LSL – J7

Montpellier accroché, Nantes écrasé

Les semaines se suivent et se ressemblent en Starligue, et les surprises n’ont pas manqué ce soir. Si on sentait St Raphaël capable de renverser les Aixois (25-27), la maîtrise de Istres face à Montpellier (25-25) a surpris tout comme le match presque parfait de Toulouse qui a écrasé Nantes à domicile (26-34). Dans les autres rencontres, Paris et Chambéry ont tenu leur rang et Tremblay sort vainqueur du derby face à Créteil, qui passera la trêve à la 14ème place (23-21).

“C’est un Toulouse conquérant qui viendra à Nantes sans pression” avertissait Alberto Entrerrios avant le match. Et en effet, c’est bien ce Fénix là qu’on a vu sur le terrain. La 4ème attaque du championnat en a fait voir de toutes les couleurs à des violets qui ont craqué offensivement en fin de première mi-temps et ont pris la foudre face à l’armada génialement organisée par Luc Steins (6/6 à la mi-temps, 9/9 au final). A la pause, le H est mené de 5 longueurs (13-18). La deuxième mi-temps est longue et douloureuse pour des Nantais impuissants qui se voient relégués jusqu’à 9 longueurs (43′ : 19-27). Toulouse s’impose finalement de 8 unités et impressionne avant la trêve (26-34). Nantes devra montrer un tout autre visage lors de la prochaine journée à Nîmes.

Montpellier accroche le nul

Comme Nantes, Montpellier s’est pris les pieds dans le tapis face à une formation d’Istres très valeureuse. Aidés par de très bons Rasmus Nielsen (8/10) et Vasko Sevaljevic (10/13), les hommes de Gilles Derot prennent un avantage de 4 unités qui sera conservé à la mi-temps. En seconde période, les provençaux continuent de mener le match contre une équipe chez qui Kyllian Villeminot est bien seul (7/9). Le MHB parvient néanmoins à trouver les ressources pour revenir dans le match dans le money time et accroche un point inespéré (25-25). Valentin Porte ne peut, une fois de plus, cacher sa déception après le match et devra remobiliser ses troupes pour ne pas manquer le retour de la trêve face à Ivry.

Paris tranquille, Saint Raphaël lance sa saison

A Ivry justement, les Parisiens ont évité le piège de la plus belle des manières. Avec un départ canon, un Vincent Gérard en grande forme et un Nédim Rémili chirurgical, le PSG met très vite la main sur le match et ne permet pas aux Val-de-Marnais d’exister (14′ : 2-9). Ils ne seront plus inquiétés de la partie, et s’imposent tranquillement de 6 unités (24-30). A noter la bonne performance du jeune Axel Cochery, champion du monde U21 cet été qui plante 5 buts en 8 tentatives. En face Nédim Rémili rend une copie impeccable avec un 8/8 et confirme le bon état de forme de son équipe qui a désormais 4 points d’avance sur son dauphin, avec la défaite de Aix en Provence.

A l’Arena du PAUC, St Raphaël a su confirmer sa bonne dynamique après le point pris face à Montpellier. Grâce à un bon début de match avec de bons Simicu et Caucheteux (7/7 à la pause), le SRVHB parvient à mener la rencontre, qui reste très accrochée. L’écart de 5 buts réalisé à la 25ème minute est vite comblé et, à la pause, tout est à refaire (MT : 14-16). La deuxième mi-temps sera longue, serrée et pauvre en buts, mais Lyngaard et Gayduchenko se montrent décisifs dans le money time pour assurer la victoire de leur équipe (25-27). Aix, à la faveur des résultats de Nantes et Montpellier, reste à la seconde place et St Raphaël se débarasse enfin de sa 14ème place, au détriment de Créteil.

Le derby de la peur

Dans le bas de tableau, on sentait Tremblay au bord du gouffre après sa lourde défaite face à Ivry la semaine dernière. Mais face à Créteil, les Séquano-Dionysiens ont pourtant affiché un tout autre visage en prenant le match par le bon bout et en terminant avec la victoire (23-21). Bien aidés par un Patrice Annonay infranchissable (60% d’arrêts à la mi-temps), Tremblay fait la course en tête tout le long du match, prenant même un écart conséquent dans le second acte (49′ 20-12). “Je suis frustré et déçu, car on n’a joué que dix minutes dans ce match, entre la 45ème et la 55ème. On rate des passes simples, des dribles, on s’est montré mentalement friables. En plus quand on a décidé de faire un plan A à l’entrainement mais que certains font A+ et d’autres A-, ça devient vite ingérable” pestait l’entraineur cristollien Pierre Montorier. Alors, oui, ses hommes ont refait surface en fin de match à la faveur d’un 8-1, mais qui n’effacera pas les prestations fantomatiques de Boiba Sissoko – une fois n’est pas coutume – ou de Javier Borragan. “On est soulagé et heureux de commencer la trêve sur une victoire. Ce soir, on a su être présent en défense et on peut être satisfait. Il a manqué la manière, on ne devrait pas finir sur une telle absence, mais on va déjà se réjouir d’avoir pris les deux points” souriait quant à lui Patrice Annonay.

Bakary Diallo (Tremblay)

Enfin, Chambéry a fait le travail face à Chartres, après une première mi-temps compliquée. Grâce notamment à un bon Yann Genty (14 arrêts à 44%), les Savoyards font le trou en seconde période jusqu’à terminer à +10 : 30-20. Au classement, Chartres se voit rattrapé par Tremblay tandis que Chambéry reste à la 10ème place, et espère continuer à engranger des points face à Créteil lors de la prochaine journée.

 

Antoine Piollat

46 CommentairesPoster un commentaire

  1. Karabetclic - le 16 octobre 2019 à 23h05

    C’est décidé, j’arrête de parier sur la Ligue étoile de chez Lidl ! Injouable !

  2. Patrig - le 16 octobre 2019 à 23h12

    Bravo le H, une belle déculottée ! Une bouillie de match, des erreurs de coaching,… Bien joué Toulouse

    Une équipe et des dirigeants qui ne sont pas à la hauteur de leur public.

    • keo - le 16 octobre 2019 à 23h15

      Un match sans, ça peut arriver même à des équipes comme Montpellier…

Afficher tous les commentaires

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).