EHF Cup 

La Coupe d’Europe fait sa rentrée

Crédit photo : EHF

Vendredi soir, les compétitions européennes ont repris leurs droits dans la métropole stambouliote avec le premier tour préliminaire de la coupe EHF. La petite soeur de la Champions League vit là ses dernières heures avant de changer de format la saison prochaine.

Une reprise qui vaut le détour

Le détroit du Bosphore était en effet le théâtre d’une double confrontation entre les locaux du Besiktas, ancien participant à la ligue des champions et les Serbes du Metaloplastika Sabac, vainqueur de la plus prestigieuse des compétitions européennes en 1985 et 1986. La confrontation entre les deux équipes était à proscrire aux cardiaques puisqu’elle s’est conclue par deux scores de parité entre les deux équipes (25-25, 24-24). Mais c’est bien la formation d’Istanbul qui est éliminée via la règle du but à l’extérieur, la seconde rencontre étant considérée comme le match à domicile de Sabac, qui retrouvera au prochain tour les Slovènes du Gorenje Velenje.

Esch voit double pour rallier le deuxième tour

C’est dans un paysage marqué par l’industrie, sidérurgique cette fois ci, qu’avait lieu la seconde double confrontation entre les champions en titre luxembourgeois du Handball Esch et les doubles tenants du championnat de Géorgie, les Black Sea Boys de Batumi. Dans la chaleur toute caucasienne de la salle eschoise en ce dernier jour du mois d’août, les Géorgiens vont néanmoins prendre rapidement un coup de froid, n’inscrivant leur premier but qu’après une dizaine de minutes de jeu (4-1) puis subissant de plein fouet la supériorité et les contre attaques luxembourgeoises tout au long de la première mi-temps (17-5). Andrzej Gulbicki, le coach des locaux, peut même se permettre le luxe de ne pas aligner l’ensemble des six joueurs professionnels de son effectif d’entrée de jeu même si Martin Petiot, arrivé à l’intersaison en provenance de Chartres, terminera meilleur buteur de la rencontre avec 7 réalisations. La seconde mi temps est malheureusement pour les visiteurs du même acabit que la première malgré le large turn over pratiqué côté local, la rencontre se terminant sur le score fleuve de 38 à 16. Au grand désespoir de l’international Zurab Abramisshvili qui confie « préparer ce match depuis un mois ». La deuxième manche le lendemain ne lui apportera malheureusement guère plus de satisfaction, les joueurs des Terres Rouges conservant leur sérieux pour s’imposer largement 42 à 22 et ainsi s’offrir une affiche de gala au tour suivant puisqu’ils affronteront Azoty Pulawy, puissance montante du championnat polonais derrière Kielce et Plock et par laquelle sont récemment passés les anciens Chambériens Marko Panic et Jerko Matulic.

Bocholt aux portes du rêve, Visé aux frontières de l’exploit

Afin de trouver du suspens ce week-end dans le Bénélux, c’est vers le voisin belge qu’il fallait se tourner. Les tenants du titre de la Bénéligue, disputée comme son nom l’indique avec les voisins néerlandais, et champions de Belgique de l’Achilles Bocholt recevaient les autrichiens de Westwien avec une courte victoire 26 22 à la clé qui les autorise à rêver en vue du retour la semaine prochaine en Autriche.

C’est néanmoins à Visé, commune située sur la Meuse, au nord de Liège à la frontière avec les Pays Bas et réputée auprès des gastronomes pour sa spécialité à base d’oie, qu’il convenait de se rendre afin d’assister à la rencontre la plus enthousiasmante du week-end. Opposés aux Islandais du FH d’Hafnarfjordur et outsiders au coup d’envoi, les Mosans jouent sans complexe et vont jusqu’à compter quatre buts d’avance en début de rencontre (5-1), portés par leur capitaine et joueur des Red Wolves Yves Vancosen. Les Islandais s’accrochent mais ne parviennent pas à combler leur retard et rejoignent les vestiaires menés 15 à 12. L’écart monte même à 5 buts en faveur des wallons durant la seconde mi-temps mais les joueurs de la terre de glace refont leur retard en fin de match portés par les arrêts du gardien allemand Phil Döhler, seul étranger de l’effectif. La fin de rencontre laisse des regrets côté Visé en lien avec quelques décisions arbitrales défavorables en fin de match notamment sur la dernière action où Vincent Bello, l’ancien d’Istres, écope de deux minutes pour une faute peu évidente, permettant ainsi aux visiteurs d’obtenir une balle d’égalisation qu’ils convertissent. La rencontre se solde ainsi sur un score de parité de 27 partout, laissant un sentiment mitigé aux deux équipes pour des raisons différentes. Si côté belge on regrette de laisser échapper sur le gong une victoire qui tendait les bras, la fierté du niveau de jeu pratiqué face à une équipe réputée supérieure constitue une belle satisfaction tandis que côté islandais le manager Sigurgeir Aerisson déplore la prestation d’ensemble de ses troupes mais salue la capacité de réaction de son équipe et veut croire à un autre scénario la semaine prochaine dans la banlieue de Reykjavik.

Sur les autres parquets

Dernière équipe du Bénélux engagée dans ce premier tour, les Néerlandais de Volendam se sont inclinés en Istrie face aux Croates de Porec 23 à 29, ce qui leur laisse de l’espoir en vue du match retour. D’autres rencontres avaient également lieu dans la péninsule balkanique, conclue par un score nul entre Antalyaspor, qui disputait là première rencontre européenne, et Constanta (24-24) et par une victoire aisée liée à une excellente deuxième mi-temps pour les grecs de l’Olympiakos face au Borac de Banja Luka (30-21). Plus au nord, les Slovènes de Ribnica se sont facilement défaits des Estoniens de Pölva (32-22) tandis que les Italiens de Bolzano se sont imposés sur le fil face à leurs voisins autrichiens de Hard (24-23) et que les Russes du Spartak Moscou se sont inclinés en Suède, à Malmö (31-23) . Enfin en l’absence des joueurs du FH d’Islande, ce sont leurs voisins du Haukar qui ont occupé leur antre avec une défaite (20-25) à la clé. Gageons que Visé tentera de s’en inspirer dimanche prochain pour poursuivre son aventure européenne.

Les doubles  rencontres Dubrava Zagreb (Cro) – Swieqi (Mal), Vojvodina Novi Sad (Ser) – Lovcen Cetinje (Mon), Besa Famgas (Kos) – Pfadi Wintherthur (Sui), ZTR Zaporozhye (Ukr) – Londres (Gbr) et Rishon Le Zion (Isr) – Dragunas Klaipeda (Lit) auront lieu le weekend prochain chez les premiers clubs cités.

A Esch sur Alzette et Visé, Guillaume Bernard

HandNews nouvelle application

1 CommentairePoster un commentaire

  1. Iffa - le 3 septembre 2019 à 12h13

    Porec, not Pula!

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).