Mondial U21 (M)

Historique jour pour le Nigéria

C’est une de ces rencontres qui passent inaperçues dans le concert du handball mondial. Une rencontre sans enjeu véritable pour la suite de la compétition, mais qui semblait pourtant animer les équipes d’une force nouvelle. Une rencontre dont est sorti vainqueur le Nigéria, une première depuis 38 ans.

Il est des pays qui attirent l’œil, prêtent parfois à sourire, mais toujours le respect. Le Nigéria fait partie de ces pays présent au mondial junior en Espagne. D’abord curieux puis amusé, on en viendrai presque à être séduit par une équipe certes limitée, mais valeureuse avec seulement 12 guerriers encore debout. Certains ont même franchement marqué les suiveurs, tel le demi-centre Abdullahi Mohamed, l’ailier Mohammed Anas et surtout le gardien Michael Agbaji Solomon (MVP – photo ci-contre). Des joueurs qui ont été clé dans la victoire face à l’Australie (35-21). La première victoire depuis 1981 lors d’un mondial junior, et d’un mondial tout court car les A n’ont rapporté aucun points lors de leur seule qualification, en 1999… En espérant que les jeunes fassent de même pour leur première dans un mois en Macédoine du Nord.

“Nous avons peu de joueurs au pays”

Shittu Adewunmi Olumide

On a donc été pousser un peu plus loin la curiosité, dérangeant le costaud et charismatique entraîneur Shittu Adewunmi Olumide, un des deux seuls membre du staff très réduit du Nigéria. “Je suis très fier de mes joueurs, ils ont vraiment fait ce qu’il fallait quand il le fallait. […] C’est notre première victoire dans cette coupe du monde, un résultat historique pour nous. On va le célébrer !

Si la compétition propose peu de moment de joie, celui-ci rend bien la fierté de montrer sa place parmi les nations mondiale, même contre une équipe loin d’être aussi costauds qu’à l’habitude. Une habitude faîte de succession de défaites qui ne semblent pas freiner les ardeurs de l’entraîneur : “Affronter des équipes de haut niveau est une expérience nouvelle pour le handball nigérian. Nous espérons pouvoir revenir et en affronter d’autres.” Car le handball au Nigéria en est encore à ses balbutiements, et à voir les joueurs et le jeu proposé, on peut le regretter. “Nous n’avons pas beaucoup de joueurs et d’équipes au pays. Tout juste 15, 16… Mais tout le monde se bat pour ces équipes, que nous essayons tous de développer.” La route est longue, mais cette étape contre l’Australie aura été très belle.

HandNews nouvelle application

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).