Starligue – J2

Les Nîmois au buzzer !

Au terme d’un match extrêmement accroché et plein de suspens, les joueurs de l’USAM remportent le derby face à Montpellier sur un but de Rémi Salou à la dernière seconde. Chacun dans sa cage, Rémi Desbonnet et Marin Sego ont livré des prestations monstrueuses, avant que la partie ne bascule sur une action. Ce matin, Nîmes s’installe avec Paris en tête du championnat. 

Mickaël Guigou pouvait-il rêver de mieux pour son premier match officiel au Parnasse ? Ce soir, dans un Parnasse plein et bouillant, sa nouvelle équipe a pris le dessus sur son ancien club pour la première fois depuis 4 ans en championnat ! Nîmes confirme les bonnes impressions laissées par la préparation et le premier match de championnat tandis que Montpellier, qu’on imagine lutter pour les deux premières places, laisse déjà des points en route.

Des Nîmois au rendez-vous

Le début de match est nîmois. La défense gardoise 0-6 est extrêmement compacte et solide, et les montpelliérains rencontrent toutes les peines du monde à trouver des situations de tir, faisant briller un excellent Rémi Desbonnet. A la 6ème minute, ce dernier a déjà réalisé 2 pastis et envoyé sa flèche égyptienne Mohammad Sanad marquer à 2 reprises pour mener de 3 longueurs (4-1). Et si, rapidement, la défense montpelliéraine trouve le bon rythme, l’écart ne se réduit pas forcément. Et quand on ajoute à tout cela la blessure de Jonas Truchanovicius sur une mauvaise chute, on se dit que l’affaire est mal embarquée. Mais heureusement, derrière, Marin Sego veille. Le Croate masque à merveille la supériorité offensive de ses voisins gardois en bloquant quasiment tous les tirs à 6 mètres, que ça soit sur les pivots, les ailiers ou sur contre-attaque. A la mi-temps, ces deux phénomènes sont flashés à 9 arrêts pour le premier et 11 pour le second, tous deux à 47%. Cette fin de mi-temps est également marquée par la blessure du tunisien Mohammed Soussi, auteur d’une bonne mais courte entrée en attaque, et l’USAM rentre aux vestiaires avec 2 buts d’avance grâce à un shoot de Micke Brasseleur (12-10).

Une course-poursuite haletante 

Les Montpelliérains recollent dès le retour des vestiaires et, à partir de là, les deux équipes ne vont plus se quitter. Valentin Porte, côté Héraultais, est plus en réussite que dans le premier acte. De l’autre côté, la base arrière Acquevillo-Nyateu-Tobie fait feu de tout bois. Et dans ce duel, personne n’arrive vraiment à prendre l’avantage. A un quart d’heure de la fin, Montpellier passe pour la première fois devant, mais ne creuse pas l’écart pour autant. Du moins, pas tout de suite. car les visiteurs vont prendre trois buts d’avance en vue de l’arrivée, alors que les Nîmois semblent dans les cordes. Une défense moins efficace et surtout une attaque qui patine. A 24-21 et 6 minutes à jouer, on se dit que le match a changé de bord.

Erreur, une fois de plus. Car Rémy Desbonnet ferme la boutique et Elohim Prandi plante deux sagaies tout en provoquant l’exclusion de Duarte. Le tout se jouera, presque logiquement, dans les dernières secondes. O’Brian Nyateu provoque un passage en force alors qu’il ne reste que quinze secondes à jouer, et c’est lui-même qui va délivrer un amour de passe pour Rémy Salou. Le pivot ne laisse aucune chance à Sego et le Parnasse peut exulter. Pour la première fois depuis quatre ans, l’USAM l’emporte face au voisin montpelliérain.

Réactions à chaud :

Valentin Porte : « Un derby c’est toujours chaud, pour l’instant, on est en début de championnat tout n’est pas parfait. On pensait avoir fait le plus dur et, par manque de rigueur, on prend une double infériorité numérique. Ensuite à 6 contre 4 c’est compliqué de gérer et on sombre physiquement. Les nîmois sont allés chercher la victoire avec le mental. Pour nous, il y a beaucoup de choses à tirer de ce match mais ce soir c’est décevant. »

Rémi Salou : « Quand Montpellier est passé à +3 on ne s’est pas affolés, on sait qu’on peut tout faire au Parnasse, et on est parvenus à accrocher la victoire. On a eu du suspens tout au long du match, c’était un super derby. Cette année à Nîmes, on a de grands projets, on veut aller loin en championnat et c’est un super bon début de saison. »

Statistiques :

Nîmes : Gallego, Rebichon (1/3), Salou (1/3), Nyateu (2/3), Dupuy (1/2), Guigou (4/7, dont ¾ à 7m), Padolus, Tobie (3/4), Acquevillo (3/5), Nieto (0/2), Prandi (3/4), George (0/2), Sanad (4/6, dont 2/3 à 7m), Brasseleur (3/5), Desbonnet (19/41, 46%, dont ½ sur 7m), Paul (0/2, 0%)

Montpellier : Simonet (3/7), Villeminot (1/4), Truchanovicius (0/1), Descat (1/3, dont ½ à 7m), Grébille (1/1), Tskhovrebadze, Bos, Pettersson (3/3), Richardson (3/8), Porte (3/9), Lenne (4/5), Afgour, Soussi (2/3), Duarte (3/5), Sego (16/40, 40%, dont 1/5 à 7m), Portner (1/2, 50%, dont ½ à 7m)

HandNews nouvelle application

8 CommentairesPoster un commentaire

  1. Arbitres ripoux - le 12 septembre 2019 à 11h45

    Il y a un sacré marché sur la dernière action…bravo les arbitres,même si je suis pour Nîmes

  2. Averell - le 12 septembre 2019 à 12h01

    Je ne trouve pas les stats de Guigou….???
    Ah ben oui, forcement, je cherchais a Montpellier 🙂

  3. Soleidou - le 12 septembre 2019 à 12h40

    Très drôle 🤣

Afficher tous les commentaires

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).