Mondial 2019

Une formule qui ne cesse de faire parler d’elle

Un mondial revenu à une formule “préhistorique” pestait Philippe Bana en début de compétition sur les antennes de beIn Sports. Une cadence infernale qui n’a cessé  de faire parler d’elle durant cette quinzaine et qui a laissé derrière elle, un bon nombre de blessés dont certains, qui ne pourront pas finir la saison avec leur club.

Revenue à un tour principal à la place matchs à élimination directe comme c’était le cas en France en 2017, la formule de ce mondial n’a cessé de faire parler d’elle, tout au long de la compétition. Que ce soit de la part des joueurs ou des sélectionneurs qui ont dû composer avec des matchs tous les deux jours mais aussi des jours de repos perturbés par les trajets entre deux sites, limitant ainsi les temps de récupération. “En fait, ce qu’il s’est passé, c’est que lors du Mondial en France, le Danemark et l’Allemagne ont été éliminé en huitièmes, et les télés, qui payent chers, ont réclamé plus de matches. Du coup, l’IHF a changé sa formule pour offrir aux TV au moins 8 matches à diffuser. Maintenant il faut que les joueurs bougent tous ensemble et mettent le holà. On n’est pas de la viande, là c’est trop expliquait Vincent Gérard sur Sports.fr. De ce fait, les équipes qui sont allées jusqu’au dernier carré ont disputé dix matchs en quinze jours. Beaucoup trop pour des joueurs qui ne restent pas moins humains. “Il faut arrêter ce cirque et croire que les joueurs peuvent jouer 10 matches en deux semaines, le tout en se déplaçant les jours de repos. Il y a un moment on n’est pas non plus de la viande. Il faut changer ça pestait le gardien des Bleus. Alors, certes, la TV c’est important, c’est important qu’il y ait des retransmissions. Mais il faut aussi penser à la santé des joueurs. Sur cette compétition, beaucoup de joueurs ont gâché leur fin de compétition. Avec l’AJPH (syndicat des joueurs professionnels français), on a prévu de sortir les chiffres pour essayer de faire changer les choses.

Conséquence ou non de ce rythme infernal imposé, une liste de blessés qui n’a cessé de s’allonger au fil de la compétition. Dernier touché, Cyril Dumoulin pendant la petite finale, victime d’une rupture des ligaments croisés. Alors certes, toutes ne sont pas dues à cette cadence imposée aux joueurs, mais elle tout de même édifiante. Au total, 26 joueurs ont été touchés durant ces deux semaines à des degrés différents, qui leur ont permis, ou pas, de continuer la compétition.

Maxime Cohen.

la liste :

Danemark:
– Hans Lindberg – ALD (petite blessure au mollet)
– Nikolaj Øris Nielsen – ARD (touché à la cuisse
– René Toft Hansen – PVT (touché à l’aine)
– Casper U Mortensen – ALG (touché au genou mais resté dans l’équipe)

France:
– Cedric Sorhaindo – PVT (touché au mollet)
– Cyril Dumoulin GB (Rupture des ligaments croisés)

Islande:
– Arnor Gunnarsson – ALD (touché à la cuisse)
– Aron Palmarsson – ARG (touché à l’aine)
– Gisli Thorgeir Kristjansson – DC (touché à l’épaule)

Croatie:
– Luka Cindric – DC (touché à la cuisse)

Norvège:
– Magnus Rød – ARD (touché à un tendon)

Qatar:
– Danijel Saric – GB (problèmes au tendon d’Achille)

Serbie:
– Nemanja Zelenovic – ARD (touché gravement au genou)

Espagne:
– Daniel Dujshabaev – ARG (touché gravement au genou)
– Rodrigo Corrales – GB (touché au genou)
– Daniel Sarmiento – DC (touché à la cuisse)

Suède:
– Jim Gottfridsson – DC (touché à la cuisse)

Tunisie:
– Wael Jallouz – ARG (touché au nez)
– Marouan Maggaiz – GB (touché gravement au genou)

Allemagne:
– Martin Strobel – DC (Rupture des ligaments croisés)
– Steffen Weinhold – RB (Légèrement touché à la cuisse, il a continué à jouer)

Hongrie:
– Richard Bodo – ARG (Légèrement touché à la cheville)
– Zsolt Balogh – ARD (Légèrement touché à la cheville)
– Gabor Ancsin – ARD (touché au coude)
– Iman Jamali – ARG (touché sévèrement au genou)

Autriche:
– Dominik Schmid – ARG (Touché gravement à l’épaule)

HandNews & CasalHand
Pub Espace Pronos EDF

17 CommentairesPoster un commentaire

  1. nico - le 28 janvier 2019 à 20h27

    Au delà de la formule du mondial, de l’Euro, c’est aussi la formule de la ldc avec autant de matchs de très haute intensité toutes les semaines qu’il faudrait changer. Malheureusement, il est déjà prévu qu’elle change dans 1 an et demi pour ne quasiment rien changer ! Les droits TV et l’économie en général priment sur la santé !
    Je crains le pire pour la saison prochaine avec l’Euro et les JO

  2. rkj4 - le 28 janvier 2019 à 21h35

    Encore plus complète, la liste que Rasmus Boysen, handballeur danois de Skjern, a établie :
    https://www.facebook.com/boysenrasmus/posts/39189

    (On est pas copains, c'est juste Le Monde qui le cite)

  3. Ricardtube - le 28 janvier 2019 à 22h35

    Non seulement la formule est bidon mais en plus pourquoi faire ces 10 matchs en 2 semaines et demi? Au lieu de commencer le jeudi 11 janvier tu commançais le vendredi 5 et les matchs étaient étalés sur 3 semaines. De plus, rien ne vaut les matchs couperets à partir des 8 emes de finales.

Afficher tous les commentaires

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).