Mondial 2019

Les 19 joueurs espagnols pour la préparation


Jordi Ribera a annoncé la liste des 19 joueurs espagnols retenus pour la préparation au mondial en janvier prochain. 16 des 19 internationaux étaient présents lors du dernier Euro victorieux en Croatie.

Le sélectionneur espagnol mise sur la continuité pour le prochain mondial. A l’exception des nantais Valero Rivera et David Balaguer, non retenus, Jordi Ribera a appelé les 16 autres champions d’Europe il y a moins d’un an. L’Espagne devrait donc avoir un visage proche de celui qui lui avait permis de décrocher son premier titre continental à Zagreb.

Les nouveautés concernent trois joueurs seulement : Sergey Hernández (gardien de La Rioja), Aleix Gómez (ailier droit de Barcelone) et Abel Serdio (pivot de Valladolid). “Abel vient de jouer deux années à grand niveau, explique le sélectionneur ibérique. C’est important d’être dans la continuité.” Quant à Aleix Gomez, devenu un joueur qui compte au Barça, “ce n’est plus le futur mais déjà le présent” estime Jordi Ribera. Qui ajoute : “Cette convocation est la récompense de son efficacité en club.”

La Starligue est bien représentée dans cette liste de 19 joueurs avec six éléments: Rodrigo Corrales (PSG), Daniel Sarmiento (St Raphaël), Viran Morros (PSG), Eduardo Gurbindo (Nantes), Iosu Goñi (Aix) et Ferran Solé (Toulouse). La liste définitive de 16 joueurs pour le mondial sera communiquée à l’issue de la seconde phase de la préparation qui verra le champion d’Europe en titre disputer le tournoi international de Palencia du 3 au 5 janvier.

Les 19 joueurs espagnols :

Gardiens : Gonzalo Pérez de Vargas (Barcelone), Rodrigo Corrales (PSG), Sergey Hernández (Logroño La Rioja)
Demi-centre : Raúl Entrerríos (Barcelone), Daniel Sarmiento (Saint-Raphaël)
Arrières gauches : Joan Cañellas (Pick Szeged), Daniel Dujshebaev (Kielce), Viran Morros (PSG), Iosu Goñi (Aix)
Arrières droits : Álex Dujshebaev (Kielce), Eduardo Gurbindo (Nantes)
Ailiers gauches : Ángel Fernández (Kielce), Aitor Ariño (Barcelone)
Ailiers droits : Ferrán Solé (Toulouse), Aleix Gómez (Barcelone)
Pivots : Adriá Figueras (Granollers), Julen Aginagalde (Kielce), Gedeón Guardiola (Rhein-Neckar Löwen), Abel Serdio (Valladolid)

Olivier Poignard

HandNews & CasalHand
Pub Espace Pronos EDF

8 CommentairesPoster un commentaire

  1. cochonne - le 18 décembre 2018 à 09h22

    Et pendant ce temps, Tomas continue de manger son chapeau.
    Fallait pas le chercher Jordi…fallait pas le chercher.

  2. florent2208 - le 18 décembre 2018 à 10h00

    ¨Par contre faudra m'expliquer en quoi Ferran Sole et Angel Fernandez sont chacun respectivement meilleurs que Balaguer et Valero Rivera…. et derrière il sélectionne Gurbindo qui a dû jouer à peine 5-6 matchs cette saison. Limite un Maqueda vu sa forme et ses matchs avec Szeged je n'aurais pas trouvé ça ridicule. Et Anti doit être inquiet de voir que Gurbi a été appelé. La sélection fait moins rêver quand même et pourtant ils sont champion d'europe en titre.

    • rkj4 - le 18 décembre 2018 à 10h56

      Tu sais, je crois qu'aucune sélection nationale, même de premier plan, ne partira avec un effectif qui fait complètement rêver.
      Alors oui, évidemment, la sélection espagnole n'est pas implacable à tous les postes. Et on peut en dire autant sur toutes les équipes, y compris la notre. Parce que répétons le, chez les gardiens et sur le côté gauche, on n'arrivera pas avec de grosses certitudes.
      Pour revenir aux Espagnols, on connait leur discipline collective et tactique qui, elle, reste invariable.

Afficher tous les commentaires

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).