Starligue

Michaël Guigou, rentrée tranquille

Pour sa première sous ses nouvelles couleurs, Michaël Guigou a livré une prestation sobre et efficace. De bons débuts.

A l’heure de la rentrée des classes, Michaël Guigou faisait la sienne avec ses nouveaux copains de l’USAM Nîmes hier soir. En bon élève expérimenté qu’il est, il a parfaitement géré l’occasion, loin de l’attente que son arrivée a créé du côté du Parnasse. Une première toute en sobriété, dans une rencontre rapidement pliée où l’ailier gauche de 37 ans n’a pas eu besoin d’en faire des caisses. En 25 minutes, il a trouvé une fois le chemin des filets, gratté une balle et, comme on dit, “fait le job”, avant de laisser sa place au capitaine Julien Rebichon. “Je suis soulagé que les choses se soient aussi bien passées. Le premier match n’est évident pour personne, et c’est bien qu’on ait aussi mis la manière, même si tout n’est pas encore parfait” dit-il, tout de suite dans le moule. “Il a été comme je lui avais demandé, précieux à son poste mais aussi dans la vie du groupe” notait quand à lui son nouvel entraineur, Franck Maurice.

Une place prépondérante dans le groupe

Car c’est aussi derrière le rideau, dans l’ombre des entrainements et sur le banc de touche, que Michaël Guigou est attendu. Pour couver la classe biberon de l’USAM, toujours pleine d’enthousiasme mais qu’il faut, parfois, un peu canaliser. Hier, dans une salle Delaune vite réduite au silence, on l’a vu discuter, prodiguer quelques conseils ça et là, mais sans en faire trop, histoire de ne pas passer pour le grand frère intrusif. Ce qui pourrait être mal pris, surtout dans un groupe qu’il ne connaissait pas encore il y a deux mois. Mais à entendre Franck Maurice, sa recrue apporte déjà du positif à son groupe : “La deuxième période de Micke Brasseleur, c’est un peu Guigou. Il a envie que Micke ou O’Brian réussissent, il joue son rôle de leader technique et d’expérience. Avec lui, son aura et sa compétence, cette équipe peut passer un cap.”

Des retrouvailles dès mercredi

La semaine prochaine, ce ne sera sans doute pas la même histoire, du moins sur le terrain. Pour sa première officielle au Parnasse, Guigou retrouvera Montpellier, un club qu’il connait dans ses moindres recoins et dont il a écrit les plus belles pages. Dans une salle chauffée à blanc pour le derby, il lui faudra mettre de côté toutes les émotions et d’ailleurs, quand on évoquait le sujet avec lui hier soir, il devenait tout de suite moins prolixe. “C’est forcément particulier quand on a porté des couleurs pendant vingt ans. Mais aujourd’hui, je suis Nîmois même si une partie de mon coeur est encore à Montpellier. Je serai très heureux de revoir les Bleu Fox, mais je serai dans ma bulle verte. Je suis fier de porter le maillot de l’USAM et je ferai tout pour gagner ce match” conclut-il. La rentrée s’est bien passée pour Michaël Guigou mais le plus dur est encore à venir.

Kevin Domas

HandNews nouvelle application

9 CommentairesPoster un commentaire

  1. Crazy Hand - le 5 septembre 2019 à 09h28

    Les quelques blue Fox présents vont l’applaudir à son entrée, et bien sûr tout le public du Parnasse.
    Rarement un joueur ne sera autant acclamé à son entrée !
    Il le mérite tellement !

  2. rkj4 - le 5 septembre 2019 à 12h38

    Excellente rentrée de Mika !
    À ce rythme de sénateur, il continuera d'être sélectionné les doigts dans le nez en EdF jusqu'aux JO, comme prévu. Pendant ce temps, il parait que d'autres ailiers français font également une excellente rentrée (voire meilleure) pour leur premier match dans leur nouveau club ; mais pour l'EdF, ils devront confirmer semaine après semaine et puis attendre ensuite que la place se libère. Parce que tant que Mika est capable de lacer ses chaussures, il garde son rond de serviette en bleu.

    • ricardtube - le 5 septembre 2019 à 16h56

      donc descat fait un bon match et la question de sa sélection se pose ???
      le bon joueur, ce n'est pas celui qui fait un bon match quand il est en forme surtout contre une équipe présumé de bas de tableau, c'est celui qui ne fait pas un mauvais match quand il n'est pas en forme et surtout contre une top équipe. régularité avant tout et dans ce domaine descat a du boulot.
      arriver à être bon quand on est en échec sur un gardien, on verra descat dans quelques semaines dans les grands matchs, pas contre créteil

Afficher tous les commentaires

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).