Golden League

La France rejoint l’Espagne en finale

Pour cette première étape de Golden League cette saison, la France s’impose au Danemark sur le score de 31-27. Un premier match amical convaincant face à des Danois, champions du monde et champions olympique en titre. En finale, les Bleus affronteront l’Espagne vainqueur de la Norvège 27-28.

Le début de match est équilibré entre les deux équipes. Menée 3-1, la France a su relever la tête pour égaliser à 4-4 après 7 minutes de jeu. Si l’attaque française marche plutôt bien, la défense a plus de mal. Déjà 4 penaltys concédés et 2×2 minutes encaissés, le Danemark en profite pour prendre 3 buts d’avance (9-6, 13’). Les Bleus retrouvent leurs joueurs expulsés et profitent des maladresses adverses pour revenir au score. Ils passent même devant grâce à un but de Luc Abalo, au premier poteau à l’aile. (10-11, 20’).La fin de première période marque les premières minutes sous le maillot bleu d’Elohim Prandi, joueur de l’USAM. Il se distingue très rapidement avec un but magnifique, à plus de 12 mètres. Cependant ce money-time de la première période n’est pas bien négociée par l’Equipe de France. Avec seulement 2 buts dans ces 10 dernières minutes, les Tricolores sont menés 15-14 à la pause. Le Danois, Rasmus Lauge est déjà bien présent dans cette première période avec un 6/6 au shoot.

Le money-time français 

En ce début de deuxième période, l’intensité reste la même entre les deux équipes. Dika Mem, bien revenu des vestiaires, permet à la France de prendre un but d’avance après 10 minutes de jeu (20-21, 41′). Pour un match amical, les 2 équipes produisent un match très intéressant. Personne ne réussit à faire le break, et l’Espagne, attend toujours son adversaire pour la finale de la Golden League (25-25, 50′). Au temps-mort posé par le Danemark, les Bleus prennent l’avantage. Valentin Porte inscrit un but de filou en rentrant dans la défense, avant de récupérer le ballon et de donner aux Bleus deux buts d’avance, leur plus grosse avance jusqu’alors (26-28, 54′). Vincent Gérard détourne son deuxième sept mètres de la soirée, Nikola Karabatic inscrit un but en puissance, les Bleus ne seront plus revus. “En deuxième mi-temps, on n’a pas baissé les yeux et on les a dominés dans l’engagement. Il y a de quoi être satisfait, même si ce n’était qu’un test-match” notait Luka Karabatic au micro de beIN Sports. Il y a neuf mois, les joueurs de l’équipe de France avaient été étrillés par les Danois (30-38), en demi-finale du mondial. Ils ont ce soir, toutes proportions gardées, pris leur revanche.

Alexandre Riotte

61 CommentairesPoster un commentaire

  1. panda - le 24 octobre 2019 à 22h28

    Il monte Lagarde

    • leFnake - le 25 octobre 2019 à 13h30

      C'est pas dit panda

  2. Katzenkraken - le 24 octobre 2019 à 22h49

    J'attend le deuxième match mais pour le moment Nicolas Claire en Edf c'est toujours pas ça ..

Afficher tous les commentaires

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).