Mondial U21 (M) – J5

La Croatie et le Brésil finissent en force !

Les groupes C et D ont enfin donné leurs issues, avec un scénario final digne des plus grands films. Et pour cause : au démarrage de la journée tous les participants aux huitièmes étaient connus, mais presque tous les classements étaient encore possible.

Diogo Silva – Portugal U21

Enfin presque, la Hongrie ne pouvait pas terminer première de la poule C, que se disputaient le Portugal, la Croatie et le Brésil. Après le nul anecdotique entre le Kosovo et le Bahreïn (29-29), les choses très sérieuses ont eu lieu. La Croatie et le Portugal ont d’abord offert un magnifique combat, avec parmi les joueurs les plus impressionnants de la semaine sur le 40×20. Le combat promis a bien eu lieu, et si l’écart est monté en faveur des croates (20-15, 34e), jamais les portugais furent distancé de plus de cinq longueurs. Plus encore, Diogo Silva menait les siens au plus proche sur la fin de la rencontre (32-30). Insuffisant car en face les gâchettes étaient plus nombreuses avec Vistorop et Martinovic à 7 buts tandis que Sarac termine à 9 buts. Impressionnants croates.

On avait enfin sorti la calculatrice, pour savoir “et si la Hongrie gagne…” et nous offrait une égalité à trois assez imbuvable. Au final, merci le Brésil qui s’est affirmé comme la meilleure équipe de la poule après les croates. Une victoire qui finit par faire sauter les plombs au massif défenseur hongrois Bence Szucs, qui prend une exclusion indiscutable à la 51e. Victoire indiscutable d’une équipe du Brésil très homogène, que les Norvégiens risquent de peu apprécié en huitième de finale.

Bahreïn 29 – 29 Kosovo
Portugal 30 – 32 Croatie
Brésil 31 – 25 Hongrie

Et finalement, le Danemark sort en tête

L’Allemagne 2e du solide groupe D

Dans le groupe D, la journée a commencé par une victoire attendue de la Norvège. Les Norvégiens ne sont certes pas rentrer idéalement dans la rencontre face à l’Argentine (5-8, 16e), mais ont ensuite écrasé l’accélérateur pour laisser sur place des argentins dépassés (15-10, 29e). Un 10-2 permis par les parades nombreuses du second gardien de la sélection, Emil Imsgard (14/33 à 42%), qui aura eu droit à son heure de jeu. Les norvégiens ont ensuite géré la rencontre, profitant de l’habituelle baisse de régime de l’albiceleste en seconde période (31-21, SF).

Autre victoire aisée, celle du Danemark qui a atomisé le Chili (48-24). L’ailier star Emil Jakobsen inclus hier dans le collectif est bien entré dans la compétition (4/5). Le Danemark n’avait plus qu’à attendre Allemagne-Islande pour connaître son classement. L’issu était simple : en cas de victoire allemande, ce serait la première place mais si l’Islande s’imposait, la 2e place serait au bout. Il n’a pas fallut longtemps pour avoir la réponse, car l’Allemagne a été sans pitié avec les islandais (26-17). Hallgrimsson au travers pour l’Islande (1/12 à 8%), Till Klimpke solide côté Allemagne (10/24 à 42%)… Il n’en fallait pas vraiment plus, même si Max Neuhaus en a rajouté (8/9).

Norvège 31 – 21 Argentine
Danemark 48 – 24 Chili
Allemagne 26 – 17 Islande

HandNews nouvelle application
Pub Espace Pronos EDF

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).