All

Le 7 Handnews de la Bundesliga

C’en est terminé de la Bundesliga ! Après 27 journées de championnat, les 36 clubs de l’élite ont décidé de mettre fin à la compétition. C’est donc le moment des bilans, et tout d’abord on vous a sélectionné ceux qui sont, à nos yeux, les meilleurs joueurs de la ligue cette saison.

Cette sélection de joueurs est bien entendu subjective, même si elle est basée sur nos observations tout au long de la saison, sur leurs statistiques, leur temps de jeu mais également sur leur impact global sur les performances de leur équipe. N’hésitez pas à nous donner votre sélection en commentaire.

Meilleur ailier gauche : Bjarki Mar Elisson (TBV Lemgo)

27 matchs joués, 216 buts inscrits dont 72 jets de 7m.

L’ailier gauche Islandais Bjarki Mar Elisson s’est tout simplement transcendé cette saison avec Lemgo. Arrivé à Berlin du ThSV Eisenach, il avait alors déclaré vouloir devenir meilleur buteur de la saison en Bundesliga. C’est désormais chose faite, mais pas sous la tunique berlinoise. Avec un collectif bien moins homogène, il avait clairement le rôle du buteur avec l’arrière gauche Jonathan Carlsbogard. Il cumule 10 rencontres avec 10 buts inscrits ou plus !

Meilleur arrière gauche : Michael Damgaard (SC Magdeburg)

27 matchs joués, 166 buts inscrits 

Une machine à marquer des buts. Voilà qui peut parfaitement résumer Damgaard, un formidable artilleur qui n’a pas peur de l’échec. Joker favori de Bennet Wiegert, c’est souvent lui qui fait pencher la balance en faveur du SCM lorsque la rencontre est serrée. Avec un Matthias Musche moins en forme cette saison et Robert Weber parti à Nordhorn, Damgaard est devenu le danger numéro un.

Meilleur demi-centre : Domagoj Duvnjak (THW Kiel)

24 matchs joués, 65 buts

L’hésitation fut longue entre le demi-centre croate, Andy Schmid et Morten Olsen. Alors que les deux autres brillent surtout en attaque, Duvnjak les surpasse largement dans le secteur défensif. Excellent dans le dispositif 1-5 de Kiel et très précieux durant les montées de balles, il est bien plus complet que ses deux homologues, et semble être (enfin) revenu au niveau auquel il nous avait habitué. Leader du champion sur et en-dehors du terrain, il a aussi la chance d’évoluer dans une équipe plus équilibrée.

Meilleur arrière droit : Magnus Rod (SG Flensburg-Handewitt)

20 matchs joués, 88 buts

Aussi bon en attaque qu’en défense, le jeune norvégien a pris une toute autre dimension cette saison. Un buffle lorsqu’il est lancé et efficace de loin comme de prêt, il est pour nous le meilleur arrière droit du championnat. Avec quelques pépins physiques, il a pris du retard sur ses homologues au tableau des scores. Cependant, si Flensburg est l’équipe qui a encaissé le moins de buts cette saison, c’est également dû au volume qu’il a pris en défense. Un joueur de plus en plus complet, qui aurait fait du bien à la Norvège à l’Euro.

Meilleur ailier droit : Hans Lindberg (Füchse Berlin)

27 matchs joués, 202 buts dont 103 au jets de 7m

38 ans et frais comme un gardon ! Deuxième meilleur buteur de la ligue cette saison, Lindberg est toujours aussi efficace. Avec la blessure de Mattias Zachrisson à l’épaule, Lindberg n’a pas vraiment eu le choix que d’être performant et se révèle toujours aussi bon. Encore sous contrat la saison prochaine, on voit mal comment il pourrait être encore meilleur à son âge. Mais comme pour Sigurdsson de Paris, l’âge ce n’est qu’un chiffre.

Meilleur pivot : Jannik Kohlbacher (Rhein Neckar Löwen)

26 matchs joués, 110 buts

Kohlbacher, Wiencek, Pekeler, Golla, Maric ou encore Musa ; nombreux sont les pivots de classe internationale qui évoluent en Bundesliga. Servi par Andy Schmid, le pivot Allemand Kohlbacher est notre choix pour le poste. Correct en défense, monstrueux en attaque, l’axe Kohlbacher – Schmid c’est 227 buts marqués cette saison. Une complicité rare sur le terrain, qui rappelle peut-être celle qui liait Schmid à Myrhol. Également international, c’est un poison pour les défenses adverses et est encore appelé à progresser.

Meilleur gardien de but : Niklas Landin (THW Kiel)

26 matchs, 20 entrées, 220 parades à 35% d’arrêts

Si Kiel retrouve peu à peu son lustre d’antan, c’est aussi et surtout grâce à lui. Niklas Landin est le gardien le plus efficace de la ligue et vient de mettre fin à sa poisse légendaire avec son premier titre de champion d’Allemagne, même s’il est acquis dans de bien sombres circonstances. Toujours est-il qu’il a le meilleur pourcentage d’arrêts de la Bundesliga avec Dejan Milosaveljev, sauf que le portier danois ne s’est pas blessé et a été bien plus régulier cette saison. Décisif lors de la plupart des rencontres, une seule a véritablement été un échec, c’était face à Berlin avec 3 arrêts (10%).

Meilleur défenseur : Patrick Wiencek (THW Kiel)

On dit souvent qu’il n’y a pas de bons gardiens sans une bonne défense. Aux côté de Pekeler dans la charnière centrale, Wiencek brille dans ce secteur. Moins en vue en attaque cette saison, l’international Allemand charcute tout ce qui passe, souvent à la limite de la légalité. Alors qu’en Allemagne on n’hésite pas à dire que la charnière centrale est la meilleure du monde, mention plus qu’honorable doit être faite à Flensburg. Moins dépendants de certains joueurs, Flensburg reste en effet, la meilleure défense du championnat.

La révélation de la saison 2019-2020 : Jonathan Carlsbogard (TBV Lemgo)

24 matchs, 111 buts 

Jonathan Carlsbogard est un arrière gauche suédois qui évolue à Lemgo depuis la saison dernière. Après des débuts timides, les blessures de Tim Suton et Van Olphen (ligament croisés pour les deux) l’ont poussé à se dépasser. Il est passé du simple au double au tableau des scores (49 buts en 27 matchs la saison dernière) et pourrait bien venir pointer le bout de son nez dans un club de plus gros calibre. Un joueur à surveiller la saison prochaine.

MVP : Niklas Landin

Pour les mêmes raisons qu’évoqué plus haut, le portier danois a été intraitable cette saison. Morten Olsen ou Andy Schmid auraient pu tout aussi bien figurer comme MVP, mais les performances de leurs équipes à des moments clé durant la saison nous ont convaincu du contraire. D’autant que la saison compliquée de Mannheim ne plaide pas en faveur de Schmid.

Julien Baudry

Pub Espace Pronos Allemagne

3 CommentairesPoster un commentaire

  1. Bonyann - le 21 avril 2020 à 17h57

    Cette équipe serait sans doute pas loin d’être championne du monde

  2. ivano06 - le 21 avril 2020 à 22h38

    Avec 1 seul allemand dans le 7 majeur de la Bundesliga ça fait très peu quand même…les joueurs nordiques restent incontournables

  3. Luka - le 21 avril 2020 à 23h13

    Vous l’attendiez tous, voilà mon 7 de LNH
    AlG : Caucheteux
    ArG : Prandi
    DC : Sagosen
    Pivot : Tournat
    ArD : Porte
    AlD : Melic
    GB : Corrales

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).