule. « L’absence de Nikola Karabatic suscite des réflexions et Olivier Nyokas en fait partie, d’autant que Mathieu Grébille peut offrir une solution en défendant au poste 2, explique Didier Dinart. Une option qui permettrait éventuellement à Olivier, s’il est performant, de jouer un rôle dans l’équipe. » Dika Mem pourrait être l’une des options au poste de demi-centre, dans la continuité de certaines phases de jeu à l’Euro en Croatie il y a un an.

Qui restera à la maison en janvier ?

Joie France

Quatre joueurs parmi les vingt qui effectueront la préparation ne disputeront pas le mondial en janvier prochain. Les deux gardiens étant assurés de disputer la compétition, il reste donc 14 places à prendre pour 18 joueurs de champ sur la ligne de départ. Le poste d’ailier gauche devrait être mis à contribution, avec trois joueurs retenus pour la préparation (Guigou, Grebille, Caucheteux) ainsi que Kentin Mahé qui peut à la fois évoluer au poste de demi-centre et sur l’aile.

Si, en l’absence de Nikola Karabatic, Didier Dinart pourrait être tenté d’avoir trois demi-centre (Mem, Mahé et Claire), il y aurait alors seulement deux places pour les arrières gauches. Le sélectionneur devra faire un choix entre Lagarde, N’Guessan et Nyokas.

Le poste d’arrière droit pourrait également être concerné. Si Valentin Porte peut à la fois évoluer sur l’aile et sur la base arrière, Di Panda, Remili et Richardson seront-ils tous les trois du voyage en Allemagne ? Le choix ne s’annonce pas simple pour Didier Dinart.

Enfin, le point le plus épineux à trancher concernera certainement le poste de pivot. Avec quatre joueurs de haut niveau (le capitaine Cedric Sorhaindo, ainsi que Ludovic Fabregas, Luka Karabatic et Nicolas Tournat), le sélectionneur est confronté à un problème de riche. Les matches de préparation contre la Slovénie les 5 et 7 janvier au Kindarena de Rouen permettront certainement d’y voir plus clair avant l’annonce de la liste officielle.

Olivier Poignard

43 CommentairesPoster un commentaire

  1. Morcheeba - le 10 décembre 2018 à 23h50

    Nyokas, Tournat, Di Panda et Fréville devraient faire les frais de la concurrence plus forte et sécurisante sur leur poste.

  2. Morcheeba - le 10 décembre 2018 à 23h51

    Nyokas, Tournat, Di Panda et Grébille devraient faire les frais de la concurrence plus forte et sécurisante sur leur poste.

  3. SportBilly - le 11 décembre 2018 à 00h52

    paLLier

    Ça doit faire 200 fois qu’on le dit

Afficher tous les commentaires

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).