Mondial 2019 (F) – J2

Le point dans les groupes B et C

Toutes les nations du groupe B, celui de la France, et du groupe C ont disputé leurs deux premières journées. Seuls trois ont enregistré deux victoires : l’Allemagne dans la poule B et l’Espagne et le Monténégro dans la poule C. Demain, ce sera repos pour les douze nations de ces deux groupes avant la suite des hostilités prévue mardi.

Groupe B

Au soir de la deuxième journée et après ses deux premiers résultats (défaite 27-29 contre la Corée du Sud, nul 19-19 face au Brésil), la France est dans une position inconfortable au classement général. Elle ne compte qu’un seul point au compteur et pointe hors des trois places qualificatives pour le tour principal. Pourtant, le match nul entre la Corée du Sud et le Danemark (26-26) aujourd’hui laisse la porte ouverte à une multitude de scénarios pour la suite de la compétition. Ce début de compétition raté pourrait ainsi être rattrapé prochainement… On vous explique.

– Un paramètre à ne pas oublier dans ce format de compétition : les trois équipes de tête qualifiées pour le tour principal à l’issue du premier tour ne gardent que les points remportés contre les autres nations qualifiées –

Dans ce groupe, l’Allemagne – notre photo – est seule en tête avec deux victoires (30-24 sur le Brésil et 34-8 sur l’Australie). Pourtant, ce classement est trompeur puisque Brésiliennes et Australiennes sont, à ce stade, écartés du tour principal. Il est donc impératif pour les Allemandes de poursuivre sur leur lancée et d’engranger à nouveau des points contre le Danemark dès lundi…

Après-demain, l’équipe de France ne devrait faire qu’une bouchée de l’Australie. C’est donc le résultat de la rencontre entre le Brésil et la Corée du Sud lors de cette troisième journée qui pourrait être lourd de conséquence pour l’ensemble du groupe. Une victoire des Coréennes leur assureraient une place au tour principal – en admettant que la Corée ne devrait pas chuter face à l’Australie lors de la quatrième journée. Le Brésil, lui, serait condamné à un exploit. De plus, en cas de victoire de la Corée, c’est l’Allemagne, dernière adversaire des Asiatiques dans ce groupe, qui pourrait se retrouver au pied du mur… D’où l’importance pour les coéquipières de Julia Behnke de faire un résultat contre le Danemark avant d’affronter la France mercredi.

Crédit: Stéphane Pillaud / FFHB

Pour les Bleues, en tout cas, le calcul est désormais simple : tout gagner pour espérer passer au tour principal avec un maximum de points au compteur.

Les trois prochaines journées :

Corée du Sud – Brésil / France – Australie /  Allemagne – Danemark
Australie – Corée du Sud / Allemagne – France / Danemark – Brésil
Brésil – Australie / Allemagne – Corée du Sud / Danemark – France

Groupe C

Dans ce groupe, une hiérarchie plus établie commence à se dessiner. L’Espagne, tout d’abord – photo de tête – est auteure d’un excellent début de compétition avec deux victoires contre deux prétendants aux trois premières places (31-16 face à la Roumanie et 29-25 face à la Hongrie). Les partenaires de la Bisontine Lara Gonzalez peuvent désormais regarder sereinement devant elles, à condition de ne pas fauter face aux actuels derniers du groupe : le Sénégal, surtout, qui a tour à tour chahuté le Monténégro puis la Roumanie, et le Kazakhstan qui semble, en revanche, bien plus en difficulté que les filles de Frédéric Bougeant.

La prochaine journée permettra de déterminer si le Monténégro est capable de rester co-leader du groupe avec l’Espagne jusqu’à leur affrontement lors de l’ultime journée. Pénibles vainqueurs des Sénégalaises en ouverture de la compétition (29-25), les Monténégrines ont aujourd’hui battu de faibles Kazakhs (30-21). L’opposition face à la Hongrie promet un tout autre combat…

A voir, enfin, comment se comportera la Roumanie lors des deux dernières journées. Secouées par un scandale de dopage juste avant la compétition (voir ici), Cristina Neagu et ses coéquipières se sont relevées aujourd’hui face au Sénégal (29-24) de l’énorme claque reçue par l’Espagne en ouverture de la compétition. Mais, cinquante minutes durant, les Sénégalaises les auront fait douter… Si leur prochain match face au Kazakhstan ne devrait être qu’une balade de santé, les Roumaines n’auront plus le droit à l’erreur face au Monténégro et la Hongrie.

Les trois prochaines journées :

Hongrie – Monténégro / Espagne – Sénégal / Roumanie – Kazakhstan
Monténégro – Roumanie / Kazakhstan – Espagne / Hongrie – Sénégal
Sénégal – Kazakhstan / Monténégro – Espagne / Roumanie – Hongrie

 

Pub Espace Pronos EDF

2 CommentairesPoster un commentaire

  1. Pouet - le 1 décembre 2019 à 21h16

    On est d’accord que le bruit de cymbales “gling gling gling” plusieurs fois par minutes et n’importe quand, y compris pendant les phases de jeu, c’est pénible ?

    Si quelqu’un sait à quoi ça correspond, ça m’intéresse…

    • Averell - le 2 décembre 2019 à 07h45

      Non, c'est pas penible, c'est juste hyper chiant!

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).