Starligue – J7

La Journée en chiffres #7

Dernière journée avant la trêve internationale, cette 7e journée a apporté un lot de surprises considérables. Montpellier qui trébuche, Nantes qui s’effondre, Saint-Raphaël qui renaît, Tremblay qui se rassure… Avant de laisser place à la Ligue des Champions ce week-end, puis à la première étape de la Golden League, revenons, en chiffres, sur cette dernière journée.

ATTAQUES EN PANNE

Langaro Haniel (Dunkerque)

351 buts marqués seulement cette semaine, soit 46 de moins que la semaine dernière ! Il était temps que la trêve arrive pour les attaquants ! C’est le deuxième total le plus faible sur les trois dernières saisons. Seule la 9e journée de la saison passée présente un score inférieur (346 buts). Les attaques ont eu bien du mal à s’exprimer cette semaine. Principalement à Dunkerque où l’on n’a assisté qu’à 41 buts (16-25 face à Nîmes). Les Nordistes étaient à un but d’égaler leur plus faible nombre de buts inscrits (15 lors de leur défaite 31-15 à Nantes en 2017-2018).

Yoann Gibelin (US Creteil HB)

 

Outre ce match, les défenses ont globalement pris le dessus sur des attaques peu inspirées : seulement 44 buts à Tremblay (23-21 face à Créteil), 50 à Chambéry (30-20 face à Chartres) ou 50 à Istres (25-25 face à Montpellier). Il n’y a qu’à Nantes (60 buts, 26-34 face à Toulouse) où l’on a pu admirer la puissance de feu de l’attaque toulousaine.

 

 

Mate Sunjic (Ivry)

 

DES GARDIENS EN MEILLEURE FORME

Après une 6e journée compliquée avec seulement 144 arrêts, on compte 161 arrêts de gardiens cette semaine. Pour les belles performances, on retrouve finalement les habitués : Desbonnet avec 16 arrêts à 50 %, Annonay (15 arrêts à 43 %), Genty (14 arrêts à 44 %), Pardin (14 arrêts à 35 %) ou encore 11 arrêts pour Popescu et Sunjic. C’est d’ailleurs ce dernier qui est en tête du classement du nombre d’arrêts avec 79 parades, devançant d’un cheveu Desbonnet (78) et Nielsen (76).

LES SÉRIES

Fahrudin Melic (Chambéry)

Tout d’abord, notons que beaucoup de séries que nous vous avions présentées la semaine dernière se sont arrêtées !

Tremblay a retrouvé la victoire dans un duel tendu face à Créteil, Nîmes a gagné à Dunkerque, Chambéry retrouve le sourire face à Chartres et Ivry s’est logiquement incliné face à Paris ! Dès lors, il y a tout de suite moins de matières pour trouver des séries !

Montpellier enchaîne un deuxième match nul de rang. Seul Ivry a réalisé une série plus longue sur les trois dernières saisons. Les Rouge et Noir avaient ainsi terminé 3 matchs consécutifs sur un score de parité. Montpellier, peu habitué aux nuls ces dernières saisons (1 en 2017-2018 et 1 en 2018-2019) aura l’occasion de retrouver le chemin de la victoire dans 3 semaines face à … Ivry !

7/7 pour Paris ! Le PSG enchaîne une septième victoire consécutive en marquant plus de 30 buts. Rouleau compresseur.

 

ZOOM : LUC STEINS, L’HORLOGER

Luc Steins (Toulouse)

Il fallait forcément terminer cette chronique par un petit mot sur le demi-centre Toulousain. Luc Steins a ébloui de son talent la rencontre entre Nantes et Toulouse. 9 buts à 100 % de réussite, des passes décisives géniales (3 selon les statistiques de la LNH) et des un-contre-un déroutant , le Hollandais a emmené brillamment l’attaque du Fénix qui pointe désormais à la 3e place du classement des attaques (avec 207 buts derrière Paris et Nantes).

Steins réalise un début de saison fantastique : 32 buts en 34 tentatives. Soit 94,12 % de réussite au tir ! Pour un joueur de la base arrière, c’est tout simplement inédit.

 

Tristan Paloc

3 CommentairesPoster un commentaire

  1. rkj4 - le 18 octobre 2019 à 12h44

    Dans le même genre, Paris a loupé Skube. S'ils pouvaient s'intéresser à Steins, ça serait merveilleux. Mais est-ce qu'il assez connu pour eux ?

    J'ai l'œil sur ce joueur depuis son arrivée à Massy. Il a un style que j'adore chez les DC et il progresse sans cesse. Et qu'on ne dise pas qu'il ne défend pas (quoique en 5-1, il a le profil), parce que si c'est le cas, il est loin d'être le seul.

  2. Chambe_chambre - le 18 octobre 2019 à 13h30

    Je l’ai vu défendre en 5-1 contre Nîmes. Pas mal du tout. Une vraie teigne, sans peur, quelque soit le gabarit en face. Ça force le respect.

  3. didier courteille - le 18 octobre 2019 à 16h34

    Laissez le a Toulouse, il est bien, Paris a ce qu’il faut !!!

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).