EHFCup (F) – 2e tour

Paris pousse Nantes vers la sortie

Grâce à un but d’Océane Sercien-Ugolin à la dernière minute, Paris 92 a éliminé Nantes (23-18) au deuxième tour de Coupe EHF. Dominatrices dans tous les compartiments de jeu pendant tout le match, les Parisiennes auraient même pu s’imposer par un écart plus conséquent sans la performance de la paire Attingré – Gabriel dans le but nantais. Paris 92 et Besançon seront les deux représentants français au troisième tour de cette compétition.

En pleurs au coup de sifflet final, les Parisiennes sont allées chercher loin, très loin dans leurs ressources pour éliminer Nantes ce soir. Avec douze joueuses sur la feuille de match, privées de Horacek et Hanna Oftedal, les joueuses d’Arnaud Gandais ont finalement réussi à donner un ultime coup de collier dans la dernière minute pour se retrouver cinq buts devant leur adversaire, une avance suffisante au vu du résultat à l’aller (26-31). Crina Pintea, auteure d’un match gigantesque, n’en revient toujours pas : “Je suis tellement heureuse qu’on se soit qualifiées, explique-t-elle. En plus, jai raté mon dernier pénalty à un moment crucial (ndlr : Paris pouvait passer à +5 à trois minutes de la fin), je m’en serais beaucoup voulu si on  n’avait pas poursuivi cette aventure à cause de ça ! Toute la semaine on s’était dit que nous étions capables de remonter cet écart. Je suis quelqu’un d’optimiste donc je savais qu’on pouvait le faire.”

Pourtant, face à une formation nantaise totalement absente dans le jeu, les Parisiennes ont dû prendre leur mal en patience. Armelle Attingré (10 arrêts) puis Catherine Gabriel (10 arrêts) auront en effet porté leur équipe à bout de bras pendant l’ensemble du match. “Heureusement qu’on a eu deux gardiennes qui ont caché la misère car on doit prendre un écart plus important que ça, lâche Fred Bougeant, l’entraîneur nantais dans une colère froide. C’est absolument incroyable… Sortir des plans de jeu comme ça, faire une première mi-temps pareille (12-9, MT)… Il n’y en a pas eu une pour racheter l’autre, expérimentée ou non-expérimentée. C’est catastrophique. On a fait quatre séances vidéos, on a voulu faire évoluer le projet de jeu sur ce deuxième match après avoir fait les choses plutôt bien la semaine passée… Pendant une semaine, tu prévois des plans bis, 3, 4 et, au final, elles n’écoutent rien.

Touchée à l’épaule la semaine passée, l’absence de Tamara Horacek a finalement été compensée par un jeu d’attaque placé très fluide et une excellente complémentarité entre la base arrière et Crina Pintea. “L’absence d’Horacek a mis d’autres joueuses sous pression et ça m’a plutôt plu, sourit Arnaud Gandais, le coach parisien. On avait moins de rotation et nous savions que, pour se qualifier, toutes les filles devaient être à leur meilleur niveau. Déborah Lassource, par exemple, a fait un gros match, a bien pesé sur le jeu et a été solide défensivement. J’avais partagé avec elle beaucoup de doutes depuis le début de saison mais elle nous a donné une belle réponse aujourd’hui. Je suis très content pour elle.”

Si Paris 92 a réalisé une performance collective de grande classe, Nantes, de son côté, va pouvoir longtemps ruminer cette élimination précoce de Coupe EHF. Coupables d’un nombre incalculable d’erreurs offensives pendant tout le match, ses gardiennes avaient pourtant réussi à sauver les meubles pendant 59 minutes et 36 secondes… “Je ne suis pas surpris par ce résultat, regrette Fred Bougeant, le technicien nantais. C’est l’équipe la plus indisciplinée que j’ai entraînée dans toute ma carrière. Je suis déçu pour le club et tous ceux qui s’investissent pour le faire vivre. Mais pour les joueuses, je pense qu’il est parfois bon de prendre une vraie claque dans la gueule. Et aujourd’hui, elles en ont pris une. La Coupe d’Europe nécessite un investissement particulier et elles ne se sont pas montrées à la hauteur. Elles se sont comportées comme des enfants gâtées. Toute la semaine, on les avait mises en garde. Se faire punir de cette façon va peut-être les rendre plus mâtures…”

Mardi, Paris 92 connaîtra son adversaire pour le troisième tour de la compétition. “En Coupe d’Europe, je préfère perdre le match aller même si là on partait d’un peu loin plutôt que de gagner d’un ou deux buts, avertit Arnaud Gandais. Ce soir, j’y ai toujours cru. J’avais rappelé aux filles que, l’année passée, nous avions réussi à remonter Erd de dix buts en prenant notre temps. Là, nous devions prendre un but d’avance toutes les douze minutes. Donc, on était large (sourires).”

A Issy, Clément Domas

Deuxième tour retour de Coupe EHF

Paris 92 – Nantes Atlantique HB 23-18 (12-9)
Paris 92. Gardiennes : Satrapova 11 arrêts et 1 but, Alric. Joueuses de champ : Pintea 9 buts, Frey 3, Lassource 3, Deba 2, Sercien-Ugolin 2, Bulleux 1, Mala 1, Mazens 1, Fofana, Moore.
NAHB. Gardiennes : Attingré 10 arrêts, Gabriel 10 arrêts. Joueuses de champ : Niakaté 5 buts, Baudouin 4, Escribano 3, Ahanda 1, Bellec 1, Boutrouille 1, Ekoh 1, Gomes 1, Lignières 1, Ayglon-Saurina, Chesneau, Loquay, Mandret, Casol.

4 CommentairesPoster un commentaire

  1. Sasori9 - le 22 octobre 2018 à 07h47

    IPH ou P92 est capable de faire un match extraordinaire et aussi, malheureusement, le pire match !!!
    Dommage que cette équipe est très irrégulière…..

  2. TomHand44 - le 22 octobre 2018 à 08h34

    Le coach nantais ne semble pas avoir sa langue dans sa poche !
    Si ce qu'il dit est vrai, il ne doit pas s'amuser tous les jours avec des joueuses comme ça.

    • florent2208 - le 22 octobre 2018 à 09h50

      C'est incroyable d'avoir un groupe comme ça , et c'est pas comme si le président avait déjà fait une sortie dans la presse concernant , l'état d'esprit du groupe et de certaines en plus…. Quel gâchis vu l'effectif et le pédigré de cet entraîneur.

Afficher tous les commentaires

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).