All

Les infirmeries se remplissent et pour longtemps

On arrive à la fin du mois d’octobre, et la Bundesliga a déjà fait de nombreuses victimes. Pas mal de blessés graves après dix journées de compétition, si on exclut la coupe et l’Europe pour les quelques concernés. Presque une tradition pour le championnat allemand, connu pour avoir la plus grosse charge physique à supporter pour les joueurs. La Bundesliga a peut-être besoin de réformes, si elle ne veut pas voir un nouvel exode de ses joueurs stars… 

Tim Suton (23 ans, demi centre)

Alors qu’il a déjà subi plusieurs grosses blessures en début de carrière, Tim Suton a subi une nouvelle rupture du ligament croisé. Surexploité alors qu’il n’avait pas encore 18 ans, ayant inscrit plus de 200 buts en une saison en deuxième division allemande, son corps a été smis à rude épreuve très tôt, trop tôt. A seulement 23 ans et alors qu’il survolait les compétitions jeunes, il se retrouve désormais à Lemgo, club de milieu de tableau de Bundesliga, avec une nouvelle opération du genou et une indisponibilité pour la Mannschaft, déjà privée de Strobel.

Simon Ernst (25 ans, demi centre)

On pourrait presque raconter la même histoire pour Ernst que pour Suton. Un jeune demi centre plein de talent, mais les blessures n’ont que s’enchaîner. C’est déjà la troisième rupture des ligaments croisés pour Ernst, alors qu’il venait de refaire son entrée sur les parquets il y a à peine quelques semaines. Après autant de ligaments rompus en seulement quelques années, Ernst se pose la question de continuer sa carrière. Évoluant à Berlin et encore sous contrat, c’est un véritable coup dur pour les Renards qui misaient beaucoup sur lui, et pour l’équipe nationale, privée d’un autre demi-centre de talent. Par ailleurs, Berlin ne recrutera pas de joker médical pour le remplacer.

Simon Hald (25 ans, pivot)

Ça vient de tomber, Hald a subi lui aussi une rupture des ligaments croisés. Arrivé l’an dernier à Flensburg, Machulla misait sur lui pour prendre le rôle de Tobias Karlsson dans la défense de Flensburg, en plus d’être compétent dans le secteur offensif. Alors qu’il avait une belle progression et qu’il a prolongé jusqu’en 2023, le verdict est tombé et il sera, lui aussi, indisponible pour une durée d’au moins 6 mois. Dommage pour lui mais aussi pour le Danemark, car il avait été convoqué par Nicolaj Jacobsen pour la Golden League.

Sebastian Heymann (21 ans, arrière gauche)

Ceux qui suivent les compétitions jeunes le connaissent déjà, il s’agit de l’arrière gauche fétiche de la génération allemande de 1998, un grand arrière gauche très puissant. Et bien idem pour lui, il a subi une rupture des ligaments croisés. En plus d’être un énorme coup dur pour un jeune en pleine progression, Christian Prokop comptait sur lui avec l’équipe nationale, et aurait pu peu à peu y faire son trou. C’est également un coup dur pour son club, Göppingen, qui a connu un début de saison bien compliqué et qui doit faire bien mieux s’il veut retrouver l’Europe.

Marc Esche (20 ans, ailier gauche)

Le jeune ailier gauche de Leipzig a subi… Une rupture des ligaments croisés.  Faisant partie du club depuis 2013, Esche avait intégré le groupe pro en tant que doublure de l’indétrônable Lukas Binder. Malheureusement pour le jeune joueur, il s’est blessé au pire moment pour son club, qui va désormais enchaîner les grosses équipes et qui devrait perdre quelques plumes alors qu’il pointe actuellement à la 6ème place, à égalité de point avec Mannheim (5ème). Écarté du groupe pro, Raul Santos fait son retour dans l’effectif, pour permettre une rotation à Binder.

Mattias Zachrisson (29 ans, ailier droit)

Il n’y a pas que les genoux qui claquent en Bundesliga, puisque Zachrisson va manquer au moins toute la première partie de saison après une opération à l’épaule. Avec deux mauvaises nouvelles pareilles, rien d’étonnant à voir Berlin milieu de tableau. Avec un staff de plus en plus mécontent du rendement de l’équipe, les rumeurs d’un nouvel entraîneur sur le banc de la capitale la saison prochaine se font de plus en plus pressantes. Quoiqu’il en soit, Kristjan Andrésson a tenté de convaincre  sans succès Niclas Ekberg de reprendre le maillot suédois, alors qu’il a décidé d’arrêter la sélection nationale à 30 ans, supportant de moins en moins le rythme des compétitions.

Hampus Wanne (26 ans, ailier gauche)

L’ailier gauche de Flensburg, qu’on ne présente plus, a du subir une opération au talon à cause de problèmes osseux. En effet, ceux-ci lui causaient d’insupportables douleurs au tendon d’Achille, il sera donc indisponible au moins jusqu’à la trêve hivernale. Le club du nord a tout de suite réagit : en plus du jeune Mikkel Ebeling qui a fait quelques feuilles de matchs avec le groupe pro, Flensburg a décidé de prendre un joker médical en la personne de Marvin Lier, ailier gauche suisse qui évoluait au Pfadi Winterthur, prêté par le club pour une durée de 3 mois.

Outre d’autres blessés mais moins graves comme Steffen Weinhold, ou plus récemment le demi centre de Leipzig Lukas Witzke, les infirmeries du championnat allemand se sont bien vite remplies et risquent de continuer à l’être, malgré quelques retours comme celui de Moritz Preuss (pivot, SC Magdeburg), qui revient d’une rupture partielle d’un ligament croisé.

Julien Baudry

Pub Espace Pronos Allemagne

3 CommentairesPoster un commentaire

  1. Vardarian - le 23 octobre 2019 à 15h06

    Il serait vraiment temps de réduire le nombre d'équipes

  2. jpf_hb - le 23 octobre 2019 à 15h46

    " si elle ne veut pas voir une nouvelle exode de ses joueurs stars… "
    En France ? Quand on voit tous les blessés qu'il y a aussi ici, vaudrait mieux pas qu'ils viennent là si c'est pour ne pas se blesser.
    L'espagne pour remonter le niveau du championnat ?

  3. SportBilly - le 24 octobre 2019 à 17h51

    vous êtes vraiment des quiches e français, c’est pathétique. Au moins RELISEZ-VOUS !

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).