Golden League (F)

Les Françaises remettent le bleu de chauffe

L’Équipe de France féminine débute aujourd’hui la première étape de la Golden League version 2018/2019. A deux mois et deux jours du début de l’Euro 2018 en France, il est l’heure pour les Bleues de se remettre sérieusement au travail !

Réunies en début de semaine à la Maison du Handball de Créteil, l’équipe de France a pu profiter pour la première fois des installations flambantes neuves et uniquement dédiées à leur sport. 14 000m² de surface, deux terrains, deux restaurants, 144 lits, un espace soin… L’ensemble a de quoi faire tourner la tête ! “Qui aurait pu imaginer il y a quelques années, qu’on puisse travailler dans ces conditions là, questionne tout sourire Olivier Krumbholz, le sélectionneur des Bleues. Ce qui est gratifiant est que tout a été pensé pour le bien-être des athlètes. Il y a ici tout ce qu’il faut pour se préparer dans des conditions optimales. Symboliquement, c’est très fort pour nous d’avoir commencé notre premier rassemblement ici. C’est presque comme un rêve qui devient réalité finalement.”

(photo : Bertrand Delhomme)

Le groupe ne s’était pas réuni depuis la tournée aux Antilles, en juillet dernier. L’ambiance était donc aux retrouvailles, près de deux mois plus tard. “Ça faisait un moment qu’on ne s’était pas rassemblées de cette façon, appuie Orlane Kanor. Depuis août, on est surtout dans l’esprit club donc on était toutes très contentes de se retrouver ici”. 

Les Bleues se sont envolées hier avec un groupe légèrement remanié depuis leur rassemblement dimanche. Grace Zaadi, pour une douleur au mollet, Siraba Dembele, pour raisons personnelles, Camille Ayglon-Saurina et Catherine Gabriel n’ont pas été retenues. Pour sa liste de 18 joueuses, Olivier Krumbholz a fait appel en dernière minute à Gnonsiane Niombla et Constance Mauny, convoquée pour la première fois en équipe de France A. “Et je resterai ouvert jusqu’à l’Euro, prévient le sélectionneur des Bleues. On a un prochain stage en octobre, il est tout à fait envisageable de faire des essais à ce moment aussi. On ne s’interdit rien.”

Sur quatre jours, l’équipe de France affrontera le Danemark, la Norvège puis la Pologne. “Cette première étape sera pour travailler et non pour tirer des évaluations, prévient Olivier Krumbholz. Il est hors de question de commencer à tirer sur les organismes même en l’absence de certaines joueuses. On va faire des rotations, tout le monde aura sa chance. L’enjeu est d’être opérationnel avec tout le monde et non pas six ou sept joueuses. Il n’y aucune pression sur le résultat mais nous resterons très exigeants sur la qualité du jeu.” Une bonne occasion de “se tester, voir un peu où on en est”, évoquait lundi Siraba Dembele, avant l’annonce de son forfait.

Travail sera donc le mot d’ordre ce weekend avec, en ligne de mire, le premier championnat d’Europe jamais organisé en France.

Jeudi 27 septembre – 21h00 : Match France – Danemark à la Vibocold Arena de Viborg – sur beIN SPORTS.
Samedi 29 septembre – 14h00 : Match France – Norvège à la Ceres Arena d’Aarhus – sur beIN SPORTS.
Dimanche 30 septembre – 14h45 : Match France – Pologne au Forum Horsens de Skanderborg sur beIN SPORTS.
HandNews & CasalHand

1 CommentairePoster un commentaire

  1. No - le 29 septembre 2018 à 14h53

    Je vois aucun commentaire alors J y vais pas pas 4 chemins :
    Si l on souhaite remporter l euro à la maison il faudra aussi un casque à pointe avec le bleu de chauffe elle ont le Boulard ces filles la faute à Krumbolz

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).